Vous êtes ici

Flux d'infos amazighes

Le Dr. Kameleddine Fekhar annonce une cinquième grève de la faim

Amazigh 24 portail berbère - mer, 2017-01-11 13:10
Le Dr. Kameleddine Fekhar annonce une cinquième grève de la faim

En raison des conditions inhumaines des détenus dans les prisons : le Dr. Kameleddine Fekhar annonce à nouveau une grève de la faim.

Avec le début de l'année 2017 et plus de 18 mois après l’instauration de l'état d'urgence dans le Mzab, l’arrestation arbitraire du Dr. Kameleddine Fekhar et des dizaines de militants des droits de l'homme sans procès, l’ensemble de la population du Mzab attend la concrétisation des promesses des autorités locales annoncées par le Wali de Tagherdayt, Azzedine Mecheri, concernant la libération des détenus. Mais le temps a démontré la réalité de ses déclarations qui relèvent d’une simple manipulation, très répandue dans les régimes dictatoriaux, visant à absorber le mécontentement éprouvé par les citoyens et tromper l'opinion publique nationale et internationale, notamment après les mouvements de soutien enregistrés dans plusieurs capitales du monde ainsi que les pressions exercées par les organisations mondiales de défense des droits, des associations amazighes et les députés du Parlement français sur les autorités algériennes pour la libération du Dr. Kameleddine Fekhar et les détenus mozabites.

Après la récente visite des familles aux détenus de la prison Mnéa, le 1er Janvier 2017, le constat a été unanime quant aux souffrances des détenus qui continuent de subir des harcèlements et des pressions de la part de l'administration pénitentiaire qui les a mis en détention préventive, dans des cellules avec des prisonniers ayant fait l’objet d’un jugement définitif. Cette mesure injuste est en violation flagrante de la loi et des droits humains. L’absence de prise en charge en matière de soins a poussé le détenu Tabakh Aissa, souffrant d'asthme, à entamer une grève de la faim le 27 Décembre 2016, et ce, suite à une dégradation de sa capacité à respirer du fait qu’il a été placé dans une cellule avec des prisonniers fumant fréquemment ainsi que le refus de l’administration de le mettre dans une autre cellule.

Aussi, le détenu Oyaba Mustafa a été victime de pressions de la part de l'administration pénitentiaire qui lui a signifié une fin de non-recevoir concernant sa demande de se rendre aux obsèques de son père décédé dernièrement. Un droit bafoué par un État de non droit.

De nombreuses personnes âgées et les personnes atteintes de maladies chroniques souffrent de l'absence de soins et de conditions de détention provisoire misérables. Cela a récemment conduit à une détérioration de l’état de santé du détenu Bousnan Ibrahim, 70 ans, transporté en urgence à l'hôpital puis libéré en compagnie de deux autres détenus âgés afin d’éviter qu’ils ne meurent en prison et palier à un autre scandale à l’instar du journaliste Talmat, décédé à l’intérieur de la prison. Il est à rappeler que 3 détenus mozabites âgés, sont décédés depuis 2015 à nos jours dans des conditions inhumaines et suspectes.

Le 3 janvier 2017, Le Dr. Kameleddine Fekhar a entamé une cinquième grève de la faim depuis son arrestation afin de protester contre le harcèlement continu de l'administration pénitentiaire et les conditions de sa détention préventives médiocres, son placement dans une cellule isolée sans chauffage ni couvertures dans cette période d’hiver et sans soins. L’administration refuse de le prendre en charge alors qu’il souffre d’une hépatite. Son action est aussi une forme de protestation contre la non libération des détenus et l'absence de réponse à ses demandes auprès du tribunal afin de convoquer le ministre Ouyahia, le général Toufik et Ammar Saidani pour les interroger sur les événements de Taghardayt ainsi que l'absence de réponse au sujet de la plainte introduite contre les fonctionnaires de la police qui l’ont torturé durant son arrestation.

