Vous êtes ici

La guerre est déclarée contre tout ce qui est Amazigh

Communiqué de l’Assemblée Mondiale Amazighe pour l’Algérie

Le régime algérien a orchestré  une énième supercherie politique en faisant croire au monde entier qu’il a officialisé la langue Tamazight à travers sa nouvelle constitution de 2016. Dans les faits, il ne fait que perpétuer à travers toutes ses institutions législatives et exécutives  sa politique raciste et oppressive contre les Amazighs.

Cet apartheid multidimensionnel érigé en principes constitutionnel est incarné par les articles 3 et 178  qui élèvent et promeuvent  la langue arabe et les violations gravissimes des droits de l’Homme dans les autres articles. Lors de sa dernière session, le parlement algérien a rejeté la décision d’amender l’article relatif à  la promotion de la langue Tamazight. L’amendement en question visait à rendre l’enseignement de la première langue de l’Afrique du nord obligatoire pour tous les élèves au même titre que  la langue arabe. Cette attitude raciste du  parlement algérien confirme notre déclaration selon laquelle l’Etat algérien, avec toutes ses institutions, considère les Amazighs comme des réfugiés sur leur propres  territoire.

Nous, Khodir Sekkouti, délégué de l’Assemblée Mondiale Amazighe pour l’Algérie, condamnons avec force les pratiques racistes de  l’Etat algérien qui sont en violation flagrante des droits de l’Homme et des traités relatifs aux droits des peuples autochtones.  Nous renouvelons notre appel à l’ensemble des Amazighs d’Algérie afin d’agir dans l’union pour défendre notre identité et faire face au pillage de nos terres et à cette guerre déclarée contre tout ce qui est Amazigh, patrimoine,  langue, civilisation et valeurs.

Espagne, le 04 décembre 2017
Sekkouti Khodir,
Délégué de  l’Assemblée Mondiale Amazighe pour l’Algérie

Rubriques: 

Commentaires

Le monde est en train de changer. Jérusalem vient d'être reconnue comme la capitale historique du peuple hébreu. C'est une décision très courageuse et juste. C'est aussi une grande victoire pour tous les peuples qui ont foi en la liberté et qui espèrent reprendre enfin un jour leur destin en main. Les kabyles sont devenus des intrus chez eux sur la terre même de leurs ancêtres. Bientôt les kabyles devront s'excuser d'exister. L'empire ottoman c'est terminé, une nouvelle ère s'ouvrira bientôt, celle de la liberté et de la delivrance des peuples otochtones. Quant à Bouteflika, on sait très bien qui a mis ce nain de jardin au pouvoir, suivez mon regard. Hier Macron s'est rendu à Alger, était-ce pour contempler l'héritage et la création coloniale? Y'a vraiment pas de quoi être fier du résultat. Charles Quint voulait re-christianiser la Numidie, alors que Napoléon III voulait l'arabiser... Ses successeurs ont dû poursuivre sur la même voie que lui. Hélas pour nous !

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.