Vous êtes ici

Marche pacifique à Aokas pour une réhabilitation citoyenne

Cette marche citoyenne, est composée essentiellement d’intellectuels, écrivains, artistes, journalistes, hommes de cultures, universitaires, militants de la cause identitaire, droit de l’homme, députés d’oppositions (RCD et FFS), associations, les militants du MAK (Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie), RPK (rassemblement populaire de la Kabylie) et la société civile. Cette manifestation est baptisée « réhabilitation de la citoyenneté du peuple kabyle ». Ils sont venus massivement des quatre coins du pays, pour dire non au despotisme et à l’impunité.

A cette occasion, de nombreuses personnalités très influentes, connues du grand public pour leurs engagements démocratiques, progrès, laïcité, modernisme, l’émancipation et la liberté d’expression, ont répondu à l’appel des organisateurs de cette marche imposante , flegmatique, où on pouvait remarquer Chawki Lamari Chroniqueur au journal El Watan, Ramdane Achab docteur en mathématique à l’université d’Aix en Provence ( dans le sud de la France) et militant aguerrie de l’Amazighité, Aghlies Ainouche jeune caricaturiste talentueux, Rachid Oulbessir Ecrivain journaliste, des universitaires venus de France et du canada, il y avait aussi la présence de nombreux étudiants de l’UMMT.O, Targua Ouzmour de Bejaia , Moh Oul Hadji de Bouira et de l’université d’Alger.

En effet, tout ce beau monde a été fortement applaudi par la population d’Aokas. Pour rappel, l’origine de cette protestation est l’interdiction des conférences et autres rencontres littéraires et culturelles dans les édifices publics, par la chef de Daira récemment installée par le pouvoir dans cette belle contrée côtière et touristique de Bejaia ; cette dernière , n’est autre qu’ une kabyle de service zélée, originaire de la haute Kabylie, très connue pour son hostilité à la démocratie et à l’Amazighité, cette ancienne chargée de communication des walis successifs de Tizi-Ouzou pendant plus d’une vingtaine d’années, une vieille fille mal appréciée dans le milieu de la corporation pour son chiyatisme (lèche botte) et son anti - kabylisme. Elle refusait même de parler sa propre langue, nous dit-on. Aussi, après un grand service rendu à ses mentors, elle a eu droit à une promotion canapé fictive.

A signaler, que la marche s’est déroulée dans des bonnes conditions, aucun incident n’a été signalé, et ce malgré le déploiement d’un dispositif impressionnant de CRS, policiers en civil et les éléments de la gendarmerie, qui ont quadrillé tous le littoral et l’arrière pays de la basse Kabylie et sa périphérie durant toute la journée de Samedi, où de nombreux axes routiers menant à cap Aokas, ont été bloqués à la circulation automobiles, des milliers d’estivant n’ont pas pu se rendre à la plage.

Une conférence débat a été animée par le journaliste éditorialiste du journal « indépendant Francophone » El Watan à la fin de la manifestation, en l’occurrence Chawki Lamari. Dépitée par la réussite totale de cette marche pacifique, la presse nauséabonds arabophone de propagande proche du régime, n’a pas trouvé mieux que de diffamer et dénigrer le bon déroulement de cette contestation citoyenne , en fustigeant sévèrement et cruellement les initiateurs de cette dite marche, en les accusant de perturbateurs, d’anti- nationalistes, Hizb França, Mécréants et anti i Musulman, quel illogisme ! Aussi, grand bravo à tous les intellectuels et autres politiques toutes tendances confondues, qui n’ont ménagé aucun effort pour répondre à l’appel de cet éminent RDV démocratique.

B.A pour Kabyle.com

amar-ben-hammouche-aokas.jpg

Marche Aokas 29 juillet 2017
Marche Aokas 29 juillet 2017

 

Vous devez être connecté pour lire la suite de cet article.

Connectez-vous ou inscrivez-vous si vous n'avez pas encore de compte.

Rubriques : 
Thèmes associés: 

Commentaires

Nous remercion vivement l'auteur de cet article plus que magnifique  qui a fait un travial jotnalistique professionnel . Un citoyens d'Aokas .

Qui peu entendre les cris de plaignants qui n'ont rien à offrir que leurs cris! Je ne comprends pas les leaders Kabyles qui croient encore à l'humanisme arabisants.  Je viens de lire le journal ELWATAN du dimanche 30/07/2017 cet article qui fait froid dans le dos (Le wali de Djelfa demande des sanctions )Réagissez
Négligence coupable. Transportée d’urgence par son mari pour accoucher dans plusieurs établissements de la wilaya de Djelfa, une femme et son enfant sont décédés après le refus catégorique de prise en charge des établissements dans lesquels elle s’est présentée.
Vu cet article qui décrit en substance l'humanisme de ces arabisants qui gèrent les hôpitaux et qui refusent un accouchement d'urgence à une femme à croire qu'ils n'ont pas lu le semant d’Hippocrate. Donc à mon avis il ne faut rien attendre de ces individus dont l'humanisme n'est qu'un mot qu'on mâchouille avec hypocrisie. Pour cela je dis qu'il faut prendre sans demander en s’imposant aux Judas.   