Les abus que subissent les détenus mozabites entrent dans le cadre des pressions exercées par les autorités algériennes sur le peuple mozabite pour l’obliger à accepter « l’accord de réconciliation » et contraindre le Dr Kameleddine Fekhar et ses camarades à abandonner la revendication des droits des At Mzab et cesser de réclamer la poursuite des auteurs et des vrais responsables des événements de Taghardayt. Le régime algérien tente d’effacer toutes les preuves de son implication dans des crimes contre l’humanité au Mzab et clore définitivement ce dossier.

Nous renouvelons notre appel à toutes les organisations nationales et internationales de défense des droits de l’Homme et à toutes les forces vives dans le monde afin d’intensifier les pressions sur le pouvoir algérien pour la libération inconditionnelle du Dr Kameleddine Fekhar et ses compagnons.

Gloire et éternité pour nos martyrs, liberté pour le Dr Kameleddine Fekhar et ses compagnons.

Ni votre prison, Ni votre exil, ni vos pressions ne pourront arrêter notre marche vers la liberté.

Le Porte-parole officiel du Mouvement pour l'Autonomie du Mzab,

Khodir Sekkouti 5 janvier 2017

Stéphane ARRAMI mer 11/01/2017 - 13:10
Catégories: Flux d'infos amazighes

Le Collectif National des Amazighs de France reçu par la Ministre de la Ville

Amazigh 24 portail berbère - mar, 2017-01-10 22:58
Le Collectif National des Amazighs de France reçu par la Ministre de la Ville

Une délégation du Comité de suivi du Collectif National des Amazighs de France (CNAF) reçue par Mme Hélène Geoffroy, Ministre de la Ville

Une délégation du comité de suivi du CNAF composée de Brahim Medjoubi (Nantes), Bouzid Sennan (Marseille), Athman Sayad (St-Etienne), Nadia Akkar et Rahma Houzig (Ile de France) et Belkacem Lounès (coordinateur du Comité de suivi) a été reçue par Mme Hélène Geoffroy, Ministre de la Ville le 22 décembre 2016 au siège du Ministère à Paris. A également assisté à la rencontre, Mme Sakina Bakha, conseillère de la Ministre.

La rencontre a duré environ 2h et a permis d'aborder les différents aspects de la question amazighe en France, notamment les dimensions historique et démographique, l'apport des Amazighs dans les différents domaines, la lutte contre les discriminations, la défense de la laicité et de la diversité culturelle portées par les associations socioculturelles franco-amazighes.

La question de l'idéologie islamiste, de son implantation et de son développement en France ont également pris une large place dans les discussions. Les représentants du CNAF ont notamment dénoncé le laxisme, voire le soutien apporté par des institutions de la République comme l’Education Nationale ainsi que beaucoup d'élus locaux à la propagation des idées islamistes pourtant ouvertement obscurantistes et rétrogrades. Les membres du CNAF ont insisté sur le fait que la lutte contre l’islamisme ne peut se limiter aux mesures de déradicalisation.

Sensibiliser les enfants et les jeunes d’origine nord-africaine à la culture amazighe laique, est une des manières
de les éloigner de l’influence de l’extrêmisme religieux. La France ne devrait pas enseigner à ces jeunes qu’ils sont tous d’origine arabe et que leur religion c’est l’Islam, car cela n’est pas vrai pour au moins la moitié d’entre eux. En revanche, ne serait-ce que comme contre-discours, on devrait apprendre en France que St-Augustin, un des pères de l’Eglise catholique était un amazigh.

Mme la ministre a beaucoup écouté ses interlocuteurs et a posé beaucoup de questions sur la culture amazighe, sur les activités des associations franco-amazighes et sur le contenu du message et des propositions des Amazighs de France. Elle a prodigué aux membres de la délégation du CNAF ses encouragements à poursuivre leurs actions en faveur de la défense de la culture amazighe tolérante, laique et ouverte sur l’universel. En conclusion, elle a assuré ses
interlocuteurs du soutien de son ministère, tant au niveau local que national, aux associations amazighes qui oeuvrent sur le terrain pour promouvoir la diversité culturelle et l’égalité entre les citoyens de la République.

