Vous êtes ici

Yemma V’Ducha une femme, un symbole et une identité des Ath Iraten

Cette grande dame est réputée par sa clairvoyance, son sens d’orienter, de concilier, ajouté à son don de guérison des maladies les plus répondues à l’époque, particulièrement celles qui atteignent les enfants (Tagdit – dysenterie etc...) ce qui a fait déjà sa renommée.

On raconte, qu’un conflit imminent allait écaler entre deux villages. Il lui apparait dans un rêve deux personnes à l’origine du différent. Ils lui demande expressement de s'adresser aux villageois (chacun de son côté) , de se rencontrer à mi-chemin sur la place d’armes, de procéder à échange de plats réconciliateurs ( Taguelle D L’ melh) , tout en avouant leurs fautes commises.

Toutefois, le lendemain alors que tous s’impatientaient de voir Yemma V’Duch rejoindre le cortège et ignorant tout de son rêve, ils aperçoivent au loin, à l’endroit, où tous devraient s’y rendre une femme habillée comme un ange, immaculée. Ils la retrouve entrain de nettoyer la place où la rencontre devait se dérouler. Tout rentra alors dans l’ordre évitant un bain de sang inutile entre les deux villages.

Durant le restant de sa vie, elle a été adulée et tous respectaient ses consignes. Plus aucun incident n'a été constaté entre les populations des dits villages scellés par l’amitié et le bon voisinage et la fraternité consolidée à ce jour. Il est à signaler, de nos jours sa sépulture qui repose au village Ait Frah, demeure un lieu honoré et respectable par L’aarch N’ath Iraten et ses environs. Pour conclure, autant que l’homme, la femme a toujours été respectée dans la société kabyle. Même à l’ombre de celui-ci depuis le patriarcat, son poids est très influent dans les affaires comme dans la vie et ce depuis des siècles.

Kabyle.com, remercie vivement la contribution des membres du comité du village d’Ait Frah qui n’ont ménagé aucun effort pour réaliser ce mini reportage historique et identitaire, ô combien précieux pour la génération future de la Kabylie. Nous ne disposons pas de gravure de cette icône et humble femme qui demeure un symbole, une mémoire vivante de l'histoire des Ath Iraten.

B.A pour Kabyle .com

Vous devez être connecté pour lire la suite de cet article.

Connectez-vous ou inscrivez-vous si vous n'avez pas encore de compte.

Commentaires

Belle histoire de cette grande Dame. A raconter à nos enfants pour ne jamais oublier que la Kabylie c'est aussi ces personnages hors du commun !

C'est une description de la Sainte vierge que vous nous faites là. Elle aurait dû entrer dans un couvent à mon avis...

Franchement, je suis trés contente de voir ce genre d'article  sur votre site, il est plus que magnifique, voila ce qu'il faut ecrire, la kabylie recele une histoire immense, nous avons avons une grande civilisation extraordinaire à exploiter. Il faut faire de l'ombre pour les islamo arabo baathistes  qui détruisent nos patrimoine, ils sont des vendales, comme l'a bien mentionné Iben KHLDOUNE, les arabes sont des destricteurs civilisationnles. Une kabyle du Canada. Je remerci vivement l'auteur  de ce paier.    

Ajouter un commentaire