Vous êtes ici

Bir Zemzem ou Be'er Sheva ?

Les arabo-musulmans ont l’habitude de falsifier l’histoire. Pour eux Bir Zemzem (le puit où l'on y boit à petites gorgées), le puit du serment est situé, théolocalisé en Arabie-Saoudite à la Kaaba de la Mecque. Selon la tradition, Abraham aurait reçu l'ordre d’abandonner sa deuxième femme et son fils, dans une vallée aride, rocheuse et inhabitée. Une source miraculeuse aurait surgi pour sauver Hagar et son enfant Ismael. Comment Agar et son fils Ismaël ont-ils pu marcher dans le désert et parcourir une aussi longue distance de l’Egypte jusqu'en Arabie?

Ce qui est étonnant c’est qu’à l’époque d’Abraham la Mecque n’existait pas et qu'aurait-il été faire à la frontière entre l'Egypte et Israel? Les récits religieux nous parlent des quatre personnages, Abraham, Sara, Agar et Ismail l'arrière-grand-père des musulmans. A l’époque ils vivaient en Égypte jusqu'à ce qu'un évènement important se produise. Agar est la servante de Sara, femme d’Abraham. La Bible nous dit qu’Abraham est un homme riche en troupeaux, en argent et en or mais il est sans enfants.

Dans Genèse le première livre de la Bible au chapitre 15 au verset 2 il est écrit "Abraham répondit: Seigneur Éternel, que me donneras-tu? Je m'en vais sans enfants; et l'héritier de ma maison, c'est Éliézer de Damas." puis dans le Genèse chapitre 16 versets 1 : "Saraï, femme d'Abraham, ne lui avait point donné d'enfants. Elle avait une servante Égyptienne, nommée Agar". Dans le même chapitre au Verset 2 : "Et Saraï dit à Abraham: Voici, l'Éternel m'a rendue stérile; viens, je te prie, vers ma servante; peut-être aurai-je par elle des enfants. Abraham écouta la voix de Saraï". Plus loin dans le même chapitre au verset 15 : "Agar enfanta un fils à Abraham; et Abraham donna le nom d'Ismaël au fils qu'Agar lui enfanta". Genèse chapitre 21 au verset 10 : "et elle(Sara) dit à Abraham: Chasse cette servante et son fils, car le fils de cette servante n'héritera pas avec mon fils, Isaac." Dans le même chapitre au verset : 14 "Abraham se leva de bon matin; il prit du pain et une outre d'eau, qu'il donna à Agar et plaça sur son épaule; il lui remit aussi l'enfant, et la renvoya. Elle s'en alla, et s'égara dans le désert de Beer Schéba."

Agar après a voir marché très longtemps dans le désert, l’eau fut épuisée, elle était dans la souffrance totale jusqu’au point qu’elle ne pouvait rien faire pour elle-même et son fils. Elle avait abandonné son fils Ismaël mourir de soif dans le désert, elle disait ne pas vouloir assister à la mort de son enfant ! "Genèses Chapitre 21.18 "Lève-toi, prends l'enfant, saisis-le de ta main; car je ferai de lui une grande nation." Dans le même chapitre au verset 19 "Et Dieu lui ouvrit les yeux, et elle vit un puits d'eau; elle alla remplir d'eau l'outre, et donna à boire à l'enfant."

Pourquoi les arabo-musulmans ont-ils déplacé un fait historique, quel était leur objectif ?

Winnat Ni

Rubriques : 

Commentaires

J'ai apprecie assez vos questions et vos positions identitaires dans le site Kabyle. La terre mamazighe, le royaume Tamzgha, réclame justement ses droits et sa position dans l'histoire des peuples et de l'Afrique. Si ce n'était par ce ferment de liberté et de recherche, d'où vient le vie intellectuelle, le tenèbres islamo-conservatrices supprimeraient peut-être même les étincelles du savoir et de la culture. 