C'est justement ce que cherche le pouvoir : Semer le désespoir dans les esprits et les amener à capituler. Certes nous n'attendons pas du pouvoir qu'il entende nos cris, mais ce que nous faisons, c'est pour entretenir notre force et rester mobilisés. C'est de la résistance citoyenne contre le travail de sape de notre moral. C'est aussi une manière de préserver notre culture et notre identité de toute forme d'aliénation.

Vous ne faites que procurer une pseudo-legitimite' a une mafia, qui ne s'en sert qu'a valider son commerce des ressources naturelles, des Touaregs et a un certain degre' taxer l'energie et le travail Kabyles - de payer payer les pyromans, charlatants/abrutissants et snipers et je ne sais qui d'autre dont la seule et unique mission est notre assimulation ou disparition. Les meilleurs de ceux-la, sont les KDS biensur . . .

Les Arabisants n'ont pas le monopole de la déshumanisation  loin s'en faut, certains Kabyles sont pires en la matière.  Ceux qui ont vécu durant la guerre d'Algérie ont entendu parler du sourire Kabyle qui fait allusion aux égorgements que les Fellaguas Kabyles pratiquaient avec doigté et dexterité sur leurs congénères qui n'étaient pas d'accord avec eux.  

Le peuple Kabyle est sous domination colonial de l'Etat algérien mais une partie de ses intellectuels ne revendisquent pas l'indépendance, cela laisse pantois ! Il faut absolument être colonisé dans le cerveau pour continuer à renvendiquer le droit de tenir une conférence tout en s'abstenant de prendre part à la lutte pour l'émancipation de son peuple du joug ou de la tuelle de l'algérie. En quelque sorte, laissez nous palabrer sur le sexe des anges, et en contre partie nous nous engageons à ne pas prendre part à la libération de notre peuple colonisé ! Que valent de pseudo intellectuels qui n'arrivent pas à comprendre que le peuple Kabyle est sous domination coloniale et qu'il n' y a aucune perspective de salut pour ce peuple dans le cadre de l'algérie qui, de l'avis unanime de tous les analystes du monde, s'enfonce inexorablement dans l'arabo islamisme ? Quand une constitution d'un pays bannit la laïcité avec la bénédiction de la majorité de sa population, et que cette constitution n'a aucune chance, vraiement aucune, d'évoluer autrement, pourquoi dans ce cas ces pseudo intellectuels ne s'inscrivent-ils pas dans une démarche qui permettra à la Kabylie de déboucher sur une constitution où non seulement la démocrtaie y sera ancrée, mais également avec elle la laïcité et l'identité Kabyle avec en prime un statut de première langue pour la notre. Ces pseudo intellectuels ne méritent pas de considération, eux qui se fichent de garder la Kabylie sous le statut de minorité ethnique dont le sort dépendra à jamais d'une majorité arabo islamqiue algérienne que ce soit pour les lois à mettre en place ou pour la vie quotidienne. Sont-ils honorables ceux qui laissent perpétuer en Kabylie un système où les décisions à tous les niveaux des départements de Bgayet, Tizi ou Tuvirets sont prises non pas par des élus, même mal élus, mais plutôt par des individus parachutés par le pouvoir colonial arabo algérien avec le titre de wali c'est à dire de "Lwali fellanegh". 

ANALYSE SIMPLE CLAIRE ET NETTE.

Deduction: Comment en sortir/finir ?

Imposer nos LOIS,c.a.d. celles conformes a NOTRE VOLONTE' (d'aujourd'hui et non d'avant) - ce qui inevitablement aboutira a un CONFLIT ARME', car l'autre(conflit) c'est deja de l'histoire...

Vive la Kabylie Libre, Souveraine et Independante. Tous avec l'ANAVAD.

Il nous revient de conclure ce qu'ont pu conclure nos parents et grand-parents, d'une maniere ou d'une autre.

On dirait que 3 siècles d'occupation et de tyrannie ottomane ont eu raison des derniers vrais kabyles... Tous soumis au dictat arabo-islamiste, alors que nos frères arméniens persécutés pendant 5 siècles par les romains, et ensuite par les turcs n'ont jamais renoncé, alors que nos frères juifs persécutés durant des siècles n'ont jamais renoncé, alors que nos frères kurdes encore persécutés par le tyran Erdogan continuent à lutter pour leur liberté... Ce pays est sans avenir et antiprogressiste. C'est la régression qui vous attend. Les kabyles sont des numides, nord-africains. Les kabyles ne sont ni des arabes et ni des turcs, ne l'oubliez jamais. Il n'y a qu'un seul chemin, celui qui mène à la liberté, ne renoncez pas.

le FLN de la nuit "GUI-ZZAN" veut pousser la Kabylie à la radicalisation, il est devenu FOU....!!!

Un jour il payera toutes les factures qu'il a endossé à cette terre rebelle....!!!

Remarquez que dans ses desseins funestes contre la kabylie,  ce pouvoir diabolique met toujours en avant un kabyle ou une kabyle comme cette fois-ci. Il faut dire que ce ne sont pas les collabos qui manquent. Encore quand c'est une femme qui vend son honneur c'est vraiment triste. Un traître n'a jamais honnoré sa famille.  En tout cas cette histoire a permis une prise de conscience inespérée et c'est tout ce que ce régime dictatorial a de meilleur à offrir. 

Pages

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.