Vous êtes ici

Le régime et les islamistes de retour en force en Kabylie

Les deux formations politiques du régime (FLN, RND) et leurs acolytes islamo-arabo-baathistes, ont surplombé les élections locales de novembre dernier en terre de Kabylie. 

En effet, grâce à la fraude massive, l’argent sale, corruption, propagande, intimidations, menaces, frayeur, pratiques démoniaques  et l’absence de partis d’oppositions palpables, les barbouzes de la république bananière et la mafia politico financière ont conquis  de nombreuses municipalités de la Kabylie en toute « impunité  ». Citons l’exemple de Larabaa Nath Iraten ex Fort national, Draa El Mizan, Michelet, Ath Douala, Kabylie Martime (Azeffoune et Tigzirt ), Akbou, Sidi Aiche, Tazmalt et tant d’autres localités stratégiques et très importantes, gérées depuis les années 90 par les deux partis politiques traditionnels le RCD ( rassemblement  pour la culture et la démocratie)  et le FFS ( Front des forces socialistes). 

Ces dernières, ont bel et bien changé de camp. En conséquence, 27 ans après avoir « perdu »  le contrôle de ces dites localités  de la Kabylie,  le régime est de retour en force, un projet tant attendu qui réjouit les Kabyles de services et autres caméristes opportunistes du régime autocratique. Désormais, la quasi-totalité des espaces de la Kabylie profonde sont entre les mains des néocolonialistes pour de longues années.

commune-tizi-ouzou.jpg

Kabylie - Commune de Tizi-Ouzou Photographie Kabyle.com Tous droits réservés
Kabylie - Commune de Tizi-Ouzou Photographie Kabyle.com Tous droits réservés

Brutalisée, choquée  et affairée  par ce retour inattendu sans précédent des félons, qui ont démoli, anéanti, détruis, fracturé et fragmenté l’identité, histoire et la légitimé du peuple durant de longues décennies, la Kabylie n’a d’autre choix que la résistance, l’union, le combat démocratique et pacifique, seuls ingrédients vraisemblables et efficients  de protéger sa souveraineté, son honneur  et son identité millénaire. Il est à signaler, que le taux d’abstention  aux élections locales  dernières en Kabylie,  s’élève à plus de 80%, ce chiffre a été annoncé par certaines formations politiques dites d’opposition et autres associations  ONG  internationale. Par ailleurs, le RCD et le FFS ont reçu une véritable claque, ces derniers ont été rejetés voire maudits par  la majorité des citoyens de la  Kabylie.

Aussi, pour la première fois dans l’histoire de la Kabylie, un parti islamique (TEDJ), présidé par l’ancien ministre des travaux publics, Amar GHOUL, chef du gigantesque projet de l’autoroute  est /ouest , qui serait accusé  de détournement de fonds colossaux a gagné la commune  d’Ath Aissi  à majorité absolue  dans la région des Ath Ouala. Cette nouvelle a suscité des interrogations au sein de la population. La carte politique de la Kabylie a- t-elle changé de camp?  Est-ce la stratégie du régime qui a bien fonctionné ?  Ou tout simplement  l’indifférence totale de la population aux élections qui aura permis aux bourreaux de rafler la mise ? Seul l’avenir nous le dira.

Balak A.

ahmed_ouyahia_2011.jpg

Ahmed Ouyahia - Kabyle RND valet du régime despotique algérien
Ahmed Ouyahia - Kabyle RDN valet du régime despotique algérien

djamel-ould-abbes.jpg

Djamel Ould Abbes - FLN Laquais du régime despotique algérien
Djamel Ould Abbes - FLN Laquais du régime despotique algérien

Vous devez être connecté pour lire la suite de cet article.

Connectez-vous ou inscrivez-vous si vous n'avez pas encore de compte.

Rubriques : 
Thèmes associés: 

Commentaires

je pense que boycotter les elections locales pour laisser nos ennemis prendre nos communes est une tres grave faute strategique!!! Absolument nul!! 

Les élections ne changeront rien, bien au contraire, car ça conforte le Régime militaire en raison du fait que ça lui apporte ' respactabilité, crédibilité ' qui font sa ' façade (faussement ) démocratique, ce minimum que lui exigent les Puissances ipériales et néocoloniales occidentales qui l'adoubent et le soutiennent ....

Le changement viendra avec une désobéissance civile pacifique, du genre " Décembre 1960 "

Mais pour l'heure, une pareille mobilisation n'est pas envisageable, voire impossible du fait de la division totale, de la neutralisation de l'opposition, de la prolifération des faux-opposants et pseudo-démocrates, la montée des extrémismes, du délitement des liens (...), du traumatisme provoqué par la ' guerre interne / Stratégie de la tension (1991-2017) (qui continue à faible allure ) ...

Et la dictature militaire continue !

 Le MAK-Anavad leur méthode de lutte c´est pas vraiment quelque chose de solide, c´est trop  mou et le chef en exil, il fait semblant de délegitimé le regime en place mais sans offrir immédiatement une veritable alternative au pays kabyle.  Je ne sais pas pour qui  demande t-il d´organiser un référendum pour l´autodétermination?  dans ce climat  d´invisibilité qui régne au pays kabyle pour ne pas dire une situation chaotique en terme d´organisation , ce n´est pas surprenant si   les ras du <<taj>>  du <<rndiste>> et du<<flaniste>> gagne du terrain!!!!

Il me semble que Ferhat Mehani demande au général  Hamel d´organiser le  référendum d´autodétermination pour le pays kabyle !!!!!!!

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.