Paris, 25/12/2016
Comité de suivi du CNAF

Stéphane ARRAMI mar 10/01/2017 - 22:58
Catégories: Flux d'infos amazighes

Yennayer 2967 dans les Aurès du 12 au 14 janvier 2017

Amazigh 24 portail berbère - dim, 2017-01-08 11:46
Yennayer 2967 dans les Aurès du 12 au 14 janvier 2017 Stéphane ARRAMI dim 08/01/2017 - 11:46

Des Canyons du Ghoufi vers Timgad, un voyage dans le temps, entre la ville typique Berbère et la ville Romaine de Batna.

Contact : 07.70.31.13.47 // 07.70.31.10.56 //021.94.84.36
Email: [email protected]

Programme :

J-12.01.17 Départ par bus à 09h à partir de l'agence Timboo.

- Déjeuner en cours de route.
- Arrivée à El-Ghoufi en fin de journée.
- Installation dans une maison d’hôtes traditionnelle.
- Diner; kaada animée.(Célébration de Yennayer et traditions de la région).
J-13.01.17 Matinée départ pour une randonnée guidée vers les magnifiques balcons du Ghoufi.
- Déjeuner en pique-nique. Profiter de la nature; un moment de ressourcement.
- Après midi visite guidée de la région et alentours.
- Fin de journée retour à la maison d'hôtes.
- Diner; kaada animée.
J-14.01.17 Matinée départ vers Timgad visite guidée de la ville romaine.
- Déjeuner.
- Retour à Alger vers 14h.30.
Le prix comprendra : Transport, Hébergement, Restauration en pension complète (petit déj, déjeuner, goûter, dîner), Animations, Assurance individuelle accident, guide et accompagnateurs de l'agence.
Prix : 18.000,00 dzd/personne.
-50% pour les -12ans.
Gratuit pour les -5ans.
Chaque inscription confirmée est validée par un contrat de voyage.

https://www.facebook.com/TimbooVoyage/posts/1370832426271857


 

Rubrique Le direct
Catégories: Flux d'infos amazighes

La Cour Pénale Internationale n’a pas de compétences sur les crimes commis par l’Algérie au Mzab

Amazigh 24 portail berbère - dim, 2017-01-08 11:34
La Cour Pénale Internationale n’a pas de compétences sur les crimes commis par l’Algérie au Mzab

Le président de l’Assemblée Mondiale Amazighe (AMA), Rachid RAHA, vient de recevoir la réponse du Procureur de la Cour pénale internationale, concernant les flagrantes violations des droits humains et les crimes commis par l’Etat algérien à l’encontre du peuple mozabite.


Mark P. Dillon, du bureau de procureur signale que : « la Cour pénale internationale (ci-après nommée la « CPI » ou la « Cour ») est régie par le Statut de Rome, lequel confère à la Cour une compétence et un mandat particuliers et bien définis. L’un des aspects fondamentaux du Statut de Rome (articles 12 et 13) est la stipulation que la Cour peut seulement avoir compétence sur les crimes internationaux si :

- i) l’État sur le territoire duquel le crime a été commis accepte la compétence de la Cour;

-ii) la personne accusée est ressortissante d’un État ayant accepté la compétence de la Cour;

-iii) la situation est déférée au Procureur par le Conseil de sécurité agissant en vertu du chapitre VII de la Charte des Nations Unies.


