Vous êtes ici

Une guerre de clans à la JSK

Moh Chérif Hannachi a-t –il été lâché par ses gourous ?                  

Le feuilleton baptisé par certains médias spécialisés et autres analystes que les affrontements entre  le baron Hannachi,  le public kabyle et les faux  « actionnaires  »  prend de plus en plus  de l’ampleur. En effet, « la destitution » de Moh chérif Hannachi, président de la JSK avait  suscité une joie immense  au sein de la famille des lions de Djurdjura, admirateurs et autres fans  du club le plus titré à l’échelle nationale et continentale (quatorze  titres nationaux, huit coupes d’Algérie et sept sacres africains)  et symbole emblématique de tout un peuple.

Le hic, que ce dernier a placé ses laquais patents. Les citoyens de la Kabylie  n’arrivent toujours pas à comprendre cette décision  diabolique et  fortuite. En conséquence,  au moment où les jaune et vert  ont besoin de la stabilité et le soutien des nouveaux responsables ; Ces derniers n’ont  pas  trouvé mieux   que d’alourdir  la crise chronique qui frappe de plein fouet les lions de Djurdjura. Désormais, l’ex  chairman Kabyle est devenu  le sujet de discussion de tous les fans et autres amoureux de la JSK.  

Tous les médias qui en font ses choux gras depuis l’annonce officielle de sa « destitution »  maquillée  par ses anciens valets, en parachutant un ancien joueur et enfant du club sans aucun projet fiable, ni   expérience de gestion  en l’occurrence Hamid Sadmi. Ce verdict a fait l’effet d’une bombe du côté de la maison de la JSK, les supporters et autres observateurs  se demandent pourquoi, seul le  président a été limogé  et ses grooms demeurent toujours  en place ?  Est-ce une orchestration    ou une  stratégie politico politicienne ?. Dans tous les cafés, places publiques et même au niveau des administrations, les gens ne parlent que  de cette fameuse « destitution virtuelle  »   du tyran  président qui a  gouverné les canaris d’une main de fer durant 25 ans sans partage, chacun commente à sa façon « la déchéance  préfabriquée »   de l’homme fort du club kabyle et l’ami assidu du régime anti kabyle. Le plus souvent, les fans et autres supporters  s’inquiètent de l’avenir de leur équipe fétiche   et se posent des questions quant au devenir des lions de Djurdjura, qui prendra la responsabilité de gérer le club dans ces moments de crise ?

Qui sera à la hauteur de prendre en mains les affaires courantes de ce grand club ? Y aura-t-il quelqu’un capable de remplacer le sinistre Moh Chérif Hannachi ? C’est toutes ses questions qui restent sans réponses ?  Pour les « Hannachistes », le président ne partira pas, il a un contrat moral avec le club de son enfance, il aime trop la JSK, il changera d’avis certainement dans les prochains jours. A l’exemple de cet ancien joueur, kabyle de service  et ami de longue date de l’ex  boss Kabyle qui nous dit :   « Je ne pense pas que Moh Chérif Hannachi, abandonnera la JSK, , c’est très difficile de croire qu’un jour, il quittera sa deuxième famille dans les moments aussi difficiles, certes, il vit des pressions terribles, il se consacre corps et âme à son club, il fait tout pour honorer ses obligations et ses devoirs envers son équipe, mais il est très fatigué, blasé par des promesses bidons de certains  responsables qui veulent mettre les bâtons dans les roues pour la JSK, c’es la raison pour laquelle, qu’il faut le soutenir et se battre avec lui pour arracher le club de la gueule des loups », allusion faite aux nouveaux dirigeants.  

Avant d’ajouter,  « Une chose est sûre, sa destitution  est nule  et non avenue , la JSK vivra des grands problèmes sans  le président   Moh Chérif Hannachi qui est irremplaçable, personne ne peut contester sa bonne gestion, son bon travail, sa rigueur, la volonté de bien faire et l’amour qu’il porte pour le club, je risque de me tremper peut être, mais c’est une vrai réalité, tout le monde peut en témoigner du travail de titan qui a entamé depuis sa nomination à la tête de la JSK, son bilan est la seule preuve. Donc le seul moyen à ma connaissance est de le faire revenir le plus tôt possible, nous sommes tous  solidaires avec lui, j’imagine mal la JSK sans Moh Chérif Hannachi » a-t–il conclu  avec arrogance !

Habitué à des déclarations fracassantes, capricieuses  et versatiles de ce dit président, le public ne lui accorde aucune confiance ni considération,  raison pour laquelle que la majorité des supporters et le public kabyle se réjouissent de son départ. Toutefois,  conscient de son poids  lourd,  sa notoriété et  sa relation indéfectible  avec le pouvoir en place,  que nul ne pourra le déloger du poste de président qu’il occupe depuis cinq décennies  sans partage.

Cependant,  cette soi-disant « destitution  » grimée n’est qu’une ruse voir une prouesse politique méphistophélique des partisans du statu-quo et les forces du mal, son maintien à la tête de ce prestigieux et mythique club de la Kabylie est impératif pour l’intérêt du régime,  le reste viendra seul, bien sûr avec la force, la répression et l’impunité tout rentrera dans l’ordre.

Par ailleurs, on a appris que  le monarque Hannachi fidèle et très proche du frère cadet de  Bouteflika  (Saïd), n’a aucune intention d’abandonner la JSK. IL signe  et persiste qu’il est le seul président « légitime » des lions de Djurdjura  et maintien sa plainte judiciaire contre les actionnaires  qui l’on destitué.    Il est à signaler, que  la nouvelle direction installée par les détracteurs  du club phare de la Kabylie, ferment la porte à tous les investisseurs  humbles, de bonne volonté et les anciens enfants  du club  qui veulent remettre sur les rails l’équipe la plus glorieuse du continent Africain. Désormais, la JSK est assiégée par des prédateurs carnivores.     
Le public kabyle, veut savoir qui est derrière la nomination de Sadmi  à la tète de la JSK ?  Hannachi est –il lâché par ses mentors ?   Le régime despotique joue –t-il avec le tribalisme en Kabylie ? Toutes ses questions restent posées.
 
Affaires à suivre, nous y reviendrons dans nos prochaines éditions.                                                 
 
B.A pour Kabyle.com.

Vous devez être connecté pour lire la suite de cet article.

Connectez-vous ou inscrivez-vous si vous n'avez pas encore de compte.

Rubriques : 
Thèmes associés: 

Commentaires

Excellent papier, vous venez de devoiler la realité et la calanisme des kabyles de servuce qyu veylent detruire le symbole de la kabyle. Le peuple kabyle doit se mobiliser pour mettre en etat de nuire ces felons houbzistes et laches .

Dommage, la Kabylie vue d'ailleurs, jadis, était un fleuron du savoir et du bon sens, devient de plus en plus, pour ces ailleurs, une sorte d'Afghanistan, avec des femmes et des hommes de plus en plus lourds et archaïques. Il n'y a aucun doute que le prochain DAECH sortira de Kabylie. Et aucun doute que dans 1 siècle, elle disparaîtra de la carte du monde.

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.