Vous êtes ici

Le FFS fustige sévèrement son frère ennemi le RCD

 Fini les éminents rassemblements, les foules impressionnantes et autres grands meetings du plus vieux parti jadis. Le denier meeting populaire organisé par le FFS (front des forces socialistes) à l’esplanade du révolutionnaire M’barek Ait meguelette, aujourd’hui ( Samedi le 29 avril) à la capitale de Djurdjura, à trois jours des élections législatives qui auront lieu le 04 mai prochain, a rassemblé très peu de monde composé essentiellement de quelques militants nostalgiques, venus des villages lointains de la Kabylie profonde et autres citoyens curieux et anonymes. Aussitôt, pris la parole, Hocine Haroune ex Président d’APW (assemblée populaire de la wilaya de Tizi-Ouzou ) et actuel sénateur, n’a pas trouvé mieux que de cogner farouchement son Frère ennemi en l’occurrence le RCD (rassemblement pour la culture et la démocratie), en l’accusant d’être l’instigateur et la source de tous les problèmes sociaux-économiques que vit la Kabylie.

sam_2576_web.jpg

Le FFS fustige sévèrement son frère ennemi le RCD
Le FFS fustige sévèrement son frère ennemi le RCD

L’orateur, a hostie les règles primordiales d’une campagne électorale, il a plutôt préféré la langue de bois et les injures à l’encontre de son concurrent politique kabyle, que d’expliquer et convaincre la population sur le fond de son programme. Pis encore, ce dernier, n’a pas soufflé un mot sur la politique macabre du régime despotique, qui a bâillonné, muselé, abandonné et appauvris la Kabylie. Ce discours capricieux a confirmé manifestement que le FFS est bel et bien, la formation politique alliée du pouvoir.

Pour rappel, ce « légendaire » sénateur installé par le pouvoir, avait refusé aux organisateurs d’un colloque sur l’histoire de la Kabylie de mettre le drapeau Amazigh à coté de celui de L’Algérie sur la scène à Illoula Oumalou, dans la Daira de Bouzegune, il y a de cela deux ans , kabyle.com a rapporté l’information de cet événement ; qui a suscité une consternation et une grogne des militants, politiques d’oppositions et autres intellectuels de la cause identitaire. Pour ne pas chiffonner le pouvoir, M. Haroun a décrit M’barek Ait meguellette assassiné en 1956 par les forces du mal, adeptes de l’arabo islamo baathiste en collaboration avec des kabyles sycophantes, de nationaliste et non pas de précurseur de la cause identitaire.

Quant au docteur Abdelaziz Bahloul, patron d’une clinique médicale privée à la ville des genêts, proche de la famille Ait Ahmed (familièrement) et tète de liste aux élections législatives a déclaré à l’assistance , que le FFS est la seule formation politique « d’opposition » capable d’apporter un changement au pays, il invite la population à voter massivement pour le FFS. Le problème, c’est que notre ami le toubib a oublié que la Kabylie a évolué et ne croit plus à la virtualité.

Il est à signaler par ailleurs, que les animateurs de ce parti d’opposition dit « historique » n’ont ménagé aucun effort pour critiquer sévèrement le MAK (mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie), qu’ils qualifient de relais du pouvoir et des ennemis de la démocratie et de L’Algérie. Une chose est sure, le FFS reste un parti de Hizb França pour les partisans de la république « arabo-islamique-Algérienne ». A bons entendeurs Salut.

B.A. pour Kabyle.com

Vous devez être connecté pour lire la suite de cet article.

Connectez-vous ou inscrivez-vous si vous n'avez pas encore de compte.

Lors d’un meeting à la ville des genêts
Rubriques : 
Thèmes associés: 

Commentaires

Tous ces soi-disant partis politiques opposants forment en réalité les 6 faces d'un seul et même dé truqué, où le parti unique FLN gagne à tous les coups depuis 1962. La dictature militaro-islamo-arabiste instituée par le tyran islamiste et arabiste Mouhammad BUKHARRUBA allias Boumediene a toujours cours. Ces soi-disant opposants progressistes mangent dans la main de leurs maîtres, et font parti de la Nomenclatura et du système de passe-droits.

" Ouverture contrôlée " et façonnage artificiel du champ politique et médiatique

Il faut dire que le " dégel " n'a pas eu lieu, et que le Régime militaire n'a cédé que des miettes, n'a autorisé que ce qui n'attente pas à sa pérrenité, car d'abord les Généraux au pouvoir se considèrent comme les propriétaires uniques et exclusifs de ce pays, et se croient fondés à faire ce qu'ils veulent, à piller et accaparer les richesses, à réprimer et embrigader la population .... De plus, les Généraux refusent de se résoudre à lâcher du lest surtout qu'ils ont " volé des centaines de milliards, et tué des centaines de milliers de citoyens ". Et puis, ils ont le " nerf de la gurre " (les milliards des hydocarbures, le soutien stratégique et diplomatique du Grand Gendarme Américain, la " caution politique " de la France, la population est traumatisée par la Guerre interne (1991/2017) qui continue, le délitement du lien national et des liens communautaires, la division totale, l'écartement des positions vers les extrêmes = l'extrémisation du  champs politique, la neutralisation de l'opposition (tous les partis soont futus, ne pèsentrien, et sont dans le giron de la Junte militaire) .....

CE QUI PESE VRAIMENT :

La Police politique secrète, ses Maitres = Chefs de la SM/DRS, les Généraux de la Commission spécial de sécurité, certains Généraux de l'Etat-major (qui commandent les Régions militaires), les Généraux des Forces spéciales  et les Responsables des Escadrons de la mort ....

Quant aux partis, ce sont des officines, des appendices, des succursales de cette Gestapo au pouvoir .....

 

 

Le FFS a été de tous les temps un parti politique partisan de l"arabo islamo baathiste , la majorité de ses cadres sont des detracteurs de la langue Tamazight . Aujiourdhui , ils s'affichent publiquement  avec le régime tyrannique tant combattu  par feu Ait Ahmed  pendant plus d'un demi siecle , ces derniers ont trahi la ligne derective et la memoire de son fondateur, ils sont devenu des danseuses du vendre . Le peuple kabyle n'est pas dupe . Comme disat Si El Hocine jeté de la democratie  dans la rue et vous allez voir que le peuple n'est pas taré. Fakou bikoum , vous etes des maudits du peuple kabyle. 

Le FFS, autant que le RCD sont complèment dépassés par la situation. Ils naviguent à contre courant de la déferlante MAK dont les motivations transcendent la logique d"un parti politique. Le MAK ne peut pas être confronté à un quelconque parti poltique, car son seul but est l'émancipation du peuple kabyle. La concurrence perd son sens devant un mouvement qui ne s'inscrit pas dans la dy,amique politique algérienne. Le destin du RCD et du FFS est scellé et finiront comme des appareils comme le FLN qu'ils ont décrié, et ne devront leur survie qu'aux subventions et aux passe-droits.

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.