Vous êtes ici

Décès de Lionel Galand, auteur de la première grammaire de Tamazight

Lionel Galand, éminent spécialiste de la grammaire comparée des langues berbères et du déchiffrement des alphabets libyques est décédé ce samedi 28 octobre 2017.

Lionel Galand est né à Aluze en Saône-et-Loire le 11 mai 1920, ancien élève de l'École normale supérieure, ancien membre de l'École française de Rome et professeur à l'Institut des hautes études marocaines de Rabat. Il a été professeur de berbère à l'Institut national des langues et civilisations orientales de 1956 à 1977, succédant ainsi à André Basset qui avait occupé la chaire de 1941 à 1956.

Il a ensuite été jusqu'en 1979 directeur d'études (chaire de libyque et berbère) à l'École pratique des hautes études (IVe section, sciences historiques) et est correspondant de l'Institut de France (Académie des inscriptions et des belles-lettres). Ses recherches ont porté essentiellement sur la grammaire comparée des langues berbères. On lui doit aussi des travaux sur le déchiffrement des alphabets libyques1, ainsi que plusieurs études sur les poésies touarègues recueillies par Charles de Foucauld.

Nous transmettons le message d'Amina Mettouchi, Directrice de la Section des Sciences Historiques et Philologiques à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes.

Bonjour à toutes et à tous, C’est avec une immense tristesse que j’ai appris ce matin, par sa fille Perrine, la disparition de notre Maître, Lionel Galand. Il nous a quittés hier en fin d’après-midi. Ceux d’entre vous qui ont eu la chance de le rencontrer ces dernières années lors de nos séances à la Sorbonne, auxquelles il me faisait l’amitié de venir très souvent partager son savoir et son intelligence, se souviendront de sa présence toujours bienveillante et érudite. La conférence de demain commencera par un moment de recueillement en son hommage. Sa fille unique Perrine Galand a posté sur Facebook, en mode public, l’annonce du décès de son père. Si vous souhaitez vous pouvez lui faire part aussi de vos condoléances, je pense que ça lui réchauffera le cœur. https://fr-fr.facebook.com/perrine.galand Merci de diffuser l'information.

Bien cordialement Amina Mettouchi

lionel_galand.jpg

Lionel GALAND
Lionel GALAND

Vous devez être connecté pour lire la suite de cet article.

Connectez-vous ou inscrivez-vous si vous n'avez pas encore de compte.

Rubriques : 
Thèmes associés: 

Commentaires

Cet Érudit mérite qu'on présente nos sincères condoléances à sa famille en particulier à sa fille, dont qu'elle sache nous compatissons.
Tout homme ou femme qui cherche à mettre en lumière nôtre langue, nôtre culture, nôtre passé historique, etc... mérite nôtre reconnaissance éternelle. A savoir que les médias Français n'en parle jamais, à croire qu'ils sont aux ordres des hyènes d'Ojeda.

La haine est synonyme de l'obscurantisme d'individus incultes .
Quelqu'un disait l'homme est celui par son génie d’apporté
à d'autres hommes une vie meilleur dans tous les sens du terme. 
Bien sure pour les dogmatiques ils attendent les signes du ciel, narrer par les malins aux profit des profanes.
Ps : t'es à plaindre plutôt...  

@Ait Kakai

Tu es un  arabo-islamiste qui se faitt passer pour un Kabyle. Vas petre ta chevre.

Non monsieur, ce provocateur ne peut etre ni arabe, ni musulman-mais ce qu'on appele un dingue et paume', une "imposture" qui charie. Un des traits types de psychopathes. Le probleme du Prof Galand, est qu'il a mis a la lumiere l'heritage des nord-africains - qui logiquement, les empechent d'aller piocher chez les autres, ou dans le cas des impostures, de prettendre. Mr Galanda demontre', probablement sans inttentions, que les nord-Africains, ont comme tout le monde, un capital intellectuel de base authentique a travailler et a faire valoir - autre que la matiere morte du sous-sol, sous le sahara. Que ne pas travailler ce capital, demontre un melange d'incapacite' et feineantisme. Toute un troupeau d'impostures qui se font arabes en occident et occidentaux en arabie. Que le monde serait plus paisible, sans eux, car leur aggressivite' a atteint un seuil insupportable, dpuis quelque temps.

