Vous êtes ici

Actualités

  • Le préfabriqué milliardaire, Ali Haddad lâché par ses mentors
    Le patron « kabyle»  de service, en l’occurrence Ali Haddad,  caïd  des chefs  d’entreprises, operateurs économiques, groupes de medias occultes, baron de l’informel  et un proche raffermie du régime opaque Algérien  vient d’être lâché par ses mentors.
    Balak.A
    5 commentaires
  • Tajmilt i Dihya Lwiz sγur Sabrina Azzi
    Akin i  wselqef D tameddit n wass, rziɣ ɣer wasif i wakken ad waliɣ cbaḥa n igenni, ad ssleɣ i ṣṣut-is xas ma yella tasusmi tezzuzun itran. Dɣa qqimeɣ ɣef yiwen weẓru, rriγ iḍarren-iw deg waman. Refdeɣ allen-iw s igenni… I yecbeḥ yiṭij m’ara yeγli i wakken as yeǧǧ amḍiq-is i leḥmuregga n tmeddit; i cebḥen yefrax mi ara tturaren deg rebbi-s, ur ẓriγ ara isemawen-nsen, maca ur d-cliεeγ ara, axater yak walaγ cbaḥa-nsen, dayen kan id-iyi rḥan. Isem d lqefs bbuzal yetteksen cbaḥa i tγawsiwin… 
    Sabrina Azzi
    1 commentaire
  • Qui est derrière la destruction de la Kabylie ?
    Après les incendies criminels, qui ont ravagé tous les villages et contrées de la Kabylie ces derniers jours, où des milliers de familles se sont retrouvées sans abris et des centaines de milliers d’oliviers, figuiers et autres arbres fruitiers ont été incendiés et dévastés, une des ressources économiques et identitaires les plus chères du peuple Kabyle. C’est au tour des deux régions balnéaires de la Kabylie maritime, (Tigzirt et Azzefoune) qui ont enregistré un record de noyades des plus dramatiques en ce début de saison estivale caniculaire, 59 victimes pour la basse et 36 pour la haute Kabylie, un chiffre record que les deux régions touristiques n’ont jamais connues.
    Balak.A
    13 commentaires
  • Libération du Dr Kamaleddine FEKHAR et son codétenu Kacem SOUFGHALEM
    Après deux ans et une semaine de détention, Le docteur Kamaleddine FEKHAR vient d’être libéré aujourd’hui, le 16 juillet 2017, de la prison de Médéa. Son codétenu Kacem Soufghalem qui se trouve, lui, à la présent de Ménéa, serait lui aussi libéré aujourd’hui.En plus des membres de sa famille et de ses amis militants, un grand nombre de sympathisants, essentiellement mzabs, l’attendaient à la sortie de la prison. Son avocat, l’infatigable Me Salah Dabouz, était également présent. La foule scandait des slogans en faveur et en hommage à Fekhar, et réaffirme son opposition au régime algérien.
    Stéphane ARRAMI
    1 commentaire
  • Hommage à Louiza Aouzellag, romancière kabyle
    Un collectif de citoyens de la communauté kabyle d'Ottawa-Gatineau souhaite rendre hommage à Dihya Lwiz à travers un rassemblement de recueillement en sa mémoireDihya Lwiz, de son vrai nom Louiza Aouzellag, a rendu l'âme ce 30 juin 2017 à l`âge de 32 ans. C'est une femme de lettres, une doctorante en économie qui a été victime de la maladie du cancer. D’expression trilingue (Tamazight, Arabe, Français), la jeune romancière a plusieurs oeuvres à son actif. Son dernier roman écrit en Tamazight est intitulé « Ger igenni d tmurt » a été récompensé du prix Mohamed Dib 2016.
    Sabrina Azzi
    4 commentaires
  • Shamy CHEMINI
    Je connais Ferhat Mehenni depuis 1973 et jusqu’à ce jour, je n’ai rien à lui reprocher. Je ne comprends pas toute cette animosité déversée sur lui. Que je sache, il n’a jamais tué personne ! C’est plutôt le pouvoir assassin qui a tiré sur nos enfants.
    Shamy Chemini
    5 commentaires
  • Kabyle.com Tous droits réservés
    Ces spécialistes de la mendicité ramassent des milliers dinars chaque jour sans aucun efforts. En conséquence, les deux capitales de la Kabylie en l’occurrence ( Djurdjura et Yemma Gouraya) ont été usurpées par ces « migrants du Sahel et Beni Hedjers venus du Yémen » qui ont transformées ces deux métropoles en bidons villes géants, ils vivent dans des conditions plus que déplorable, ils ne disposent pas d’eaux pour se laver, ni abris pour dormir, autant moins pour se soigner, c’est du jamais vu dans le monde de l’humanité. Il est à signaler, que ces « migrants » sont porteurs de maladies tropicales qui représentent un danger pour la population.
    Balak.A
    9 commentaires
  • Shamy CHEMINI - Printemps kabyle et Nouvel An kabyle
    Je réfute ce terme péjoratif donné par les Grecs pour désigner tous ceux qui n’étaient pas eux, donc des Barbares. Lorsqu’ils nous ont colonisés, nous étions pour eux des barbares devenus au cours du temps Berbères.Il est plus que temps de rejeter ce mot infamant, le bannir. Nous devons cesser de l’écrire pour faire plaisir à nos anciens bourreaux. Si nous ne le faisons pas, c’est que nous sommes incurables et atteints du syndrome de Stockholm.Ce terme met hors de lui, l’autodidacte que je suis.Argumentons en étant le plus clairs possible principalement pour la période récente :
    Shamy Chemini
    8 commentaires
  • L'Algérie est aussi notre pays : coup de gueule d'un natif d'Azeffoun
    Certains d’entre nous comme moi résidant en France depuis 1962, nés en Algérie, de parents nés aussi en Algérie, sommes considérés comme des touristes, quand nous revenons en Algérie. En effet nous devons nous acquitter d’un montant avoisinant les 85 euros de visa pour un délai sur le territoire algérien de 30 jours.Nous revenons fouler la terre où nous avons grandi, revoir nos amis d’enfance et leur famille, renouer avec l’Algérie que nous aimons toujours et le gouvernement algérien nous taxe comme des étrangers. Est ce normal ?
    Yvan Tetelbom
    10 commentaires
  • EducationAlgerie
    Depuis l’installation de Mme Benghebrit par le régime autocratique d’Alger au poste de ministre de l’enseignement général, une antipathie sans précédent s’est installée au sein du clan sectaire panarabiste majoritaire au sein du pouvoir algérien. Ces derniers reprochent et accusent publiquement Mme la ministre de vouloir franciser et kabyliser l’enseignement en Algérie.
    Balak.A
    7 commentaires
Pages