Vous êtes ici

Ajouter un commentaire

Fiers et faibles, nous nous bagarrons en permanence, sans arrêt, sans cesse .....

Contrairement à ce qu'on croit, la fierté est corrélée à la faiblesse et la bassasse. Ainsi, quelqu'un de fort n'a pas besoin de fierté : il est fort et simple, probe, humble, calme, tranquille ..... Sa force sied à ses afaits, à ses actes, à ses gestes, à ses parole, et n'a pas besoins de manières, de gesticulations, de sourires hypocrites, de gestes inapropriés ....

La fierté c'est l'individualisme, c'est la valorisation extrême de soi-même, la sublimation, le moi supérieur, c'est contraire à l'esprit collectiviste (tachemlilt, tiwizi, l'entraide) des kabyles et berbères ancien. La fierté nous est venu après l'arivvée du colonialisme français, c'est typiquement français, donc une " perversion coloniale ", comme le dénigrement, l'élucubration, les supputations contre autrui et autres, qui nous sont collées historiquemen, dans le cycle long de la colonisation (132 ans) ..... Quand on a pas accès à l'école, au savoir, à l'instruction, alors toutes les tares et les mauvaises attitudes et habitudes nous collent, car faciles à apprendre, et il n'y a que ça ......

Il faut décoloniser les esprits, sortir ces us et coutumes, de ces réflexes et habitudes incrustés dans les cervelles par le colonialisme français (1830-1962) et par le colonialisme intérieur (1962-2017) qu'est la Dictature militaire ....

You must have Javascript enabled to use this form.