Il ajoute que : « Selon les renseignements dont nous disposons actuellement, il semble qu’aucune de ces conditions préalables soit remplie en ce qui concerne le comportement décrit. Par conséquent, comme les allégations ne semblent pas relever de la compétence de la Cour, le Procureur a confirmé qu’il n’existe actuellement aucune base justifiant une analyse plus poussée. Les renseignements que vous avez soumis seront versés dans nos archives. » Mais il précise que : « et la décision de ne pas poursuivre l’analyse pourra être revue si de nouveaux faits ou éléments de preuve fournissent une base raisonnable de croire que les allégations relèvent de la compétence de la Cour. La décision pourra également être revue si les États en question acceptent la compétence de la Cour ou si le Conseil de sécurité effectue un renvoi » et que : «  la CPI a été conçue pour être le complément des juridictions nationales, et non pour les remplacer. Ainsi, si vous souhaitez poursuivre cette affaire, vous pourrez peut-être songer à la soumettre aux autorités nationales ou internationales compétentes. ».

Rachid RAHA dim 08/01/2017 - 11:34 Nations Unies de Tamazgha Mzab Tags La Cour Pénale Internationale
Catégories: Flux d'infos amazighes

« Nos Révolutions ont été tuées dans l’œuf par les puissances occidentales »

Amazigh 24 portail berbère - ven, 2016-12-16 13:02
« Nos Révolutions ont été tuées dans l’œuf par les puissances occidentales » Mohammed Hifad… ven 16/12/2016 - 13:02
Catégories: Flux d'infos amazighes

La Mémoire collective en Afrique du Nord : entre les termes « aromi » et « bessif »

Amazigh 24 portail berbère - lun, 2016-12-12 10:07
La Mémoire collective en Afrique du Nord : entre les termes « aromi » et « bessif » Ali KHADAOUI lun 12/12/2016 - 10:07
Catégories: Flux d'infos amazighes

Pain berbère

Amazigh 24 portail berbère - dim, 2016-12-11 12:56
Pain berbère Stéphane ARRAMI dim 11/12/2016 - 12:56 Pays Tunisie Téléphone

216 92 630 447

Site web Pain Berbère Catégorie de l'annuaire Itunsiyen Annuaire par zone géographique Gastronomie
Catégories: Flux d'infos amazighes

Imgoune Life - Sghoyyat Ayamazigh

Amazigh 24 portail berbère - sam, 2016-12-10 12:54
Imgoune Life - Sghoyyat Ayamazigh Stéphane ARRAMI sam 10/12/2016 - 12:54
Catégories: Flux d'infos amazighes

Nador - Premier Forum National des Amazighs du Maroc

Amazigh 24 portail berbère - ven, 2016-12-09 11:37
Nador - Premier Forum National des Amazighs du Maroc Rachid RAHA ven 09/12/2016 - 11:37

Le journal "Le Monde Amazigh" en collaboration avec l’ Association des Femmes pour le Développement et les Affaires Sociales et le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie du Maroc, et avec le soutien de la Fondation allemande « Friedrich Neumann», organise le PREMIER FORUM NATIONAL DES AMAZIGHS DU MAROC, à la ville de Nador, dans la région du Rif, à l’Hôtel Annakhil, sis au Boulevard de Tanger, le samedi 10 et dimanche 11 décembre 2016/2966.


Ce Forum s’organise à l’occasion de la journée mondiale des droits de l’homme, afin de former les jeunes et les jeunes femmes dans le domaine de la défense des droits humains et des droits des femmes.

Dans le cadre de la formation des jeunes et des jeunes femmes sur l’approche basée sur les droits de l’Homme, ce premier Forum Nationale des Amazighs du Maroc vise à renforcer les capacités d’analyse et de planification stratégique orientée vers des résultats afin de permettre aux jeunes et aux femmes de participer à la conception, la mise en œuvre, le suivi ou l’évaluation d’une politique de défense des droits humains.