Cela dit, il faut mettre d'abord en valeur l'étymologie du nom d'Ismaél, étymologie quasi incompréhensible depuis l'arabe "Ismaîl", mais qui vient de l'hébreux "Ishmaêl", qui veut dire "Dieu écoute", "Dieu exauce" (les voeux d'Agar pour son fils). Voici une transposition culturelle qui fait perdre l'étymologie hébraïque, comme pour la plus part de nom bibliques, à cause de la préclusion islamique à d'autre cultures. Le nom même "Injïl" n'aurait aucun sens en arabe, et tel les veulent les islamistes, qui ne veulent pas le rattacher au grec, ancienne langue universelle au temps du premier christianisme, par le sens de "Evanghélion", la "Bonne Nouvelle" (du salut de l'humanité), en arabe "Al Bachra". Vous voyez par là que parler de "recit divin" par rapport au Coran, devient difficile, quant on pense au sens perdu de certains noms clés de l'histoire biblique, plutôt on y voit un héritage culturel et une assimilation linguistique du temps de Mahomet. 

Quant à l'origine de la transposition des lieux, Beer Sheba portée au lieu du pélérinage de La Mecque, cela a été opéré peut-être des temps très anciens. Pourquoi? Beer Sheba est placée dans un lieu qui est devenu carrefour caravanier sur la route vers le royaume de Saba (Shebha, Sheva). Une des routes caravanières ramenait aussi à La Mecque, très ancien lieu de pélérinage vers un sanctuaire symbolique de l'histoire du salut du peuple juif. Les Juifs étaient présent dans la région et liés naturellement au commerce caravanier, comme nous savons par les divers recits historiographiques. Une route poursuivait vers l'actuelle Yemen en passant par Najrân, ville chrétienne de très ancienne mémoire, et qui évaquée brutalement par un édit improvisé du calife Omar ibn Khatab, alors que Mahomet l'avait épargnée dans la condition de "dhimma", l'imposition de la taxe religieuse. Par la navigation du bras de mer, les liens commeciaux et culturels poursuivaient vers l'Abyssinie, terre du Négus, descendant de la reine de Saba, et qui eu une heureuse influence dans le premier islam, que nous savons être plus proche du christianisme de type néstorien, présent dans la ville de Najrân.  Ce qui est certain est que la tolérance liée au culte de l'eau Zemzem étaient la largesse d'esprit que les populations anteislamiques adoptaient, liberté totale de culte et ouverture à 'l'Autre", que l'islam charïatique a detruit progressivment dans l'espace de quelques décennie de guerres sanglantes de conquëte.  

Franchement j'ai regretté le temps passé à lire des sottises pareilles !
Avant c'était juste un doute mais la j'en suis convincu : vous n'irez nul part avec vos idées xénophobes racistes et immatures car vous n'êtes que des larbins... des servents. ..des couche toi la ....bande de révisionnistes
Même un historien amateurs verra tout de suite que votre article n'à aucun fondement cartésien ! Se baser sue la bible pour écrire l'histoire MDR ...sortez un peu de vos bistrots pourris du NEUF TROIS, arrêtez de fumer tout ce qui vous passe sous le nez et SURTOUT FOUTEZ NOUS LA PAIX en Kabyle
PS : celui qui se prends pour un vrais ARGAZ n'à qu'a venir à Boghni pour voir de quel bois je le chauffe

Ya tnah! ce qu'il dit est vrai! Le coran est venu aprés la Torah et les évangiles. Et toutc e qu'ila dit est un mensonge grossier. Par exemple que Abarham a voulu sacrifié ismael. Or tout le monde sait que c'est Isaac qui devait etre egorgé et non Ismael le batard, le pere des arabes comme toi aklen. 

en lisant ton commentaire y'a qu'une seule citation qui me vient à l'esprit :

ALMI IZRA REBBI IGUELAN OUGOUGHYOUL ISSIKESSE ACHIOUEN ... à Adryen ..à AYAGHYOUL!

OMAR M.A TUER COMME CET OMAR DANS LE COURAN ARABE CE NE SONT PAS DES FRERES L.UN EST ARABE L.AUTRE AMAZIGH MAROCAIN UN INNOCENT QUE L.ON AVAIT PIEGER ENFIN IL EST LIBRE GRACE UN PEU A GRAND AVOCAT FRANCO VIETNAMIEN MAITRE VERGES AD FELL AS YAFU YELLEW.

Ajouter un commentaire