Vous êtes ici

Actualités

  • Lounis Aït Menguellet au Zénith de Paris le dimanche 15 janvier 2017 - 50 ans de chefs-d’œuvre !
    Lounis Aït Menguellet a commencé sa carrière d’artiste à l’âge de 17 ans en 1967 à la chaine II de la radio d’Alger. Entouré de Chérif Kheddam et de Kamel Hamadi, fortement inspiré par Taleb Rabah, l’élève ne tarda pas à dépasser les Maîtres. Son premier poème chanté «Ma trud ula d nek akter», inaugure d’emblée, dans la consistance, la traduction du monde sensible du jeune homme qu’il était et celui de toute sa génération.
    Hacène HIRECHE
    13 commentaires
  • Pédophilie - Des prêcheurs de bonnes paroles sous les verrous en Kabylie
    Le phénomène de pédophilie dans le milieu religieux en Kabylie est devenu ces dernières temps un fait réel. Plusieurs cas ont été enregistrés par les services de la police judiciaire. Nous avons comptabilisé une dizaine d’Imam condamnés par la justice pour abus sexuel sur mineurs.
    Balak.A
    4 commentaires
  • Yennayer - Paris honore tous ceux qui humilient les Berbères
    Le 12 janvier, jour de Yennayer, la Mairie de Paris organise habituellement la célébration du nouvel an amazigh.
    Massin FERKAL
    10 commentaires
  • Pour une convention politique des autonomistes Kabyles ouverte et rassembleuse !
    A l’issue de la réunion tenue le 30/12/2016 à Tizi-Ouzou, les animateurs du Manifeste Kabyle ont réaffirmé leur décision d’aller à une Convention Politique - qui se tiendra au mois de février prochain- et ont, pour la circonstance, rendu public l’appel suivant : Le 7 décembre 2014, nous avons rendu publique le ‘’Manifeste pour la reconnaissance constitutionnelle d’un statut politique particulier de la Kabylie’’. Ce texte, qui s’inspire largement des contributions individuelles et collectives de militants et universitaires autonomistes, a reçu un écho favorable certain dans les milieux politiques et dans la société civile kabyles. Il a permis d’ouvrir le débat sur des questions de fond donnant une vision basée sur des paradigmes nouveaux. C...
    Madjid BOUMEKLA
    33 commentaires
  • Soeur Cécilia, une vie, une histoire
    Soeur Cecilia Bergeron est une religieuse qui a travaillé longtemps en Kabylie et qui a voué sa vie à sa passion : aider les autres. Elle a sillonné nos villages, Tizi-Ouzou, Tizi-Hibel et Djemaa n Saharidj.... Elle a aidé nos femmes, nos enfants durant les années noires de guerre et d'avant guerre. Les membres de la communauté kabyle ont rendu visite à cette humaniste pour lui souhaiter une joyeuse fete de Noel et marquer son centenaire qui a lieu en août 2016.
    Tassadit Ould H...
    1 commentaire
  • La communauté kabyle chrétienne de Kabylie a fêté Noël dans l'angoisse
    Dans certaines mosquées de la capitale de Djurdjura, réputées comme fiefs des fondamentalistes intégristes réactionnaires, des Imams extrémistes ont plébiscité des fitwa et des prêches venimeux contre ce qu’ils appellent les impies et invitent les « musulmans fidèles » à chasser les Taghout ( Mécréants) de la terre d’islam.En effet, à chaque anniversaire de Noël, la Kabylie vit sous haute tension, des ultras islamistes appuyés, épaulés par leurs mentors arabo baathiste et les medias méphitiques de propagande proches du pouvoir, s’attaquent violement à la communauté Chrétienne kabyle.
    Balak.A
    9 commentaires
  • Un festival du film amazigh caricatural
    La quinzième édition, du festival culturel du film Amazigh qui s'est déroulé du 17 au 22 décembre à la Maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou a tourné au fiasco. Organisée par le ministère de la culture, sous le haut patronage du président de la république algérienne, elle avait pour thème « expression des valeurs mémorielles nationale », est un véritable fiasco.
    Balak.A
    2 commentaires
  • Rachid Azzouz
    Rachid Azzouz, musicien et compositeur avant tout, comme il aime souvent à le revendiquer, Rachid Azzouz s’impose désormais sur la scène artistique nationale comme un chanteur reconnu, dont les albums et les spectacles captivent un public de plus en plus large. Il chante beaucoup l’amour et ses chagrins, l’exil et ces contraintes, la nostalgie et ses souffrances, mais il chante surtout la Kabylie! Rachid, il est aussi parmi celles et ceux qui ont porté plus loin notre culture. Nous l’avons rencontré Rachid Azzouz à Paris 10e, dans un café (Royal Est) qui fait des scènes ouvertes, où pas mal des jeunes talents qui viennent animer des soirées, parmi eux Akli D, Idir, et d’autres…, Il a accepté de répondre à nos questions.
    Mokrane N
    1 commentaire
  • Hamid Mezaoui
    Militant actif de la cause identitaire, du mouvement associatif en Kabylie, auteur de plusieurs ouvrages et des travaux de recherche sur le patrimoine et la poésie kabyle, il est également éditeur. Dans cet entretien, qui nous a aimablement accordé, notre interlocuteur n’a ménagé aucun effort pour nous parler de son militantisme de longue date.
    Balak.A
    7 commentaires
  • Hacène Hirèche
    Au moment où l’on célèbre la déclaration universelle des droits de l'homme, texte historique du 10 décembre 1948 adopté par l'Assemblée Générale des Nations Unies, l’Algérie campe encore sur les vieilles méthodes despotiques que les Algériens subissent depuis cinq siècles.Depuis les descentes sanglantes des troupes ottomanes pour lever l’impôt jusqu’aux méthodes brutales des services algériens héritées des pratiques tortionnaires de l’ordre colonial, l’Algérien ne connait pas de répit. Rien n’est venu le délivrer de cet engrenage mortifère. Malgré l’indépendance vieille de plus d’un demi-siècle, l’Algérie de l’espoir s’est métamorphosée en pays du cauchemar.
    Hacène HIRECHE
    1 commentaire
Pages