Vous êtes ici

Le P/APC d’Ouzellaguen condamné pour diffamation

Le P/APC d’Ouzellaguen a été condamné, au milieu de cette semaine, par le tribunal correctionnel d’Amizour, à une amende de 150 000 DA pour diffamation, suite à une plainte déposée par l’un de ses pairs. Le plaignant, un élu indépendant qui fait partie du bloc de l’opposition, a
poursuivi en justice l’édile communal d’Ouzellaguen, l’accusant d’avoir tenu des propos “calomnieux” contre lui en pleine session de l’Assemblée populaire communale, tenue le 24 juin 2014. Pour rappel, le premier magistrat de la commune d’Ouzellaguen avait accusé ouvertement
l’élu d’avoir organisé des réunions “secrètes” avec des jeunes de la localité de Tiouririne pour les inciter à mener des actions de protestation, dont la fermeture de la RN 26 en date du 21 juin 2014.

Estimant que de telles accusations constituent une “atteinte à l’intégrité morale et à la crédibilité de sa personne”, ce dernier n’a pas hésité à saisir la justice pour réclamer une réparation du préjudice moral subi. À noter que le procureur de la République a requis une peine de deux années de prison ferme, alors que le mis en cause, visiblement non satisfait du verdict, a déjà entrepris une procédure d’opposition au jugement rendu par défaut.

Source: 
Radar Liberté
Date: 
2017-02-16
Rubriques: 

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.