Les ateliers prévues, qui seront assurés par des experts académiques et de terrain, permettront aux participants de :
- Connaitre le cadre normatif international des droits de l’Homme et le contexte marocain des droits de l’Homme.
- Améliorer leurs connaissances sur les instruments internationaux, régionaux et nationaux de protection des droits de l’Homme et sur les instances dédiées à la protection des droits de la Femme.
- Être en mesure d’élaborer et d'évaluer un cadre logique orienté sur le respect de la différence, de l’égalité et du développement de la jeunesse.


Programme :

Samedi 10 décembre 2016/2966:

10h : Ouverture officielle du 1 er Forum National des Amazighs du Maroc :

Allocution de bienvenue et déclaration d’ouverture du colloque.

Allocutions des personnalités invitées.

 

10h à 13h : Atelier sur la jeunesse et la défense des droits humains.

Assuré par : Dr. Abdellah El Haloui, de l’Université de Marrakech

 

15h00 : Table ronde sur le thème : «La situation des droits humains au Maroc après cinq de la reconnaissance de la constitutionnalisation de l’Amazighe».

Avec la participation de :

Dr. Mohamed Chtatou, anthropologue.

Maître Mounir Benlakhdar, avocat au barreau de Rabat

Et M. Rachid Raha, président de l’Assemblée Mondiale Amazighe.


Dimanche 11 décembre :

9h30 – 14h00:  Atelier sur la formation des droits de la femme.

Assuré par : Mme. Souad Benkachouh, présidente du Réseau des Associations de Développement de la province d’Al-Hoceima.

Edition Maroc
Catégories: Flux d'infos amazighes

Abdelkrim El Khattabi, les révolutions cubaine et algérienne ?

Amazigh 24 portail berbère - ven, 2016-12-02 10:16
Abdelkrim El Khattabi, les révolutions cubaine et algérienne ? Rachid RAHA ven 02/12/2016 - 10:16
Catégories: Flux d'infos amazighes

Détenus Mozabites en Algérie - Les Amazighs demandent à l'ONU d'intervenir

Amazigh 24 portail berbère - ven, 2016-11-25 12:24
Détenus Mozabites en Algérie - Les Amazighs demandent à l'ONU d'intervenir

L'Assemblée Mondiale Amazighe a adressé une demande urgente au Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies pour qu'il intervienne sur la dramatique situation des détenus Mozabites en Algérie et d’exiger leur libération immédiate

A Son Excellence,

M. Ban Ki-moon,

Excellence,

Permettez-nous de vous rappeler que notre ONG vous a interpellé, en tant que  Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies, à propos de la question des flagrantes violations des droits humains des citoyens amazighs dans la région du Mzab, juste avant votre visite officielle en Algérie, le 6 mars dernier, qui s’est caractérisée par votre incompréhensible silence sur cette grande question des violations des droits les plus élémentaires des citoyennes et citoyens amazighs de la région du Mzab, déclarée patrimoine universel de l’Humanité par l’UNESCO (voir Amazigh 24 : www.amazigh24.com/sites/default/files/ama_rapport_mzab_nov15.pdf ).

Excellence,

Nous avons le plaisir d’appeler de nouveau votre attention en vous assurant que les autorités algériennes, au lieu de respecter la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, violent délibérément les droits humains au Mzab (et dans d’autres régions amazighophones comme la Kabylie), en continuant à détenir injustement des dizaines de militants des droits humains dont notre représentant le Dr. Kameleddine Fekhar et ses compagnons, victimes de fausses accusations dont celles d’atteinte à l’intérêt national et outrage à corps constitué. Le gouvernement algérien continue à mèner une politique génocidaire à l’encontre du peuple mozabite, en soutenant la communauté arabophone «Chaânba » qui agresse continuellement la communauté autochtone amazighe. N’oubliant pas que ces derniers ont provoqué l’assassinat de plus d’une trentaine de personnes en sus de plus d’une centaine de blessés…

Nous vous informons que Dr. Kameleddine Fekhar et ses compagnons viennent d’entamer de nouveau une nouvelle grève de la faim à partir du 15 novembre, qui pourraient aboutir soit à leur mort, si vous n’agissez pas, soit à leur libération. Sachant que les déclarations d’Ammar Saadani,  Secrétaire Général du FLN qui vient d’être obligé de démissionner par un président mort-vivant, accuse directement l’implication de l’ancien chef de la DRS, des services secrets militaires, le Général Mohamed Médiène dit « Taoufik », dans ces tragiques événements de Ghardaïa de 2013 à 2015.