@dakaci,
Tu me colles l'étiquettes des arabes juste parceque je suis contre ton avis, eh be, je te lance le défie suivant, démontre aux gens de ce forum que plus de 50% de tes gènes mâles Y sont des berbères E1b1b1b! J'espère que tu connais c'est quoi les gène et la génétique.
Pour ce qui est de ma religion l'Islam, j'en suis fière et même fidèle àux ancêtres des régions de Bougie, Tizi et des Babors, qui ont embrassé et aimé cette religion qui les libérés depuis 14 du paganisme, de l'injustice byzantine, des perversions d'inceste et d'homosexualité (car faisaient prostituer leurs garçons aux hêtes par signe de générosité) siècles, les preuves sont là:
- contrairement aux autres tribus  berbères commes la célèbre Zénata des Aurès, hauts plateaux,  Atlas Saharien, et l'ouest Algérien,  Zouaoua et Koutama, ancêtres des populations des régions de Bougie, Tizi et des Babors n'avaient jamais combattu les arabes, en tant que conquérants au VII siècle après J.C.. Aucun historien médiévale ou moderne, occidentale, arabe ou autre n'en parle.
- dans chaque village des régions de Bougie et Tizi , il y a une mosquée
- cette preuve sur la perversion des berères Kutama, est extraite du site encyclopedia berbère de Salem Chaker, au lien paralent de Kutam.
Tout allait changer à la fin du IXe siècle, lorsque, en 893-894, des notables Kutama rencontrèrent à La Mecque le da‘i* Abu ‘Abdallah qui les attira au chiisme, et les accompagna au retour. À Ikjan*, le da’i réussit à gagner la sympathie de la population, La conversion de la tribu au chiisme ne se fit pas sans mal. Le da‘i se heurta à des coutumes qu’il ne put supprimer totalement, notamment une forme très ancienne (sans doute protohistorique) d’hospitalité qui leur faisait prostituer leurs enfants mâles à leurs hôtes (Al-Idrîsî, p. 70-71 ;Golvin, p. 167). Plus tard, Al-Muqqadasî (p. 51), en bon oriental frappé par la rusticité des mœurs au Maghreb, devait qualifier les Kutama d’avares et de durs, ajoutant que « ce sont les Berbères qui fournissent le moins de visiteurs à Jérusalem ». Pourtant la vigueur de leur foi ne faisait guère de doute. À travers toutes les épreuves, ils allaient former le pilier de la dynastie fatimide.

 
@ Kaki
avant de nous éclairé de ton savoir d’Érudit. Tu devrais plutôt lire tes classiques comme l'historien Gaïd Mouloud, Les Berbères dans l'histoire en trois volumes, en particulier de la Kahina=Dyhia à l'occupation Turcs, ou Jean Dumaurier Les Berbères dans l'histoire et bien d'autres, peut être pour saisir l'étendu de ta propre histoire si tu es vraiment Kabyle Amazigh, et comprendre peut être la première invasion Arabes du VII siècle n'était pas pour porter la parole divine mais faire du butins et de l'esclavage ( seulement pour Omar ben Khetab) il est reparti en Arabie avec 45000 jeunes enfants Berbères pour les revendre sur les marchés de Damas et d'Arabie, plus des dizaines de bateaux remplis d'or et d'argent arracher de force aux notables berbères.

Aussi ils ont commis le plus grand génocide de tous les temps dont les historiens occidentaux et surtout arabisants avaient occultés, (lire l'Abbé Vincent SERRALDA, Le berbère lumière de l'occident ?).

Dont celui-ci n'est qu'un petit sinistre résumé de ceux tu glorifies. Par conséquent de la deuxième invasion du XI e siècle par les bnou-Hillals était la plus sanglante de tous les temps en détruisant et brûlant tout sur leur passage en accumulant butins et esclaves jusqu'à l'extermination pratiquement totale de ta race, exception de quelques milliers qui se sont refuges dans les montagnes ou ces bnou-Hillals ne pouvaient aller.

