Vous êtes ici

Les indépendantistes embrasent la Kabylie

La ville des genêts s’est réveillée tôt le matin par des klaxons, youyous et chants patriotiques kabyles, une marée humaine a envahi la capitale du Djurdjura. Le portail principal de l’université Hasnaoua, a été bondé d’étudiants, enseignants, intellectuels, hommes de culture, fonctionnaires, travailleurs, artistes, entrepreneurs, médecins et des medias étrangers présents en masse. Au premier rang, les militants du MAK ANAVAD (Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie), leur nombre est incalculable, il y avait des centaines de milliers d’indépendantistes, qui criaient haut et fort l’indépendance de la Kabylie sans tabous, la majorité sont des jeunes qui scandaient des slogans hostiles au pouvoir Algérien, qu’ils qualifient de colonialiste « L’Algérie n’est pas un pays arabe, oui pour le GPK, Ferhat Yalla Yalla, pouvoir assassin, oui pour la Kabylie libre, nous sommes pas des arabes, nous voulons une Kabylie digne, laïc, démocratique, républicaine et les arabes dehors ». Selon les organisateurs, le nombre de manifestants dépasse largement les cinq cent mille. La Marche avait commencé aux environs de 11h à partir du portail universitaire de Hasnaoua 1, jusqu’ à la place de l’ex hôtel de ville, la majorité des manifestants sont des militants, étudiants et autres sympathisants du MAK.

La ville des genêts s’est transformée en territoire des indépendantistes avec le soutien, l’adhésion très pesante et indéfectible de toute la population citadine de la ville de Sidi Balloua. Aussi, nous avons constaté de visu, la présence importante de la gente féminine, qui a participé activement à cet événement qui sera marqué à jamais dans l’histoire du 37ème anniversaire du printemps Amazigh, il y avait des milliers d’étudiantes, femmes cadres, médecins, enseignantes, anciennes Moudjahidates et autres femmes aux foyers.

sam_2521_kabyle-com.jpg

Les indépendantistes embrasent la Kabylie
Les indépendantistes embrasent la Kabylie

Reportage photo Kabyle.com Balak A.

L’organisation de cette manif a été impeccable, les organisateurs n'ont ménage aucun effort pour mettre tous les moyens adéquats pour la réussite de cet événement historique. Tout au long de la marche, les gens influent et se bousculent pour rejoindre la manifestation, la superficie de la capitale du Djurdjura a été trop exigu pour recevoir un monde aussi impressionnant ; des indépendantistes déterminés à franchir tous les dangers et autres obstacles.

Il fallait plus de trois heures de temps, pour que les premiers carrés de la marche arrivent au CHU Nedir Mohammed de la ville des genêts. Cependant, tout le monde a été abasourdi par le nombre ahurissant de personnes présentes lors de cette manif, dans tous les cafés, places
publiques, administrations et autres organismes, les citoyens ne parlent que cette grandiose marche jamais enregistrée en terre de Kabylie. Nous avons ressenti une fierté, dignité, honneur et sourire dans le visage des citoyens de la Kabylie.

Un ancien militant du MCB (Mouvement culturel Berbère), ébahi par la foule surprenante, n’a pas pu retenir ses larmes « Enfin le rêve est devenu une réalité, nous sommes libres, vive la Kabylie, et le combat continuera » nous a–t-il témoigné avec beaucoup de fierté. Après un long trajet, les voilà enfin à l’ancienne place la mairie, où un délégué du comité des étudiants indépendantiste, avait pris la parole, pour dénoncer les forces tyranniques, répressives et néocolonialistes du régime despotique algérien, qui sèment la haine et la malveillance et interpelle les dignitaires de la Kabylie à être solidaires et unis pour combattre les forces occultes adeptes du chaos du peuple kabyles et lance un défi aux Kabyles de service de la république autocratique, qu’il accuse de laquais du régime arabo islamo baathiste, d’appliquer son autoritarisme devant le peuple. Par ailleurs, la kermesse carnavalesque organisée et orchestrée par le Wali en collaboration avec la direction de la culture de wilaya et autres associations culturelles affiliées directement au pouvoir, qui ont mis le paquet avec des grands moyens matériels, logistiques, humains et médiatiques colossaux, pour gâcher la grande marche pacifique organisée par le MAK ANAVAD, en invitant des troupes folkloriques musicales de différentes wilayas Arabophones, des bus remplis de personnes âgées, handicapés, femmes voilées et autres individus vulnérables et entassés, venant d’autres wilayas du pays pour gonfler le nombre afin d’embrouiller la manif. Aussi, la direction de la maison de la culture Mouloud Mammeri à organisé une collation et autres festivités culturelles burlesques pour détourner certaines personnes de la marche. Cette manœuvre démoniaque, n’a pas empêché les citoyens de rejoindre en masse cette grande manif.

Il est à signaler, qu’un dispositif impressionnant de sécurité a été déployé sur tous les axes routiers menant vers la capitale du Djurdjura, des autobus et autres fourgons remplis de centaines de citoyennes et citoyens débarqués d’autres localités et Daïras de la kabylie pour participer à cette dite marche, ont été empêchés de rentrer à la ville des genêts. Également, pour dévier et brouiller certains manifestants rentrés à pied au centre-ville, voulant rejoindre la marche, la police a fermé l’avenue Abane Ramdane à la circulation automobile et aux personnes, tous les espaces publics et autres placettes ont été squattés par des troupes de danseurs bédouins, cavaliers de chameaux, musiciens folkloriques Beni Hella, habillés en tenus afghanes et autres festivités étrangères à la tradition kabyle.