Au lieu de déployer leurs efforts à protéger les personnes et leurs biens matériels et de traduire en justice les responsables, les agents des autorités algériennes (polices, gendarmes et agents de renseignements) ne cessent de violer tous les instruments internationaux des droits humains et de piétiner toutes les lois nationales et conventions internationales, en se comportant malheureusement comme une force d’occupation, insensible aux appels des ONG internationales (Amnesty International, Human Rights Watch, FIDH…), et aux institutions européennes (Union Européenne, Ambassade de Belgique…)…

Excellence,

Nous vous réitérons notre exigence à réagir suite à notre alerte, avant la fin de votre mandat, afin  d’exiger la libération immédiate de Dr. Kameleddine Fekhar et de tous les prisonniers politiques mozabites et obligez par conséquent, les autorités algériennes à se conformer au droit international,  d’arrêter une fois pour toute leur politique d’agression à l’encontre du peuple amazigh et plus particulièrement du peuple mozabite, et de procéder à la constitution d’une commission d’enquête des Nations Unies sur ce drame humain.

En vous remerciant de votre diligence, veuillez agréer, Excellence, l’assurance de ma considération fort distinguée.

Signé: Rachid RAHA

Président de l’Assemblée Mondiale Amazighe

Stéphane ARRAMI ven 25/11/2016 - 12:24
Catégories: Flux d'infos amazighes

Détenus Mozabites en Algérie - Les Amazighs demandent à l'ONU d'intervenir

Amazigh 24 portail berbère - ven, 2016-11-25 12:24

L'Assemblée Mondiale Amazighe a adressé une demande urgente au Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies pour qu'il intervienne sur la dramatique situation des détenus Mozabites en Algérie et d’exiger leur libération immédiate

Catégories: Flux d'infos amazighes

Imazighen : la persistance d'une civilisation

Amazigh 24 portail berbère - mer, 2016-11-23 10:53
Imazighen : la persistance d'une civilisation Ali KHADAOUI mer 23/11/2016 - 10:53
Catégories: Flux d'infos amazighes

Imazighen : la persistance d'une civilisation

Amazigh 24 portail berbère - mer, 2016-11-23 10:53

Imazighen? Qu’est ce que c’est ? "Une nation ? Une culture ? Une ethnie ? Aucun de ces termes ne parvient à expliquer le dynamisme berbère qui survit à deux mille ans de convulsions et d’histoire, sous des formes diverses et contraires.

A travers Carthage, Rome, l’islam, les Turcs, la présence européenne, et même, aujourd’hui, les indépendances des pays de l'Afrique du Nord, se développe patiemment, opiniâtrement, la "nébuleuse berbère "(1)...

Catégories: Flux d'infos amazighes

Rapport sur les arrestations et les détentions arbitraires des Mzabs en Algérie

Amazigh 24 portail berbère - lun, 2016-11-21 17:01
Rapport sur les arrestations et les détentions arbitraires des Mzabs en Algérie Salah Abbouna lun 21/11/2016 - 17:01
Catégories: Flux d'infos amazighes

Rapport sur les arrestations et les détentions arbitraires des Mzabs en Algérie

Amazigh 24 portail berbère - lun, 2016-11-21 17:01
1- Arrestations et détentions arbitraires du Mozabites :

Les forces de l'ordre de l'État Algérien ont procédé à l’arrestation arbitraire de citoyens mozabites,  en violation des principes des droits de l’homme. Les autorités judiciaires émettent des mandats d'arrêt et des poursuites judiciaires contre les Mozabites sur une simple dénonciation, et cela sans preuves réelles. Ces pratiques témoignent d'un abus de pouvoir et dévoilent une autre facette des discriminations « raciales » contre les Mozabites.

