Vous êtes ici

Kabyles, il est l'heure d'arracher notre Kabylie d’entre les mains de nos envahisseurs

Azul felawen a Lqvayel,

Je m’adresse à vous, modestement, avec tout mon cœur. Nous sommes arrivés à un carrefour essentiel de notre histoire, contraints de nous unir afin d’arracher notre Kabylie d’entre les mains de nos envahisseurs et pour ce faire, vous devez cesser de vous flageller, car notre existence est en jeu.

Chaque Kabyle doit faire ce qu’il peut, à son niveau, qu’il soit fonctionnaire, militaire, simple citoyen. Il est de notre devoir d’affirmer notre identité kabyle, de nous battre pour elle et pour cela, il n’y a qu’une solution : l’indépendance… Depuis Dyhia et Qocila, tous nos combats furent au service de nos oppresseurs ; il est plus que temps de mettre un terme à ces comportements mortifères dont la seule issue est l’indépendance de la Kabylie. Dans le cas contraire, nous finirions dans des réserves comme les Indiens d’Amérique du Nord.

shamy-chemini.jpg

Shamy Chemini
Shamy Chemini

Certains parmi vous ne cessent de critiquer Mas Ferhat. De grâce, arrêtez ce qui ressemble à de l’envie, de la jalousie ! Je suis son aîné, je l’ai connu étudiant. Depuis il n’a cessé de chanter notre Kabylie. Il a fait de la prison pour avoir défendu notre liberté et le pouvoir colonial assassin algérien l’a brimé durant toute sa vie, n’a cessé de le persécuter, lui et sa famille. Ce même pouvoir qui a assassiné son fils Meziane, un jeune homme de grande valeur, fauché à la fleur de l’âge. Mas Ferhat vit aujourd’hui en exil et malgré toutes les difficultés, tous les obstacles, il a créé le MAK. Il est évident qu’il a consacré sa vie et beaucoup sacrifié à notre culture, notre histoire, notre identité depuis sa jeunesse jusqu’aujourd’hui.

Si je me permets d’écrire ces quelques lignes sur cet homme, c’est que je suis un témoin oculaire de son itinéraire ; je n’ai pas le droit de disparaître avant d’avoir dit ce que je pense de lui. Mas Ferhat est un grand homme, au sens propre et figuré ! L’Histoire lui rendra justice et retiendra ses actes. Personne n’est obligé de l’aimer, on peut discuter ses idées, ne pas être d’accord sur tout, mais vous devez le respecter et cessez les hostilités. Je vous demande, au moins, de le laisser en paix.

Shamy Chemini Co-fondateur du groupe Les Abranis, écrivain, réalisateur

Kabylie, 3 mai 2017

Vous devez être connecté pour lire la suite de cet article.

Connectez-vous ou inscrivez-vous si vous n'avez pas encore de compte.

Rubriques : 

Commentaires

 Azul Shamy,

Malheureusement cet enfant de chahid est un vrai amazigh qui a à coeur son pays. Mais le pouvoir harki d'Alger l'a chassé du pays que son père a récupéré en chassant des colons français au prix de sa vie. Hélas, la majorité des enfants de chahid qui ont souffert durant toute la guerre d'Algérie et qui ne donnent aucune concession sur la justice, ont tous été chassés du pays. Le pouvoir de Boutef, le harqui, ce mégalomane, a poussé la corruption au maximum, juste pour garder le pouvoir. C'est une vraie honte, un régime aussi corrompu. La fuite en avant. C'est la méthode de la terre brulée. Il doit ce dire: Après moi le déluge. Pauvre Algérie. Un pays aussi riche, est mené par ce régime faschiste et corrompu, vers la ruine. Tout le monde perdra, mais des eunuques du pouvoir, le suivent comme des pantins. Quel gachis! Mais un jour viendra. La justice vaincra et ces renégats seront traités comme des rats.

