Vous êtes ici

Ahmed HADDAG : « La Kabylie avant tout »

Kabyle.com: Monsieur le Ministre, un nouveau mouvement est né en Kabylie, il proclame une large autonomie pour la Kabylie. Nous voulons savoir votre réaction et celle du MAK-Anavad?

Ahmed Haddag : Ma réaction comme celle du MAK-Anavad, comme l’a si bien dit le premier ministre du GPK, mass Lhacène Ziani, c'est que, dans l’absolu, on ne peut que saluer la naissance d’un mouvement politique qui prône un changement pour la Kabylie.
La démocratie ayant ses règles et au MAK-Anavad, nous y sommes résolument attachés.
La formule d’usage démocratique ainsi passée et si je dois commenter l’objectif d’un statut de large autonomie réclamé par le nouveau venu pour le peuple kabyle, dois-je vous rappeler que nous sommes déjà passés par là ?
Le MAK l’a prôné et défendu pacifiquement sur le terrain en Kabylie et dans la diaspora, face à la violence coutumière de l’état colonial Algérien, de 2001 à 2012, avant d’en tourner définitivement la page pour passer à l’option d’autodétermination du peuple Kabyle pour son indépendance.
Faut-il rappeler aussi que le pouvoir algérien, dont l’autisme n’est  plus à démontrer, s’est toujours refusé de saisir l’opportunité de cette offre politique, qui aurait pu éviter toutes les souffrances et sacrifices consentis par nos militants et le peuple Kabyle, après ce que je qualifierai  de génocide du printemps noir de 2001 ?
Y revenir aujourd’hui, comme si de rien n’était, serait un retour en arrière qui ne peut qu’être préjudiciable à la Kabylie. Une Kabylie déjà affaiblie et meurtrie par tous les fléaux que ne cesse d’alimenter contre elle le pouvoir colonial et mafieux algérien (Violences en tous genres, insécurité matérialisée par des kidnappings et assassinats, drogue, une salafisation effrénée jusque dans les villages Kabyles les plus reculés, absence totale du moindre projet de développement etc…..)
Il serait plutôt à mon sens, urgent de mobiliser le peuple Kabyle pour sa libération et non de lui proposer un retour en arrière, qui peut discréditer le sens-même de l'action politique de ce nouveau parti dans lequel notre peuple ne saurait se reconnaitre. UR ILAQ ARA AN TEZZI N TENNED AD N TTUGHAL ANISI I D NEKKA.

Djaafar Khenane, Larbi Yahioun, Ahmed Haddag

Plusieurs membres fondateurs de ce mouvement, sans citer leurs noms, ont été des anciens militants ou même des membres fondateurs du MAK. Est ce qu'on peut comprendre leur attitude comme un signe d'une divergence politique vis à vis de votre ligne politique actuelle  ou d'un conflit d'intérêt qui a déjà existé au sein de votre mouvement et en corollaire les a poussés à créer ce mouvement?

La divergence fondamentale, ou du moins celle qui apparait aujourd’hui, est annoncée en proposition phare dans les objectifs du nouveau venu :
Le MAK-Anavad, fort de son expérience sur le terrain et celle d’autres peuples qui vivent cette large autonomie, à l’image du peuple Catalan, pour ne citer que lui, veut sortir la Kabylie d’un nouveau colonialisme, arabo-musulman algérien. Celui-ci menace les fondements même de  notre existence en tant que peuple kabyle. Nous avons pour devoir d'arracher l'indépendance de la Kabylie.
Seul un état Kabyle, libre et indépendant, démocratique et laïc peut constituer une solution viable et pérenne pour répondre aux aspirations légitimes du peuple Kabyle.
Le nouveau-venu quant à lui et il en fait la raison principale de sa création, veut au contraire la maintenir sous tutelle coloniale. Ce que nous refusons et rejetons dans la forme et dans le fond.
Convaincu qu’aucun statut d’autonomie, aussi large soit-il, ne peut être viable sous une dictature et à fortiori celle d’une Algérie, constitutionnellement « Terre arabe et musulmane » le MAK-Anavad et au risque de me répéter, considère le mythe d’une Kabylie algérienne, définitivement révolu.

 

Photographie Djaafar Khenane

Pensez-vous que l'existence de plusieurs mouvements en Kabylie est un signe de fertilité du terrain politique kabyle, de prise de conscience ou au contraire, un signe de division?