Catégories: Flux d'infos amazighes

Journée sur les Migrations à Lyon - Participation du Collectif National des Amazighs de France (CNAF)

Amazigh 24 portail berbère - ven, 2016-11-18 09:09
Journée sur les Migrations à Lyon - Participation du Collectif National des Amazighs de France (CNAF)

Le Collectif National des Amazighs de France (CNAF), est invité à participer le 26 novembre 2016 à Lyon à une journée sur les migrations.

L’UEF Rhône-Alpes-Auvergne et les Jeunes Européens Lyon, en partenariat avec la Maison de l’Europe et des Européens de Lyon, dans le cadre de la campagne « L’Europe en mieux » organisent une Journée de formation et de débats « EUROPE ET MIGRATIONS » le Samedi 26 novembre 2016 de 10h à 17h30

Programme de la journée (susceptible de légères modifications)

10h / 10 h 15 : ouverture des travaux Jean-Francis BILLION (Pdt. UEF RA) et Laura MERCIER (Vice-présidente JE-Lyon)

10 h15 / 11 h 30 : présidence de Michel MORIN (V.-P. MDEE) Sylvie GUILLAUME : « Asile, migrations, quelles politiques européennes et quel rôle pour le Parlement européen » – Vice-présidente du PE – Parlementaire européenne groupe S&D Giuliana TURRONI : « Déclaration de Nicosie / CCRE – Rôle des pouvoirs locaux et régionaux » – Responsable Antenne Europe, Conseil régional du Piémont et déléguée AICCRE Ulrich BOHNER : Information, « Réseau européen de villes solidaires » promu par le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe - SG hon. du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe – Président de la Maison de l’Europe Strasbourg Alsace Débat avec le public

12 h / 12 h 30 : « Bénévoles à Calais » Catherine GUILBOURG / Michel CAILLOUET - UEF / PACA 12 h 45 : repas (kurde) sur place

14 h / 15 h 30 : présidence Jean-François RICHARD – UEF RAA Dafni GOGOU ; « Rappel chiffré depuis 2013, actions de l’Union européenne et pistes de réflexions » - Fonctionnaire européenne – UEF - Bruxelles Jules LEPOUTRE : « Libre circulation des citoyens européens et constitution fédérale » – Doctorant en droit public – Université de Lille Alain REGUILLON – « Limiter les migrations en Europe exige un autre développement en Afrique » – Président MDEE Lyon Débat avec le public

15 h 30 / 16 : Témoignages d’associations : Cimade – Collectif national des Amazighs de France (Lounès Belkacem) – Amitiés kurdes (Thierry Lamberthod)

16 h 45 Débat 17 h 15 Conclusions

17 h 45 : pour les volontaires, diffusion de tracts « Europe En Mieux », thème « Schengen » place Guichard ou Gare de la Part-Dieu Conditions de participation

Date limite d’inscription : Mardi 22 novembre 2016

Participation aux frais : 20 euros (5 euros pour les membres des Jeunes Européens) – Gratuité pour les intervenant(e)s. Les frais d’inscription comprennent le repas (boissons alcoolisées non comprises) et le dossier incluant une ou deux publication(s) de Presse Fédéraliste. Règlement par chèque à l’ordre de « UEF-Rhône-Alpes » ou par Carte Bleu via le site uef.fr.