Consciente de la manipulation, la population s’est vite rendue compte du barbouillage et du décor caricatural « harmonisé » par les domestiques du pouvoir et les autorités locales pour déporter le public de la manifestation initiale, la quasi majorité des citoyens ont regagné les organisateurs de la marche du MAK. Après avoir été démasqués, les planificateurs de cette mascarade n’ont qu’un seul choix, rentré leur clowns à l’intérieur de la maison de la culture, le spectacle méphistophélique est terminé, toutes les ruelles et autres avenues de la capitale de Djurdjura ont été bel et bien occupées par les manifestants.

Consciente de la manipulation, la population s’est vite rendu compte du barbouillage et du décor caricatural « harmonisé » par les domestiques du pouvoir et les autorités locales pour déporter le public de la manifestation initiale, la quasi-majorité des citoyens ont regagné les organisateurs de la marche du MAK. Après avoir été démasqués, les planificateurs de cette mascarade n’ont qu’un seul choix, rentré leurs clowns à l’intérieur de la maison de la culture, le spectacle méphistophélique est terminé, toutes les ruelles et autres avenues de la capitale de Djurdjura ont été bel et bien occupées par les manifestants.

Nous avons constaté tout au long du parcours de la manif, des milliers de portraits, drapeaux Imazighen et autres banderoles des militants de la démocratie, liberté d’expression, identitaire, artistes engagés, hommes de culture, politiques, journalistes et autres figures emblématiques de la Kabylie, qui ont été assassinés pour une cause juste et noble par les forces du mal, ont été portés haut la main par les manifestants avec honneur et dignité.

Il est à noter la présence de l’ancien président du MAK, Bouaziz Ait Chebib, personnalités politiques d’oppositions très influentes, les membres de la ligue des droits de l’homme et de nombreux hommes de culture de renommée et des militants de la cause identitaire. Nous tenons à souligner, que la presse algérienne a boycotté cet événement sur ordre du ministre de la « communication ». Ils se sont contentés de la couverture des festivités culturelles théâtrales organisées par la wilaya.

Reportage réalisé par B.A pour Kabyle.com

Vous devez être connecté pour lire la suite de cet article.

Connectez-vous ou inscrivez-vous si vous n'avez pas encore de compte.

Commentaires

Excellent reportage, un travail bien fait. Nous remercions K.C qui n'a menagé aucun effort pour rapporter humblement et honnetement les événements de cette grande marche qui restera gravée dans l'histoire et la memoire du peuple kabyle .

comme c'etais beau et grandiose hier,  un peuple courageux ni la repression,ni les menaces,ni le chantage ne peuvent nous faire reculer,vive notre independance,vive la kabylie

 Une marche trés reussi, le chiffre avancé par le journaliste est  viable et juste ,  la kabylie a triomphé, le MAK gagne de plus en plus le coeur de la majorité des kabyles qui revendiquent  fortement l'independance . Aucune formation politique n'a sa place en kabyle . Le peuple a choisi son destin qui est la liberté.  Un reportage plus que parfait .  

Vous voulez vraiment savoir comment L'Algérie qui est majoritairement berbère et où le kabyle était encore la langue la plus parlée est devenue arabe et islamique. Ouvrez alors le dictionnaire Larousse édition 2017 et vous lirez: " Houari BOUMEDIENE de son vrai nom Muhammad BUKHARRUBA né à Heliopolis en EGYPTE en 1932" ou il a d'ailleurs grandi et fait ses études à l'université islamique du Caire.

Vous voulez savoir ce qu'était la Numidie, et bien ouvrez le dictionnaire Larousse édition 2017 et vous lirez: "Numidie, contrée de l'ancienne Afrique du Nord, qui allait du territoire de Carthage jusqu'à la Moulouya. Partagée entre divers royaumes, elle devint ensuite une province romaine, puis fût ruinée par l'invasion vandale en l'an 429, et par la conquête arabe aux 7e - 8e siècle".

les kds et les vendu  r sidi, ffs  rpk  seront chatiés  et congidiés par leur employeurs ils ont echoués dans leurs mission a savoir domestiquer et diluer la kabylie dans l'arabo islamisme

vive notre independance

Ces partis sont effectivement foutus.

Foutus car ils ne s'opposent au pouvoir dictatorial en place, ne le remettent pas en cause ....

Puis, ils sont dans le jeu et les stratégie de la Dictature militaire, participent aux mascarades électorales, à la fausse vie vie  politique, au pseudo échiquier politique, aux Assemblées-croupions et bidons ( sans pouvoirs, ni prérogatives) .....

RCD, RPK, FFS, MPA-UDRs, PT, PST, Ettaheddi, PADS, PRA, etc. tous foutus .....

Dégageons-les, débarrassons nous de cette peste !

Sur le papier ils constitutionalisent, et dans les faits, ils arabisent et ils radicalisent.

Pages

Ajouter un commentaire