Dans l’absolu, le principe même de la démocratie aurait été de considérer l’existence de plusieurs mouvements politiques sur le terrain, y compris en Kabylie, comme un signe de fertilité.
Malheureusement, face à la dure réalité politique et existentielle Kabyle, face aux expériences anciennes et récentes vécues, face au machiavélisme d’un pouvoir colonial et illégitime, qui ne doit son maintien qu’à la devise de « diviser pour régner », je vais avoir l’honnêteté de vous dire que je vois ça et le peuple Kabyle probablement aussi, plutôt comme un signe de division.
J’ai comme l’impression que plus le peuple Kabyle appelle à l’union (TADUKLI) plus les acteurs politiques liés au régime algérien, agissent dans le sens de la division. Je le regrette profondément.
Je me pose aussi la question du timing. Pourquoi ce sigle n'apparaît qu'au moment où le MAK-Anavad se prépare à déposer un Mémorandum pour l'indépendance de la Kabylie ?

Ceci étant, il y a face à nous un fait et une réalité que l’on ne peut ignorer. J'appelle donc tous les acteurs à faire preuve de responsabilité et de fraternité, pour que nos actions, quelles que soient nos divergences,  soient guidées par le seul souci de la « Kabylie avant tout ». Pour ma part, je m'y engage.
Nous leur proposons aussi de nous retrouver dans la mise sur pied d'un parlement kabyle sur lequel le Premier Ministre Lhacene Ziani travaille depuis trois ans déjà.

Violences policières à l'encontre des manifestants kabyles

Mass aneghlaf ( le ministre), merci d'avoir accepté cette interview, un dernier mot pour nos chers lecteurs.

En tous les cas, le peuple kabyle a déjà tranché. Ses nombreuses marches en faveur de l'indépendance, son constant  boycott des élections coloniales en sont autant de preuves et de scrutins référendaires. J'appelle toute la Kabylie à descendre dans la rue le 16/04/2017 à Paris et le 20 avril prochain dans nos trois capitales pour soutenir le Mémorandum d'autodétermination et le MAK-Anavad dans sa démarche pacifique en faveur de l'indépendance. Mes chaleureuses et fraternelles salutations aux lectrices et lecteurs de Kabyle.com.

Entretien réalisé par Amar BENHAMOUCHE

Vous devez être connecté pour lire la suite de cet article.

Connectez-vous ou inscrivez-vous si vous n'avez pas encore de compte.

Rubriques : 
Thèmes associés: 

Commentaires

Bravo au MAK Anavad pour son analyse lucide et sa réponse aux aspirations profondes de tout Kabyle qui se respecte. La Kabylie sera indépendante malgré les tentatives des nouveaux harkis mus par la jalousie et l'ambition.

Mais que le MAK Anavad reste vigilant ! Un site a publié il y a 2 jours un article anonyme qui cloue au piloris les intellectuels kabyles, comme s'ils n'avaient rien fait, ignorant, entre autres, les nombreuses publications qui ont redoré le blason de taqbaylit. Attention à cette chasse facile aux intellectuels - à cause d'une brebis galeuse - car elle nous a laissé dans un état désespéré en 1962. Ilha w iteddun s lqis !

Je dis à Monsieur Amar BENHAMOUCHE la Kabyle est un potentiel énorme vu sa géographie ses sites archéologiques et historique, il suffit de creusé un peu.
La Kabylie est plus grande que la Suisse et aussi la Belgique . Portant vu ce qu'à fait la Suisse de ses Montagnes et la Belgique de son plat pays.
Par conséquent ceux qui font sont les hommes, aussi son contraire, sont aussi des hommes qui attendent que sa tombe du ciel !!!

"pourquoi les Kabyles, ...." - "les potentialite's, etc." - C'est ce qu'on appele du HORS-SUJET. Il s'agit de VOLONTE', et la volonte', la libre-volonte', ne se JUSTIFIE PAS DU TOUT - C'est un DROIT NATUREL Voial ce que je voudrais discuter avec ces manifesteux... comme je l'ai fait avec Ferhat meme, quand il patogassait encore dans l'Autonomie...Il faut savoir de quoi on parle ou on se tait.

Le plus dangereux, par son ignorance ou alors son vis, c'est le Hireche de mes 2. Il avance comme theorie "on reussit mieux a petits pas". Mon Q, ce dont il s'agit, c'est nier le droit des Kabyles de se pleindre et de se DEFENDRE...par tous les moyens. Aujourd'hui, legaux, mais les rapports de force, seront differents demain...