Par contre, comme Bologhine alias El-Mansour notable natif de Vgaïth=Bougie s'est rendu à un Émir Arabe qui avait servit comme un harkis de service comme récompense il a eu le pouvoir de maté tous ses congénères = semblables qui avait fait avec beaucoup de zèles, dont je peu comprendre ta fierté d'être musulman ou peut être Arabe à vérifier ton ADN.

Ps : Il est possible que tu as seulement fréquenté les écoles arabisants ou ta lecture stagne aux historiens arabisants dont ta réaction radicales à propos d'un humain qui n'est pas soumis=musulman. Donc je t'invite à lire Ibn-Khaldoun les dynasties Musulmanes de l'Afrique septentrionale, ou Marek HALTER : Les femmes de l'islam en trois volumes peut être tu changeras d'avis à propos de Mahomet et ses compagnons tous morts de mort violente. 

@AitKaKi

Oui tes  les colons Arabes nous ont ramené la civilization izane!  Quand le royaume de Juba II s'étalait dans toute sa beauté en Afrique du Nord, tes freres Arabes vivaient dans leurs grottes!  Quand a la pédophilie et autres ,  ton prohete aimait bien une fille de 9 ans , n'est ce pas ?   aujourd hui encore dans les pays arabes, du yemen ou Arabie, il arrive que les filletes de 9 ans soient torturéess sexuellement par des maris qui ont 60 ans !!!! A qui tu parles , faux Kabyle ?? Tu n'as rien dans ta cervelle et surtout ne parles pas de DNA, c'est haram pour toi.

 

Je signe et  persiste en me basant sur les références historique que les ancêtres des populations de Bougie, Tizi ouzou et des Babors, n'avaient jamais combattu les musulmans. Kahina ou Dihya appartenait à la tribu Iddjrawen qui est une branche des Zénètes c'est différent de Zouaoua et Kutama ancêtres des susdites populations. Pour ce qui est du fait que les musulmans Arabes n'avaient pour intention que de faire du butins et de l'esclavage et que ( seulement pour Omar ben Khetab) il est reparti en Arabie avec 45000 jeunes enfants Berbères pour les revendre sur les marchés de Damas et d'Arabie, plus des dizaines de bateaux remplis d'or et d'argent arracher de force aux notables berbères, je t eréponds par ceci: Il n'y a pas aucune unanimité des historiens médiévaux arabes y compris Ibn Khaldoun sur cela. Il n'y a pas de certitude concernant le chiffre et le sort d'esclavage. Si ce fait est vrai,  peut être ce sont des enfants des Zénètes qui combattaient aux côtés des Byzantins, c-à-d les Berbères de service, dont les parents étaient tués, alors, ils étaient pris par l'armée arabes pour être adoptés par les musulmans à Damas et non pas pour être asservis.

 Pour ce qui des Banu Hillal, Ibn Khaldoun l'historien des Berbères, n'a jamais cité qu ces sauvages avaient exterminés les Berbères, au contraire, il a bien parlé que ce sont les Zénètes des hauts plateuax et de l'atlas Saharien en tre autres Imaghraouen, Ilaghouaten, et ceux  de l'ouest Algérien les Ath Ifren qui avaient tenu tête  e battu les Hilaliens dans certains batailles. Mais leur défaite définitive a été réalisée par le fils du chef Zénète Abdelmoumen Ben Ali AlKumi de Nedroma, des Berbères Almohad principalement des Masmouden marocains. Les Zirides ont combattu les hilaliens au début, mais, ils n'avaient esuyé que des défaites. Après, ils se sont enfuis et éparpillés à Bougie. Les Kutama et Zouaoua ancêtres des populations de Bougie te Tizi n'avaient pas du tout combattu les Hilaliens sauvages.

@ dakaci,

Il n'y a aucune preuve scientifique qui démontre que le prophète  de l'islam s'est marié avec Aicha alors agée de 9ans. Je te lance le défi suivant, si tu peux me le prouver scientifiquement je rejeteria l'islam à jamais. Pour ce qui est des histoires du Yemen, ils ne sont basés sur aucune preuve.

Pages

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.