Vous êtes ici

Candia plante des caroubiers et cèdres de l'Atlas en Kabylie

L’entreprise Tchin Lait Candia annonce avoir clôturé sa campagne 2016-2017 de reboisement du massif de l’Akfadou, wilaya de Béjaïa.
Cette action, engagée en collaboration avec la Direction de la conservation des forêts de la wilaya de Béjaïa, la daïra de Chemini, la commune de Tibane, la commune de Chemini, l’association Assirem de Gouraya et les associations locales, a permis de planter 2 000 cèdres d’Atlas sur une surface de 2 hectares à savoir un hectare dans la commune de Chemini et un autre hectare dans la commune de Tibane.
Cette opération de reboisement a mobilisé plus de 400 personnes. Elle entre dans le cadre d’un plan global de reboisement qui a débuté en 2016 et qui a déjà permis de replanter plus de 265 caroubiers dans la forêt de Béni Segual (commune de Melbou) et plus de 400 caroubiers à Yemma Gouraya, et 300 cèdres d’Atlas au niveau de Takintoucht (commune de Kendira).
Ce reboisement collaboratif permettra de redensifier les forêts d’une région soumise à d’importants dégâts occasionnés par les feux de forêt. Tchin Lait Candia a également annoncé que ses emballages TetraPak sont certifiés FSC (Forest Stewardship Council) et sont donc issus de forêts gérées de manière équitable, garantissant la préservation de la faune et de la flore au niveau mondial.
L’environnement tient une place majeure dans les priorités de Tchin Lait Candia. Ces deux projets en sont la preuve tangible et illustrent le travail quotidien de l’entreprise à la préservation de la nature.
«Nous sommes heureux de contribuer à ce beau projet de reboisement de nos forêts, et j’espère que ce petit geste servira d’inspiration à d’autres, pour que tous ensemble, nous protégions cette belle nature qui nous entoure», a déclaré Mme A. Aïmene du service marketing de Tchin Lait Candia. «Nous travaillons depuis des mois à l’accomplissement de ce projet et c’est très agréable de voir toutes les parties prenantes collaborer pour le bien-être des forêts algériennes.
La certification FSC de nos partenaires est à la fois un gage de qualité de conditionnement de nos produits et aussi un engagement profond dans la préservation de l’environnement», a ajouté M. Tedj Berkati, directeur général de Tchin Lait Candia.
A. K.

Source: 
Le Soir d'Algérie
Date: 
2017-03-20
Rubriques: 

Commentaires

Décidément, l'arabe pratique la politique de la terre brûlée tout à zimut ! Le gène de destruction est propre à l'adn des bédouins. D'abord, le pillage, le feu à nos belles forêts et nos montagnes, la faune, la flore endémiques, la langue et la culture ancestrales et pour finir par l'implantation des populations exogènes et bien évidemment de la flore exogène aussi !?!...

C'est aussi, un crime que de substituer la flore endémique, au profit de la flore exogène saharienne !.  Vous voulez, vous racheter une conscience, après avoir commis des crimes écologiques perpétré par le régime et son armée sur la totalité du patrimoine écologique des montagnes kabyles, vous voulez aussi délocaliser vôtre maigre flore désertique au détriment de nos écosystèmes nord méditerranéenne propre au pays Kabyle ?????

Candia est une enreprise dynamique à encourager.Surtout si so patron décide d'étiqueter ses produits en langue amazigh.Car notre langue qui est soit disant officielle est absente sur l'étiquettage des produits des entreprise kabyles comme :Cévital,Candia,Soummam,Ifri etc,etc...Il semble que les dirigeants de ces entreprises ne savent que le "Lait" s'appelle Ayefki en tamazight (Leben c'est IGHI,Raib c'est IKIL) ! Simple,clair. Alors pourquoi utiiser deux langues étrangères en terre kabtle: l'arabe artificiel et le français ??? Secouez-vous patrons inconscients !

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.