Vous êtes ici

Yennayer 2967 en Kabylie - Célébration avec faste attendue à Béjaïa

La wilaya de Béjaïa s’apprête à célébrer avec faste la fête de Yennayer 2967. Bien que le jour de l’an amazigh ne soit toujours pas encore officiellement décrété jour férié, il n’en demeure pas moins que l’ensemble des établissements scolaires de la wilaya ainsi que l’université et toutes les institutions publiques ferment chaque année en ce jour particulier dans le vécu des populations locales.
Que ce soit au niveau du chef-lieu de wilaya ou à travers les localités de la vallée de la Soummam et de la région du Sahel, d’importantes festivités culturelles, artistiques et sportives sont programmées pour ce premier jour de l’an amazigh.
A Béjaïa ville, la fête a commencé depuis samedi passé au niveau de la maison de la culture Taos-Amrouche. Les festivités de célébration de cet important événement qui s’étaleront jusqu’au 12 janvier sont initiées par l’association culturelle et artisanale Afriq, en collaboration avec des institutions de l’Etat, notamment la DJS, la Conservation des forêts, la Chambre de l’artisanat et des métiers et le Haut-Commissariat à l’amazighité.
Des associations féminines et culturelles du Maroc et de Tunisie ont été conviées à partager et faire connaître les traditions et les activités de chacun des pays du Maghreb pour la célébration de Yennayer. La même ambiance de fête est attendue à Ouzellaguen à l’initiative de l’association «Horizons» qui a tracé pour la circonstance un riche programme culturel.
L’association «Horizons» s’affaire à réaliser un village berbère avec toutes ses composantes au centre-ville d’Ouzellaguen. Une caravane berbère est prévue pour ce premier jour des festivités avec la participation des Touareg d’Illizi et d’autres groupes des régions de Ghardaïa, Tizi Ouzou, Bouira et Akbou.


Au menu des festivités aussi, des expositions, des exhibitions, et un gala artistique.

Dans la même municipalité d’Ouzellaguen, à l’initiative de l’association culturelle Tiregwa N Tmussni, un riche et varié programme est attendu à l’école primaire du village Maghnoune pour la célébration de Yennayer.
Placé sous le thème «entre tradition et modernité», l’événement qui devrait enregistrer la présence de plus de trois mille personnes, selon ses organisateurs, s’étalera sur trois jours.
Au menu des festivités, une conférence sur Yennayer par M. Abdenour Abdeslam, un dîner traditionnel «couscous duvissar», chants traditionnels avec le groupe de femmes du village, troupe de danse kabyle, exposition et un gala artistique.
Dans la commune de Seddouk , un éventail d’activités culturelles et artistiques a été concocté par plusieurs associations socioculturelles. Le coup d’envoi des festivités est prévu avec le partage d’un couscous au poulet.
Pour marquer cet important événement, le mouvement associatif local prévoit sur trois jours un concours de plats traditionnels, une pièce de théâtre et un concours culturel portant sur des questions sur l’identité amazighe.
A. Kersani

Source: 
Le Soir d'Algérie
Date: 
2017-01-11
Rubriques: 

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.