La guerre que nous mene la khorotia , ils le savent ou du moins le reconnaisent maintenant est IMPOSSIBLE A GAGNER, a l'image des guerres en Afganistan, mene'es par aussi bien les Russes que les Americains... La rente et l'argent pour les mercenaires et la feraille/armes ne sont pas renouvellables, ils disnet deja leurs Adieux - mais certainnement pas la Femmes Kabyle.

Les histoires de khoya, berbare, massinissa, jugurtha, toz et je ne sais qui ne m'interessent PAS. L'histoire qui m'interesse est celle dont j'ecris le 1er chapitre et qui sera nourrit par ma descendance. Seul, le future compte. Il est temps de depenser son energie, la ou on peut encore faire la difference, c.a.d. les evenements qu'on peut INFLUENCER - Seul temoignage de notre volonte' et de notre existence et Honneur meme... le reste n'est que de la fuite en avant !

Pourquoi les kabyles ne prennent-ils pas leur propre destin en main? Au lieu de se mettre sous la tutelle d'un pouvoir incompétent et corrompu. Tous les grands projets industriels sont détournés vers les villes arabophones comme Alger et Oran. Les kabyles n'aspirent-ils pas eux aussi à la modernité, la prospérité et au progrès. Les kabyles n'ont-ils pas le droit à une instruction de qualité pour mieux accéder au savoir et à la connaissance. Cela suffit ! Ne renoncez pas, soyez fiers de vos origines et de vos ancêtres, NON la langue kabyle n'est pas un dialecte. Notre langue continuera à vivre dans l'adversité quoi qu'il arrive. Nos terres totalement libérées de l'oppression et la tyrannie militaro-islamo-arabiste. Nous voulons fraterniser avec les autres peuples amis et frères. Nous voulons nous ouvrir au monde et battir un meilleurs avenir pour nos enfants. Nous voulons rétablir la mémoire de nos vrai ancêtres. Nous voulons renouer avec notre histoire et nos racines. Nous voulons battir une société juste, laïque, fraternelle, libre et résolument tournée vers l'avenir. Et en finir une bonne fois pour toute avec l'imposture et la supercherie. Vive la kabylie libre et indépendante.

beaucoup de pseudo kabyles aiment vivre en esclave sous le joug de l'arabo islamisme,lustrant a qui mieux mieux les savates de "leurs aouli al amr" à l'exemple de la derniere sortie du sieur Hacene Hireche.Et c'est ce qui fait que la question kabyle piétine:un pas en avant,deux en arrière,dès qu'on semble se mettre d'accord sur quelquechose,quelque remet tout en compte.Et surtout ds qu'un homme exeptionnel se lève dans la planète kabyle,on le déscredite et en réduit tous ses efforts a néant. Prenez par exemple la cas du MAK maintenant qu'il est lancé on voit naitre des mouvements d'obédience kabyle a tout bout de champs,meme si le timing est suspect!Et supposons que le MAK prends sa retraite.Que vont faire ces mouvements?Rien!Ces membres vont bénéficier de quelques natures materielles comme les mouvements d'avants et les partis dit kabyles.Pour ces gens la à partir du moment qu'ils satisfont leur besoins de dériger cette plèbe kabyle,ils s'accomodent de leurs servitudes à ces memes "aouli al amr".souvenez vous de la fable qui raconte qu'un djinn a dit à un va-nu-pieds:pour un voeu éxaucé,j'accorderai à ton frère le double.Alors le va-nu-pieds demande au djinn de lui crever un oeil!!!!! L'arabo islamique est placé sur un piedestal tandisque le semblable est considéré come du menu frétin et meme un faire valoir,un alibi:Je dirais crument de la taite négrière envers les "nègres kabyles".Il nous reste loin de la maturité et malheureusement cela ne participe pas à notre émancipation.

Que les Kabyles arretent de se tenir la tete !  Si la notion d'Auto-Determination, se traduit dans la tete des uns et des en "conflit violent", c'est parce qu'ainsi en ont fait les Palestiniens... Tout Kabyle qui interprete cette expression pourtant si simple, de la maniere, est polue' par la khorotia sans le savoir... Mettons alors les choses au point et arretons de nous prendre la tete.

