Vous êtes ici

La Fondation Internationale de la Diaspora Kabyle devient membre de la Fondation de France

L’évènement s’est déroulé dans la salle du CMA, la Rosière, dans le 12e arrondissement de Marseille, le 10 juin 2017 de 15h jusqu’è 18h en présence d’une trentaine de personnes.  Ahmed Amrioui a présenté l’historique de la création de FIDEK par des militants de la cause Kabyle et qui remonte à 2013. « FIDEK est maintenant membre de la prestigieuse Fondation de France, qui gère plus de 800 fondations », a souligné Ahmed Amrioui.


« Les critères qui ont fait pencher les fondateurs sur ce choix sont surtout la transparence, la rigueur dans la gestion, le professionnalisme et l’exclusion de toute forme de malversation », nous dira Massin AMMOUR. La fondation de France a un droit de regard et de contrôle sur FIDEK au même titre que toutes les autres fondations sous son égide pour garantir une gestion financière strictement conforme aux statuts  Il nous dira aussi que les tractations ont été dures et longues pour que la Fondation de France accepte d’intégrer FIDEK, une fondation dédiée uniquement au peuple Kabyle. 


« FIDEK est géré par 3 instances. La première est représentée par les 6 membres élus parmi les  membres fondateurs. La deuxième est composé par 3 personnalités indépendantes de FIDEK connues pour leur popularité, leur probité et leur compétence. La troisième instance est représentée par un membre de la fondation de France, qui veille à la conformité des projets soutenus par FIDEK  avec les statuts et les objectifs définis au départ » a expliqué Ahmed AMRIOUI. 
Il a rajouté, qu’il ne peut pas y avoir de détournement ou de malversation des fonds, car une fois, par exemple, le projet d’une association ou d’une organisation militante Kabyle ait été accepté par FIDEK, l’argent ne lui sera pas versé mais sera directement viré vers ses prestataires de service (entreprises de construction, d’informatique, cinématographique, fournisseurs…etc.). 
Le premier projet phare que souhaite financer FIDEK est celui de la construction d’une « Maison Kabyle à Paris, qui abritera une télévision Kabyle. Pour assurer son autofinancement, s’établiront dans cette Maison « AXXAM », des salles de cinéma, de théâtre, des magasins, des restaurants, etc. La conférence s’est prolongé d’une discussion fructueuse. Un échange passionné autour de la Nation Kabylie s’est instauré sur les solutions concrètes, que pourraient apporter FIDEK.
Les deux membres de FIDEK ont répondu objectivement aux participants. Après une pose de 20 mn une deuxième conférence sur « Axxam N Tmusni », animée par Ahmed AMRIOUI et Monika son épouse, fut entamée. Un autre reportage sera consacré prochainement à   cette deuxième conférence. Durant les discutions très chaleureuse, plusieurs militants ont manifesté leur sympathie et confiance à Ahmed AMRIOUI et à Massin Ammour et bien-sûr à ce projet ambitieux de FIDEK.  
Yuva DAHDAH

Vous devez être connecté pour lire la suite de cet article.

Connectez-vous ou inscrivez-vous si vous n'avez pas encore de compte.

Rubriques : 
Thèmes associés: 

Commentaires

Il ne reste qu'à mettre la main à la poche pour soutenir, à travers cette fondation, les projets qui manquent tant en Kabylie.

Allez comprendre quelque chose aux Kabytchos soit disons responsables de cette adhésion à la fondation Française, sachant que les Français et leur médias nous occultent depuis toujours, le faite qu'ils en parlent jamais des misères et les assassinats subit par les Kabyles dans leurs propre pays par les gouvernements arabisants. Même le printemps Berbères subit, est détourné par les médias Français au bénéfice des arabes. 
Tant qu'il y aura des Kabyles de services qui se font un bénéfice de misère sur le dos de leurs frères la descente aux enfers continue 

La france a toujours fait en sorte de contrôler les kabyles. Elle a toujours utilisé les kds comme les bachaghas. Je ne dis pas que ces gens sont dans le cas mais c'est la politique française anti amazighe.

Aurement l'idée est excellence.

Ajouter un commentaire