Vous êtes ici

Algérie : refus de la libération conditionnelle de Slimane Bouhafs

Un tribunal algérien a rejeté la demande de libération conditionnelle de Slimane Bouhafs, ce chrétien kabyle condamné à 3 ans de prison ferme pour blasphème en septembre 2016. Selon ses proches, sa santé se serait pourtant considérablement détériorée.

Slimane Bouhafs a appris la nouvelle le 2 octobre, alors qu’il était en prison dans la ville côtière de Jijel, à 300 km à l’est d’Alger. Selon Middle East Concern, il aurait alors débuté une grève de la faim. Sa famille avait fait la demande de libération conditionnelle en raison de la mauvaise santé de Slimane.

En prison, sa santé s’est en effet détériorée en raison de rhumatismes inflammatoires, une maladie qui s’aggrave sous l’effet du stress et qui nécessite une alimentation spéciale. Sa fille Thilleli a déclaré en octobre : ​« Il ne boit que du café et a perdu beaucoup de poids ».

La famille a donc finalement choisi d’effectuer une demande de libération conditionnelle, «étayée par des dossiers médicaux prouvant la gravité de son état de santé, ainsi que par son bon comportement en prison ».

C’est une publication Facebook qui avait conduit Slimane dans la tourmente judiciaire. Accusé de blasphème et “d’atteinte à l’islam et au prophète Mahomet”, cet homme qui se définit comme un homme politique et chrétien évangélique algérien kabyle (amazigh) qui défend la liberté, l’égalité et l’honneur du nord africain, avait dû faire face à une condamnation considérée injuste et arbitraire par Amnesty International.

Prions pour Slimane Bouhafs

slimane-bouhafs.jpg

Slimane Bouhafs
Slimane Bouhafs
Source: 
Infochretienne.com
Date: 
2017-10-13
Rubriques: 

Commentaires

S'il y a bien une injustice qu'il faut dénoncer aujourd'hui, c'est bien celle que notre frère Slimane Bouhafs subit sous le regard indifférent de tous ceux qui se taisent comme des tombes. Comment peut-on admettre une pareille injustice, et un tel acharnement sur un innocent totalement démuni? Qu'est devenue la terre de nos ancêtres? Quel démon s'est emparé de tout un peuple? Où sont les hommes vaillants et forts qui combattaient jadis les envahisseurs oppresseurs? Alors on va laisser Slimane croupir dans un cachot sans rien dire et sans rien faire? Personne ne manifeste et personne ne se révolte? Combien de temps encore allez-vous vous taire et courber l'échine des soumis? Qui aura un jour le courage de dire NON à tous ses imposteurs qui se croient les maîtres absolus sur une terre qui ne leur appartient pas. Qui un jour se dressera face à cette injustice pour dire qu'on ne condamne un homme pour ses opinions et ses choix? J'ai honte d'être kabyle. Solidarité avec Slimane, je n'ai qu'un mot à te dire et à te souhaiter "LIBERTÉ".

Le cas de Slimane Bouhafs nous rappelle malheureusement que l'Algérie est bien une dictature islamique qui condamne impunément des innocents pour apostasie, et dont les dirigeants en costume-cravate chaleureusement accueillis lors de leurs déplacements en occidents, appliquent cependant scrupuleusement l'idéologie arabo-islamiste. C'est un régime tyrannique et oppresseur, pourfendeur de la pensée unique. Les kabyles se sont vu imposer l'islam, l'arabisation, les us et coutumes des arabes, etc... Pour être au final privés de toutes les libertés les plus élémentaires. Solidarité avec Slimane.

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.