Vous êtes ici

Plus de 100 arrestations lors d'une fête illégale à Téhéran

La police iranienne a arrêté 120 personnes lors d'une descente dans un café où des hommes et des femmes faisaient la fête et de l'alcool était servi, a rapporté jeudi l'agence Mizan liée au pouvoir judiciaire.

Les autorités ont mené cette année une campagne contre les fêtes "underground", mais ce nouveau raid est l'un des plus importants depuis l'arrestation en juin de 132 personnes dans un restaurant de la banlieue de Téhéran.
Parmi les personnes interpellées dans le café figurent notamment deux chanteurs qui n'étaient pas autorisés à y chanter, a précisé le procureur général Abbas Jafari Dolatabadi, cité par l'agence Mizan. Selon lui, 15 personnes étaient en état d'ébriété et 15 bouteilles d'alcool ont été saisies.

La loi islamique en vigueur dans le pays depuis la révolution de 1979 n'autorise la consommation d'alcool que pour les citoyens non-musulmans, minoritaires.
Danser avec un membre du sexe opposé, hormis quelqu'un de la famille, est interdit. Les femmes sont par ailleurs obligées de porter des vêtements amples ainsi qu'un hijab, un voile couvrant les cheveux et le cou.

Les sanctions peuvent être sévères: au printemps, une trentaine de jeunes qui participaient à une soirée où de l'alcool était servi dans le nord de l'Iran, ont été arrêtés et condamnés à 99 coups de fouet chacun.

Source: 
AFP
Date: 
2016-12-15
Rubriques: 

Ajouter un commentaire