Le premier site des Kabyles - archives du magazine
Vous êtes ici : Accueil » Cuisine berbère » Plats cuisinés » Couscous Kabyle : Ameqfoul

Couscous Kabyle : Ameqfoul

D 30 mai 2002     H 15:29     A     C 13 messages


d’après la recette de Malika Aït Khelifa
La Lettre d’Actualités et Culture Berbères

image 270 x 168 Ce qu’il vous faut

Pour 8 personnes
600g de couscous
500g de carottes
300g de haricots verts fins
1kg de fèves à écosser ou 400g de fèves surgelées
300g de fenouil
300g d’oignons
huile d’olive, sel


Comment le préparer

Préparation : 1h
Cuisson : 10mn + 1h

Verser le couscous dans la passoire. Rincer à l’eau chaude sous le robinet.
Laissez gonfler quelques instants.
Puis vider le couscous dans une grand récipient large et profond pour travailler la semoule.
Travailler avec la paume des mains, en frottant l’une contre l’autre pour bien séparer les grains de couscous.
Mettre à cuire dans un couscoussier à la vapeur une bonne dizaine de minutes.

Pendant ce temps préparer les légumes. Couper en petits dés les carottes. Couper en tronçons de 2cm environ les haricots.
Retirer le couscous et le verser dans la bassine. Le refroidir avec une cuillère en bois.
Après avoir lavé la passoire du couscoussier et y mettre les légumes lavés coupés dans l’ordre suivant : carottes,haricots, fenouil, fèves et oignons. Saler et cuire à la vapeur.

Travailler le couscous refroidi. Mouiller peu à peu avec une verre d’eau. Ajouter une cuillère à café de sel, une cuillère à soupe d’huile d’olive. Mélanger et recouvrir les légumes avec le couscous.

Si l’on affectionne les plats relevés nous pouvons rajouter une cuillère à café de poivre rouge.
Laisser cuire une heure. Démouler et mélanger le tout avec une cuillère en bois. Ajouter l’huile d’olive. Servir nature ou arrosé de lait fermenté.

IMPORTANT : accompagner de viandes grillées.
On peut agrémenter avec les légumes de saison (navets, petits pois, céleri...)

Dans la même rubrique

8 mai 2006 – Tundjifin - Grillade d’orge (Maroc)

1er décembre 2005 – Pommes de terre farcies

20 août 2005 – Bouraks en pâte brisée

6 août 2005 – ASBANE (Gras-double kabyle)

3 août 2005 – Nouilles de semoule au poulet

2 Messages

  • excusez moi, mais où avez vous appris à faire le couscous ?! j’ai toujours vu les femmes kabyles le passer à la vapeur jusqu’à 4 fois. Je trouve vraiment dommage que vous indiquiez qu’il faille le mouillez avec l’eau chaude au lieu de l’humidifier, de le rouler, de le passer à la vapeur.
    Dommage.


  • Le terme "le couscous Kabyle" n’a pas de sens, car vous sous-entendez qu’il y’a d’autres couscous : "le couscous arabe", "le couscous chinois",... Le mot couscous se suffit à lui méme. Et, le couscous est un plat 100% Kabyle.


    • Azul : des couscous il y en qu’un mais chacun le fait à sa façon même en boite ? comme l’amour etc...c’est vrai que le couscous est amazigh comme les pizzas italiénne c’est vrai on en fait partout dans le monde comme les kebabs
      aussi les vrais sont Turcs etc..il faut laisser à CESAR ce qui est CESAR.
      Vive le couscous et le burnous qui sont amazigh et kabyles.Vive la kabylie libre.ar-tufat.YUVA.

    • AZUL : depuis quand les arabes mangent du couscous ? c’est inconnu chez-eux comme une habhitation en dur ils avait toujours vécus sous la tente ils était des bédouins et gardiens de chameaux et chévres et mangeait des éspéces de galettes fines qui n’avait rien à voir avec la galette kabyle épaisse et plusieurs sortes comme tamtounth etc...comme pour les crêpes
      tous les kabyles ont font j’ignore des autres imazighens du maroc et d’ailleurs je parle de ce que je crois savoir la kabylie.

    • Azul !
      Tu as raison,les arabes ne connaissent pas le COUSCOUS ! d’ailleurs le mot COUSCOUS ne se dit pas en publique dans des pays du moyen orient.
      Alors ils ont remplace le mot COUSCOUS par (COUSCSI).
      Donc le COUSCOUS est inconnu chez les arabes.

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message