Vous êtes ici

Maroc : Les denrées alimentaires pour le Qatar et la répression pour les Rifains

Le Makhzen réprime le Rif et vole au secours du Qatar

Nous apprenons par un communiqué publié le 12 juin 2017 par le Ministère marocain des affaires étrangères que « le royaume du Maroc a décidé d’envoyer des avions chargés de produits alimentaires à destination de l’État du Qatar ». Le communiqué ajoute que « cette décision intervient en conformité avec les préceptes de la sainte religion islamique qui incite à la solidarité et l’entraide entre les peuples islamiques... ».

Ce geste du Maroc marqué par un excès de zèle manifeste, est à la fois inutile et insensé notamment parce que ses motivations sont fondées uniquement sur l’attachement du Makhzen marocain à l’idéologie panarabiste et islamiste. Il est choquant que le Makhzen manifeste son soutien au Qatar par pur communautarisme islamique et non en se référant aux valeurs humaines universelles de solidarité entre les peuples.

Par ailleurs le richissime Emirat du Qatar et son PIB par habitant de près de 100.000 dollars américains par an, n’a sûrement pas besoin de l’aumône marocaine, surtout lorsque l’on sait que le revenu moyen d’un marocain est d’environ 3500 dollars annuels, soit plus de 28 fois moins que le revenu d’un qatari. De plus et à notre connaissance, le Qatar n’a lancé aucun appel à l’aide. Alors pourquoi tant de zèle du Makhzen marocain ?

Pendant ce temps, le Rif et d’autres régions notamment de montagne, restent marginalisés, appauvris par les spoliations de leurs terres et de leurs ressources naturelles. Dans ces territoires «inutiles» et abandonnés, on peut mourir de faim, de froid ou de manque de soins, dans l’indifférence la plus totale. Et à la moindre protestation des populations, on leur fait «manger du bâton», selon l’expression amazighe, comme c’est le cas actuellement au Rif.

Ainsi au Maroc, les vrais « frères » qui méritent la compassion et tous les égards du Makhzen sont les ressortissants des pays du Moyen-Orient arabe tandis que les Amazighs sont traités en sous-citoyens négligeables. Le Congrès Mondial Amazigh (CMA) dénonce ce racisme flagrant qui montre une fois de plus la «préférence islamo-arabonationaliste» de l’Etat marocain au détriment du peuple autochtone amazigh.

Le CMA exige la fin de la politique répressive au Rif et la libération immédiate de tous les détenus d’opinion récemment arrêtés à Taghzut (Elhocima) ainsi que la satisfaction des toutes les revendications exprimées dans la rue par les populations Rifaines.

Paris, 2/06/2967 – 14/06/2017

La Présidente du Congrès Mondial Amazigh,

Kamira Nait Sid

Rubriques: 

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.