Maison de l’Europe et des Européens (MDEE) de Lyon 242 Rue Duguesclin, 69003 Lyon Métro Place Guichard / Bourse du Travail

Stéphane ARRAMI ven 18/11/2016 - 09:09 Tags Amazighs France
Catégories: Flux d'infos amazighes

Journée sur les Migrations à Lyon - Participation du Collectif National des Amazighs de France (CNAF)

Amazigh 24 portail berbère - ven, 2016-11-18 09:09

Le Collectif National des Amazighs de France (CNAF), est invité à participer le 26 novembre 2016 à Lyon à une journée sur les migrations.

L’UEF Rhône-Alpes-Auvergne et les Jeunes Européens Lyon, en partenariat avec la Maison de l’Europe et des Européens de Lyon, dans le cadre de la campagne « L’Europe en mieux » organisent une Journée de formation et de débats « EUROPE ET MIGRATIONS » le Samedi 26 novembre 2016 de 10h à 17h30

Catégories: Flux d'infos amazighes

La COP22 en terre amazighe

Amazigh 24 portail berbère - sam, 2016-11-05 11:42
La COP22 en terre amazighe

« Amur n Yakuch », la terre de Dieu en amazigh, Marrakech accueille la 22ème édition de la conférence mondiale sur le climat, dite COP22, du 7 au 18 novembre 2016. Pour les Amazighs du Maroc mais aussi de toute Tamazgha (nord de l’Afrique), c’est une occasion rare de se faire connaitre et de rencontrer les autres peuples au monde.

Dans ce cadre, le Congrès Mondial Amazigh (CMA) organise, avec ses partenaires, notamment l’APMM et IWGIA, différents évènements dont des ateliers, expositions et tables rondes sur les causes et les impacts des changements climatiques, les liens sacrés qui lient les Amazighs à la nature, les savoirs et savoir-faire des Amazighs ainsi que leurs solutions pour lutter contre les dérèglements climatiques. Les législations et les pratiques qui spolient les Amazighs de leurs droits à leurs terres, à leurs territoires, à leurs ressources naturelles et à leur culture, seront également dénoncées. Dans ce but, le CMA organisera avec l’APMM, un temps fort au Pavillon des Peuples autochtones le 12 novembre de 14h à 17h30, comportant une démonstration de tissages amazighs avec des tisseuses de l’Atlas, une expression poétique et artistique sur les liens qui unissent les Amazighs avec leur environnement naturel et une conférence avec des invités d’Amérique du sud, de l’Himalaya et d’Europe.

Par ailleurs, une marche mondiale pour le climat est programmée pour 13 novembre à 14h à partir du stade El Harti à Marrakech. Le CMA appelle les Amazighs du Maroc et des autres pays de Tamazgha présents à la COP22, à rejoindre massivement le « carré amazigh » au sein de cette marche, avec les drapeaux amazighs et des banderoles pour dénoncer les spoliations des terres et des ressources naturelles des Amazighs, la marginalisation et la répression et exiger le respect immédiat et effectif de tous les droits des Amazighs, y compris leur droit à l’autodétermination, conformément au droit international. A Amur n Yakuch, tous ensemble, faisons entendre haut et fort la voix et la voie amazighes !

Paris, 20/10/2966 – 2/11/2016 Kamira Nait Sid, Présidente du Congrès Mondiale Amazigh

Stéphane ARRAMI sam 05/11/2016 - 11:42 Tags Cop22
Catégories: Flux d'infos amazighes

La COP22 en terre amazighe

Amazigh 24 portail berbère - sam, 2016-11-05 11:42

« Amur n Yakuch », la terre de Dieu en amazigh, Marrakech accueille la 22ème édition de la conférence mondiale sur le climat, dite COP22, du 7 au 18 novembre 2016. Pour les Amazighs du Maroc mais aussi de toute Tamazgha (nord de l’Afrique), c’est une occasion rare de se faire connaitre et de rencontrer les autres peuples au monde.

Catégories: Flux d'infos amazighes
Pages
S'abonner à Kabyle.com agrégateur - Flux d'infos amazighes