Malheureusement les hommes justes et droits ne sont pas bien vus par ce régime pourris. 

Encore un torturé de l'esprit qui affiche son syndrome de Stokholm.

Shamy nous parle de la kabylité et de la Kabylie, tu lui réponds par amazighité et Algérie !

Rien de mieux pour ne rien bouger que de globaliser et noyer le problème kabyle dans la masse.

PS: kabylité implique forcément amazighité

Je salue la prise de position courageuse de Shamy et j'appelle toutes les élites kabyles à cesser de tourner le dos au peuple kabyle.L'avenir de la Kabylie est en dehors de la dictaure algérienne.Ceux qui s'opposent à la libéeration du peuple kabyle sont des inconscients,des aliénés ou des renégats.

Durant la guerre froide que se livraient les deux super puissances de ce monde, pour des raisons d'ordre géopolitique l'ex-URS voulait son "Arabie", voilà comment l'Algérie est tombée dans les griffes de l'union soviétique qui décida d'en faire une de ses provinces et de l'arabiser à outrance pour rééquilibrer le jeu sur l'échiquier. Pour se faire elle employa le dictateur et tyran islamiste et arabiste Mouhammad BUKHARRUBA allias Houari Boudiene, alors que l'algerie est majoritairement berbère et que le kabyle était encore la langue la plus parlée. Tout un peuple s'est ainsi retrouvé piégé par une idéologie impérialiste qui n'a d'égal que la démesure, l'arrogance et l'orgueil de ses détracteurs. Cette imposture a perduré jusqu'à aujourd'hui principalement grâce au soutien des nostalgiques russes qui jusqu'à aujourd'hui forment encore les cadres militaires de cette dictature militaro-islamo-arabiste, et la complaisance des nations qui n'ont pour seule préoccupation que l'intérêt de continuer à s'approvisionner en gaz et pétrole. CQFD. Vive la kabylie libre et indépendante, et vive la liberté.

TANEMIRT a MAS CHAMI UN INTLECTUELE KABYLE QUI DIT HAUT ET FORT SON CE CACHER DERIERE LES MOTS  POUR LIBEREE   LA KABYLIE DU JOUG COLONIALLE ARABO ALGERIENNE  VOILA LES GRANDS HOMME. 

Tous ces dirigeants autoproclamés et faux héros n'ont fait qu'organiser le pillage de l'algerie et se remplir les poches. Said n'est qu'un malade mental, une mauvaise photocopie de Boutef réincarné. Leur mépris des kabyles nous grandira toujours plus, et nous mènera à la delivrance, si les grandes nations acceptent de regarder la vérité en face, et surtout qu'elles cessent d'être complaisantes et complices d'un régime oppresseur et tortionnaire qui n'a pas hésité à instrumentaliser la religion pour se maintenir au pouvoir et préserver ses privilèges.

Plus simple, Clair et c.a.d. DIRECT tu meurs. Tous les chemins menent a l'INDEPENDANCE.

il est enfin temps, de nous regarder en face et cesser de nous raconter des histoire, sinon la veritable, comme le dit honnetement, humblement et BRAVEMENT cet appel -Que j'emplifie, pour ma part a 100%

Il est temps de regarder l'avenir. La kabylie n'est plus qu'une diaspora. C'est grace à ces departs et cette somme d''expérience de vies que la kabylie pourra se reconstruire. Cela doit venir de l'extérieur de la part de ceux qui sont libres et erudis comme au temps de la france et de ses lumières. L'union des peuples berbères qui fait peur aux puissantes nations est la seule motivation pouvant redonner une identité propre et originelle à la kabylie.

Il faut que dans chaque pays les kabyles se mobilisent parle biais des réseaux socios pour mettre en marche notre devoir de reconquete pour retrouver notre honneur notre dignite nos traditions et notre histoire. Nous pouvons imposer notre droit à disposer de nous même sans violences avec conviction et fermeté.

Ajouter un commentaire