Vous êtes ici

Lynchée, l'équipe féminine d’Akbou renonce à un match mixte

Imaginée à l'occasion de la Journée internationale des droits de la femme, une rencontre de football devait réunir de des garçons et des filles de 13 ans pour sensibiliser sur les discriminations dans l’accès au sport par l’association Femmes en Communication (FEC), en partenariat avec ONU-Femmes et plusieurs organisations non gouvernementales. Le match initialement prévu samedi 18 mars au stade de Tizi-Ouzou a été annulé au dernier moment après un déluge d'insultes mysogines sur une publication de la page Facebook du journal Maracana. Les sportives ont été traitées de prostituées et ont été menacées.

Communiqué de l’équipe féminine de Football CF Akbou : PAR NOS CHERS LECTEURS, FANS, SUPPORTERS ET PARENTS D’ATHLETES DU CFAKBOU

Suite à vos réactions positives et messages de sympathie profonde ainsi que de soutien indéfectible au club football Akbou « football féminin », au sujet de l’article paru sur la page du journal sportif MARACANA « mal informé », du sujet et de la catégorie concernée du match de gala entre le CFAkbou en catégorie U17 et une équipe garçons d’Alger-centre, par l’association de Tizi-ouzou organisatrice et initiatrice du dit match de gala, qui a été publié sur la page Facebook des supporters de Tizi-Ouzou et qui a enflammé les discussions à travers les réseaux sociaux en portant atteinte à l’image d’éducation et du développement du football féminin que véhicule réellement notre club CFAkbou.

CSA / CFA Akbou

– Aujourd’hui, Nous, famille sportive et dirigeants du CSA / CFAkbou, (football féminin), souhaitons vous témoigner notre profond respect que nous partageons avec vous, chers lecteurs, fans, supporters et parents de joueuses, également nous tenons à certifier nos sentiments de remerciements les plus sincères et profonds suite à vos réactions positives à l’encontre de ce mensonge de la page de Facebook des supporters de Tizi-ouzou voulant à travers porter préjudice à la bonne image de notre club et des parents des filles de notre association, ainsi , nous vous déclarons que réellement , sommes touchés par vos messages de sympathie profonde et de votre soutien moral conjugués au profit de la famille du CFAkbou….

Merci encore une fois Merci !

COMITE DU CFAKBOUsour

Source : https://www.facebook.com/Clubfootballakbou/ - http://www.cfakbou.dz/

Commentaires

De tout coeur avec vous. Vive les femmes kabyles elles sont essentiel à la culture, la famille et pour représenter le courage des femmes dans le monde entier. Continuer a jouer au foot et faire du sport et les kabyles du monde entier seront toujours fiers de vous !

Azul,

Comment voulez vous faire de si belles rencontres sportives, culturelles ou la femme est à l'honneur au meme niveau que l'homme dans cette soit disant anegerieplurielle ou l'homme de cromagnon est l'homme fort.

Seul un Pays Kabyle replacera la femme à sa vraie place "notre chére reine Dyhia est un exemple à suivre".

Bon courage aux Femmes

Tout mon support a cette merveilleuse equipe feminine de Akbou! Les charognards de toute espece qui vous accablent d'insultes ne sont pas des etres humains; ils viennent d'une autre planete moyen orientale. .

Comment voulons-nous que les Algériens, qui s’apprêtent à abolir la mixité à l'école, puissent tolérer la mixité sur un terrain de football? C'est de la pure provocation et une atteinte à leur croyance! Cela frise le blasphème de vouloir dénoncer la discrimination des Algériennes dans l’accès au sport et de mettre les projecteurs sur les inégalités de sexes dans le sport.

La Kabylie refuse et rejette avec véhémence le projet archaïque de cette Algérie, dont les représentants, comme Ouyahia, font l'apologie due salafisme!

Il n'y a de solution pour sauver la Kabylie que son indépendance!

Lezzayer-nnegh meskint, un pas en avnt et 30 000 pas en arrière, voilà comment on avance et comment nos pauvres filles appréhendent leur avenir dans un pays livrés aux arabo-khoroto dont l'idéologie s'emparre de pans entiers de la Kabylie ces derniers temps.  

Ajouter un commentaire