Vous êtes ici

Elections locales, des menaces et usurpations de fonctions

A l’occasion, de la célébration de la journée du déclenchement de la révolution Algérienne, la direction de la culture de la Wilaya de Tizi-Ouzou sous le haut patronage du président Bouteflika, quasi inexistant depuis plus de six ans, a organisé un gala artistique composé essentiellement de chanteurs d’expression arabe, hormis Rabah Asma , un chanteur kabyle de service qui a été convié à participer à une armada d’artistes arabophones grooms du régime qui a eu lieu à la place de l’ancien hôtel de ville de la capitale de Djurdjura mercredi dernier 1er novembre.

elections-locales-kabylie-2017-kabylecom-o.jpg

Élections locales en Kabylie
Élections locales en Kabylie

Photographie Balak A. Kabyle.com Tous droits réservés.

Pour attirer plus de monde et donner un cachet particulier à cette kermesse cocasse et électoraliste, La directrice de la culture et le Wali, ont déployé des moyens logistiques, financiers et humains énormes. En effet, la ville des genêts a été décorée de drapeaux nationaux et des posters de faux artistes de salons durant plus d’une semaine. Des dizaines de bus ont été mis à la disposition des citoyens de la haute Kabylie, résidents dans des villages, communes et Daïras lointains gratuitement. Aussi, les trois grands Hôtels publics étoilés du chef lieu de Wilaya (Amraoua, LLalla Khdidja et Baloua), ont été exclusivement réservés aux invités de « marques et autres personnalités du régime » aux frais des contribuables. Cette ducasse orchestrée par les autorités locales et autres laquais du pouvoir à un objectif bien précis à savoir : les élections communales et Wilayales qui ont auront le 23 novembre prochain. Un dispositif sécuritaire impressionnant et inhabituel, composé des centaines de policiers, gendarmes et militaires en uniforme ont quadrillé toute la capitale de Djurdjura et sa périphérie. Cependant, toute cette mobilisation propagandiste et électoraliste, n’a pas empêché la population de Kabylie à boycotter ces festivités caricaturales.

Des meetings populaires d’intoxications ont été organisés dans plusieurs localités de la Kabylie par des indus candidats chenapans du FLN (Front de libération national) et le RND (rassemblement démocratique national), deux appareilles macabres et diaboliques du régime opaque , en collaboration des formations dites « politiques » de matraquages microscopiques et satellitaires à la solde des tyrans. . Ces derniers (candidats), profèrent en toute impunité et en plein public des menaces voir des sanctions très sévères à l’encontre des citoyens qui ne voteront pas pour les postulants du régime, c’est du jamais vu dans le monde électoral. Le plus effrayant, c’est l’usurpation de fonction, la quasi-totalité de ces prétendants ont falsifié leur identité professionnelle en se faisant passés comme des cadres de la nation avec la complicité de l’administration. Pis encore, certains n’ont même pas condescendu d’afficher leur photo par peur d’êtres reconnus par la population notamment les candidates des partis islamistes. Il est à signaler, que la majorité de ces faux candidats sont des analphabètes, délictueux, repris de justice et des opportunistes notoires. Désappointé par des pratiques méphistophéliques, la population ne manifeste aucun intérêt encore moins un engouement à ces élections qu’elle qualifie de mascarade, refuse de participer à la destruction et au chaos de la Kabylie. Pa ailleurs, on a appris que des candidats ont été chassés dans plusieurs villes et villages par des citoyens lors de cette campagne électorale carnavalesque. Désormais, la population de Kabylie ne veut plus entendre parler des ’élections. Jusqu’au ira ce régime ? Cette énième gifle du mouvement citoyen changera-t-il de stratégie pour le pouvoir ? Seul, l’avenir nous le dira.

B.A pour Kabyle.com 7 novembre 2017

Photographie Balak A. Kabyle.com Tous droits réservés.

Vous devez être connecté pour lire la suite de cet article.

Connectez-vous ou inscrivez-vous si vous n'avez pas encore de compte.

Thèmes associés: 

Commentaires

.
LA PARTICIPATION CONFORTE AMPLEMENT LE POUVOIR MILITARO-MAFIEUX.
.
Ces mascarades électorales font partie de la ' fausse vie politique ' façonnée artificiellement par la Police politique secrète (le Pouvoir réel), et sont destinées à perpétuer la ' façade (faussement) démocratique ' = ' ouverture contrôlée ' , qui vise à conférer une certaine ' crédibilité ' , une respectabilité aux vrais décideurs que ces Généraux …. sanguinaires et mafieux ! C’est le minimum exigé par les Puissances occidentales qui adoubent, soutiennent et prolongent l’existence de ce Pouvoir militaro-mafieux, lequel accapare et pille les richesses du malheureux pays, embrigade et réprime la population civile, et hypothèque son avenir, et …. ' épaule ' ces Puissances impériales et néocoloniales.
.
PARTICIPATION = COLLABORATION = SOUMISSION AU REGIME DICTATORIAL MILITAIRE
.
Ces partis qui participent aux mascarades électorales imposées par les Généraux (vrais décideurs), révèlent leur soumission à la Junte militaire, qui est la première gagnante dans cette opération qui consiste à ériger une ' façade démocratique ' , une fausse démocratie doit-on dire, qu’exigent les soutiens et partenaires occidentaux qui adoubent cette Dictature militaire ultra-autoritaire, hyper-répressive, corrompue et …. corruptrice/manipulatrice.
.
En réalité, ces sont érodés, désertés par leurs militants, et honnis par la population. Il n’en reste de ces foutus mouvements que leurs staffs, leurs directions, quelques chats, autoproclamés ' chefs » (hum!) ', ' irrésistiblement attirés par la mangeoire ' …. et qui roulent tous la Police politique secrète (Pouvoir militaro-mafieux). Servant ainsi les intérêts du Régime militaire, et leurs propres intérêts. Mais, jamais le peuple ou le pays !
.
C’est en ces termes (politiques, oppositionnels, directs)l qu’i faut dénoncer ces partis pourris et infestes, collabos et supplétifs du Régime dictatorial militaro-mafieux.

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.