Par determination est signe', ce que le terme dit "DTERMINATION" comme concept de SAVOIR une valeur en Science et une Opinion, quand il s'agit de politique, c.a.d. gouvernance et administration des affaires publiques pour une gestion harmonieuse de la vie commune. Et cela, se fait par MESURER dans le sens scientifique et SCRUTINER dans le sens SOCIO-POLITIQUE.

Bref, Determiner en le context socio-politique, ne veut rien dire que scrutiner l'opinion populaire, c.a.d. MENER UN SCRUTIN, ou tout simplement UN VOTE. La question est alors, le VOTE et OPINION de QUI ?, c.a.d. quelle population? La reponse, aussi simple l'AUTO, c.a.d. soi-meme, de quelconque population interesse'e, de savir et d'EXPRIMER SON OPINION.

Ce qui est tres interessant, c'est que ni le MAK, ni son imposture ne parle d'invidus ou de population, mais DE KABYLIE. A l'evidence, ce ne sont pas les montagne, les chenes, les olivier, les figuiers et Karmouss qui vont s'exprimer, mais une forme de realite', une autre entite' que ce terme LA KABYLIE exprime, c.a.d. une Nation et une entite' POLITIQUE distincte de toute autre. Une personnalite' et Un Etat.

L'etat du pays Kabyle est De Facto une realite'.

De quoi parle-t-on alors, lorsqu'on dit AUTO-DETERMINATION ?

La reponse est simple voyons: Prendre le pulse, c.a.d. mesurer et determiner l'Opinion et l'aspiration Des Populations Kabyles, quand a la forme de gouverner et gerer leur vie commune, au sein de leur Etat. La forme d'Etat (republique, province, joomllokia, bananiere, etc.) et son mode de Gouvernance.

Cela est implique' dans la constitution Algerienne, par l'expression de "volonte' populaire", et solemnellement declare' par par tous Nations du monde Reunis en une Organisation ONU. Les chapitres de cette organisation, que l'Algerie a ratifie', reconnait ce DROIT INDENIABLE A TOUT PEUPLE ou POPULATION - Particulierement les PEUPLES AUTOCHTONES.

Les Kabyles ont le Droit d'organiser un scrutin afin de mesurer la volonte' de la masse qu'ils forment, quoi faire de leur Kabylie. Cela ne peut etre decide' par quiconque d'ordre, le droit partage' derive du droit des individus.

Le projet d'auto-determination du MAK est aussi naturel que "s'il peut on se mouille."

Je ne vais point accuser ces manifesteux de quoi que se soit, mais leur proposition est une initiative Administrative, qu'ils doivent plutot soumettre a l'arme'e algerienne et ses chefs, et non aux Kabyles.

Affirmer une Autonomie au sein d'un Etat, c'est reconnaitre l'Autorite' et la Souverainete' de cette entite' sur les Kabyles et l'Etat Kabyle et leur pays. C'est NIER ce qui est deja pourtant De Facto "La Kabylie" (voir explication plus haut) - C'est reclamer ou legitimer la cravache de son Boureau !!! Cela ne peut rien sauver en ce qui concerne la Kabylie et les Kabyles, au contraire, c'est du volontarisme.

Ce que ces manifesteux ombitionnent est deja la - c.a.d. la domination d'une force coloniale illegitime, aussi vicieuse que violente - c.a.d. une FORCE D'OCCUPATION. Ce STATUT, me peut etre denonce que par un REFERENDUM d'AUTO-DETERMINATION.

Quand les Kabyles diront NON a cet etat des faits, guarde' sous-couvercle, sa liberation devient une affaire de tout le monde, c.a.d. de l'ONU - ou celle de FAIRE RESPECTER SES ENGUAGEMENTS A LA JOOMLOOKIA - Ce qui aussi, justifiera toute ACTION PARA-MILITAIRE contre les forces d'occupation. Quand ca devient un conflit militaire, tout Etat Membre de l'ONU a le devoir et droit d'y repondre et intervenir, pour IMPLANTER DES RESOLUTIONS PASSE'ES par le CONSEIL DE SECURITE'.

Cette potentielle escalation, on ne peut la mettre au compte ni de l'ANAVAD, ni des KABYLES, mais de l'agresseur et occupant indesirable, en l'occurence l'Algerie. Cet etat de fait ne peut s'officialiser qu'avec la conduite d'un SCRUTIN TRANSPARENT ORGANISE' PAR LES KABYLES EUX-MEME, avec le temoignange des INSTITUTION des autres Nations Unies.

