Vous êtes ici

Kabylie - Des plages publiques transformées en propriétés privées

C’est du jamais vu dans le monde contemporain, même dans les régimes les plus opaques, ce genre de pratiques abjectes est révolue. Cependant chaque jour, les plages d’Azffoune, Tigzirt, Dellys et Boumerdes pour citer que celles –ci, sont prisent d’assaut dés le levé du soleil, des milliers de familles et autres vaccanciers influent de partout à travers toute la Kabylie et sa périphérie, un travail fleurissant, rentable et très lucratif pour ces petits hobereaux des plages. Des centaines de parasols, tables, chaises sont installés tôt le matin, tout au long de la plage par ces chenapans plagistes Trabendistes businessmans, les prix sont sans appel 1500 DA pour (01 parasols + deux chaises) et 2000 DA (pour une tables, deux chaises et 01 parasols) payé d’avance et comptant.

Il est à signaler, que nul n’ouvre le droit d’installer son propre parasol sur la plage, il est formellement interdit par ces fameux plagistes factionnaires. Toutes personnes, qui ne respecteront pas le règlement seront vite exclus de la plage violement et parfois agressivement. Aussi, des snacks, gargotes et autres buvettes de fortunes sont aménagés en toute illégalité aux bords des plages avec des prix excessifs, même les sanitaires construits par les municipalités, destinés aux vacanciers sont payants. Le plus frappant, c’est le laxisme, l’opacité et l’indifférence des policiers en uniformes armés, présent sur les plages toute la journée, censés assurer, veiller et protéger les estivants. Ces derniers, n’emplissent pas leur devoir d’hommes de loi. Dépités, par la rackette et l’insécurité instaurées par ces brigands des plages, les estivants n’ont d’autres choix que de mettre la main dans la poche sans aucun commentaire, pour acheter la paix et la tranquillité. Désormais, le gangstérisme nourri, cuirassé et appuyé par les forces tyranniques, règne en maitre absolu en Kabylie. En outre, l’insalubrité, dégradation, saleté, l’état piteux des plages et absence d’hygiènes, les malheureux vacanciers sont à la merci de ces barbouzes délictueux sermonneurs de la terreur.

Nous tenons à signaler à nos lecteurs, qu’on a failli être agressés par les maîtres des lieux à la grande plage de Tigzirt (Thassalassth) pour avoir tenter d’installer notre parasol, grâce à l’intervention de certains humbles citoyens courageux présents sur la dite plage, on a pu échapper au lynchage. Qui est derrière ces caïds ? Que font les élus locaux et les services de sécurité devant cette impunité ? Y a –t-il complicité de ces derniers ? Ou bien c’est le fameux programme initié par le pouvoir acheter la paix sociale par tous les moyens. Qui est toujours en vigueur ? La victime n’est autre que le petit peuple qui souffre douleur en silence.

B.A pour Kabyle.com

sam_2875-v.jpg

Plage Kabylie été 2017 Kabyle.com Balak A. Tous droits réservés
Plage Kabylie été 2017 Kabyle.com Balak A. Tous droits réservés

sam_2876-v.jpg

Plage Kabylie été 2017 Kabyle.com Balak A. Tous droits réservés
Plage Kabylie été 2017 Kabyle.com Balak A. Tous droits réservés

sam_2866-v.jpg

Plage Kabylie été 2017 Kabyle.com Balak A. Tous droits réservés
Plage Kabylie été 2017 Kabyle.com Balak A. Tous droits réservés

Vous devez être connecté pour lire la suite de cet article.

Connectez-vous ou inscrivez-vous si vous n'avez pas encore de compte.

Rubriques : 

Commentaires

Le pouvoir colonial arabo algérien entretient volontairement ce climat de "far west" en Kabylie. Un Etat Kabyle Libre et indépendant rétablira, par l'intermédiaire d'une police vriament au service des citoyens, le droit des citoyens à user du littoral gratuitement et dans la sécurité. Quant à la police du pouvoir coloniale, elle laisse faire ces voyous pour terroriser le peuple Kabyle et lui faire payer son engagement pour son émancipation, cette police coloniale n'est là que pour opprimer les jeunes Kabyles assoifés de Liberté et de démocratie, elle n'existe que pour les empêcher de vivre dignement.

Comme disait Fernand Reynaud " c'est etudie pour ".  En fait,  comme l'a signale un autre lecteur, ce climat de peur a travers le pays est voulu que ce soit dans les rues, les plages, aux aeoports,  dans les ecoles et universites, et ailleurs. l'idee est d'occuper les gens et leur faire peur de facon a ne pas pouvoir s'organier contre  le regime en place

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.