Vous êtes ici

Tamazgha s'insurge contre la cérémonie de la Mairie de Paris et Berbère Télévision

Madame Anne Hidalgo,
Maire de Paris,
Hôtel de Ville de Paris
Place de l'Hôtel de Ville
75196 Paris cedex 04.

Madame la Maire,

Au nom des membres de l’association Tamazgha, permettez-moi, Madame la Maire, de vous présenter mes meilleurs vœux pour la nouvelle année et à l’occasion de Yennayer, nouvel an amazigh.

A la veille de la célébration de Yennayer à l’Hôtel de ville, je viens vers vous, au nom de Tamazgha, une association parisienne qui œuvre pour la défense des droits des Amazighs et qui participe à la vie culturelle parisienne depuis 1993, pour vous faire part de nos vives inquiétudes quant à l’orientation que prend cette célébration.

Il y a un an, en date du 11 janvier 2017, nous vous avions adressé un courrier pour le même objet, et nous déplorons l’absence de réponse de votre part.

Cela dit, nous ne désespérons pas et nous récidivons en vous adressant ce courrier dans l’espoir que nous soyons entendus.

Si nous nous sommes réjouis de l’initiative de la Mairie de Paris – que nous avions saluée – qui est synonyme de reconnaissance des Berbères et de leur apport à notre Ville ainsi qu’à la France de manière générale, nous déplorons l’orientation que cette célébration a prise ces dernières années. En effet, il ne nous est jamais venu à l’esprit que les Etats qui maltraitent les Berbères chez eux soient mis à l’honneur à l’Hôtel de ville à une occasion comme Yennayer. Pourtant, c’est ce qui s’est passé en 2014. Nous avions alors exprimé publiquement notre offuscation et avions dénoncé ce que beaucoup de Berbères ont vécu comme une humiliation. Hélas, cela s’est renouvelé en 2016 ainsi qu’en 2017.

Pour l’édition 2018, nous appelons de tous nos vœux que cette humiliation ne se reproduise pas. Nous espérons que l’événement reprenne sa véritable signification, à savoir un moment où la culture et le peuple soient célébrés en dehors de toute considération diplomatique. Notre souhait étant que Yennayer continue à être un moment de partage offert par la Mairie de Paris qui unit les Parisiens tout en tenant compte de la sensibilité de cette communauté qui appartient à un peuple qui subit l’humiliation, la maltraitance et l’arbitraire de régimes acquis à une idéologie basée sur la négation et le mépris de la berbérité. Comment alors peut-on admettre que les représentants de ces régimes soient honorés à l’Hôtel de ville le jour où la Mairie de Paris rend hommage aux Berbères ?

Faudrait-il, Madame la Maire, vous rappeler qu’à ce jour plus de cinquante militants amazighs du Mzab arbitrairement arrêtés croupissent dans les prisons algériennes ; quelques 1200 militants Amazighs du Mzab ont été arbitrairement arrêtés, depuis juillet 2015, incarcérés pendant des mois avant d’être condamnés injustement à des peines de
prison ferme plus d’une centaine de militants mozabites sont en fuite et certainsvcondamnés par contumace à de lourdes peines.

Un Kabyle de confession chrétienne est condamné en septembre 2016 à trois ans de prison parce qu’il a été jugé qu’il a porté atteinte à la religion musulmane ; que les libertés individuelles et collectives sont violées en Kabylie notamment.

Encore récemment – courant –, des manifestations en faveur de la langue berbère ont été violemment réprimées par la police algérienne dans des villes de Kabylie. Faudrait-il vous rappeler que dans le Rif (région berbère au nord du Maroc), un jeune de trente-et-un ans a été broyé par le mécanisme de la benne d’un camion à ordure en octobre 2016, et au lieu de faire justice et répondre aux demandes du mouvement de protestation depuis fin octobre 2016, les autorités marocaines répondent par une répression sanglante à une mobilisation citoyenne pacifique : près de 700 militants ont été arrêtés et croupissent dans les prisons de la monarchie.

Mais les injustices, les humiliations, les violations des droits humains, les actes racistes et discriminatoires que subissent les Berbères dans leur pays sont quotidiens. Et associer Yennayer et les Berbères de France aux autorités de ces Etats, responsables de cet arbitraire, c’est manquer de respect et de considération aux Berbères. Mais c’est également ignorer, voire mépriser, le combat d’associations, comme la nôtre qui ne cesse depuis 1993 de dénoncer les politiques anti-amazighes des Etats nord-africains et subsahariens.

Madame la Maire, je suis convaincu que vous serez sensible à notre requête car, je suis convaincu que vous êtes une femme de justice, de dignité et de liberté. Et je suis convaincu que vous saurez rendre à la célébration de Yennayer à l’Hôtel de Ville toute la symbolique qui est la sienne.


Veuillez croire, Madame la Maire, à mes salutations les plus respectueuses.
Masin Ferkal,
Président de Tamazgha.
Paris, le 5 janvier 2018.
TAMAZGHA – ONG – association loi 1901 – J.O. du 3 mars 1993 – SIRET : 40081940500012

Tamazgha
MDA 14 – BL51
22, rue Deparcieux - 75014 Paris
Tel : 06.52.10.15.63. / E-mail : [email protected]
www.tamazgha.fr

salon-hotel-de-ville-paris.jpg

Tamazgha s'insurge contre la cérémonie de la Mairie de Paris et Berbère Télévision
Tamazgha s'insurge contre la cérémonie de la Mairie de Paris et Berbère Télévision

Vous devez être connecté pour lire la suite de cet article.

Connectez-vous ou inscrivez-vous si vous n'avez pas encore de compte.

Rubriques : 

Commentaires

Madame Anne Hidalgo dans son ignorance,  ne fait que continuer dans la ligné des médias Français qui mélangent tout, à croire les Nord Africains sont tous Arabes, en oubliant l'invasion arabes et la colonisation du 7e sicle avec les conséquences désastreuse qui a plongé dans l'ignorance tout un peuple par le dogme musulmans=soumis. Aussi sans soucier du lieu géographique ou se trouve l’Arabie et la même chose pour l'Afrique septentrionale.
Mais les pires sont les nôtres, pour des intérêts personnels sont prêt à vendre leurs mères .
Madame Hidalgo ne fait qu'appliquer son rôle de maire accompagner de sa propre culture qui méprise les Berbères pour des raisons politiques de jadis et surtout aujourd'hui à cause du pétrole et du gaz et tout le reste.
Malheureusement la division des berbères ne sert pas seulement les arabisants et les Arabes, mais aussi les Français et le reste du monde occidental.  

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.