Il faut bien a la fin, donner un sens a ce truc "DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE". On ne peut faire partie de cette Anegerie, sans ce droit elementaire, d'exprimer NOTRE VOLONTE' POUR NOUS-MEME et par NOUS-MEME.

L'argument de divisibilite' (ingerance, unie, bla bla bla) n'a aucun sens, dans la LOI International, des le moment, que ce n'est pas un autre souvrain, c.a.d. reconnu qui organise quoi que se soi, mais les Kabyles eux-meme (AUTO), et l'opinion en question ne concerne point les Algeriens, qui n'ont pas de probleme avec l'Algerie, a l'image de leur emir abdel-machin qui reconnait l'autorite' Francaise en Afrique.

Bref, pour conclure, ces manifesteux, soit NESAVENT DE QUOI ILS PARLENT, ou alors ne sont que DES MANIPULATEURS, VICIEUX ET DANGEREUX... Des impostures.

Parler de Kabylie au sein d'un autre pays, revient a nier le pays Kabyle, ses particularite' et personnalite'. Vous ne defendez rien, bien au contraire, vous legitimisez le massacre que nous subissons - Ce qui revient a nous nier le droit de le denoncer !

J'ai longtemps ferme' mon bec, mais le temps de dire aux Marabedhsdes Iwadiyen d'aller Mrabder ailleurs, est la. C'est le trop plain, Messieurs les doocktoors en khorti !

Le RPK, nouveau né de la traitrise et de la soumission, c'est l'incarnation d'une Kabylie dévergondée. Pour être acceptés, les kabyles doivent devenir des arabes, mais pour les arabes, les kabyles ne seront que des kabyles qu’il faut soumettre. Le RPK dans sa soumission, annonce d’emblée qu’il ne veut pas quitter l’Algérie, et cette précision vaut plus que son désir d’autonomie. Cependant, le problème pour les autonomistes, ou le dilemme, est d’affirmer son désir d’autonomie tout en évitant l’insoumission, car celle-ci équivaut à une rébellion.

Logiquement c'est l'Algérie qui doit-être sous la tutelle de la KabylieC'est la Kabylie qui est en avance démocratiquement sur l'Algérie.Mais c'est la dictature du nombre qui prime sur la qualité et le projet démocratique minoritaire à l'échelle de l'Algérie. .

Lis un peu ce que j'ai ecrit sur "se tenir la tete", un peu plus haut. De quel nombre parle-tu mon pote? Pourquoi choisi-tu de noyer les 10+ de Kabyles dans le nombre de khorottos ? Et pourquoi etaler a celui des Africains? a celui de tous les bipedes et il y en a 8 milliards d'entre-elles !!!!

Pour identifier des sous-ensembles de l'ensemble des nombres Reels, il y a lieu de choisir une mesure, c.a.d. UN DENOMINATEUR COMMUN. En le cas des etresHumains, il y a lieu de criteres  (diviseurs) communs fondamentaux a la Personnalite' Humaine, qu'on appele les "Constantes". Des constantes qui nous sont uniques, que seuls NOUS Tenons a preserver, a promouvoir, etc.   Ce n'est pas la terre Kabyle qui bous definit, mais l'inverse. Partout ou il y a un Kabyle, il y a un bout de Kabylie, ce qui est UNIVERSELLEMENT RECONNU COMME ESPACE PRIVE' INVIOLABLE. Bref, pas besoin de nous perdre dansdes theories, que l'abrutissement par l'ecole algerienne abien reussit.

Il n'y a d'autre issue, pour nous, que d'imposer notre NOTRE AUTORITE' dans nos villages, Aarchs et toute la Kabylie. Il n'y a d'autre chemin de doter cette Autorite' MORALE, avec une AUTORITE' LEGALE, etc.Et enfin, d'arriver a FAIRE RESPECTER LES LOIS qui en decoulent.L'autorite' Morale, le MAK l'a. L'ANAVAD est l'equipe qui se propose aux Kabyles, de mettre sur pied des Institutions modernes et legitimes, pour que nous devenons des etres Humains Modernes, capables de se gerer...

La SEULE question qui se pose aux Kabyles, est de COMMENT INSTAURE CES INSTITUTIONS? Ferhat et son equipe, me les cassent sansarret, mais PAS LA QUESTION qu'ILS abordent, qui elle est JUSTE - La Solution de tout probleme est en le probleme-meme. DECRIVEZ bien le probleme et la SOLUTION EST alors toute DECRITE.

 

Pages

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.