Le premier site des Kabyles - archives du magazine
Vous êtes ici : Accueil » Actualité internationale » Interviews » Dyhia : la reine des Berbères. Entretien avec le romancier Didier (...)

Dyhia : la reine des Berbères. Entretien avec le romancier Didier Nebot

D 5 mars 2003     H 00:00     A     C 141 messages


agrandir

« (Â).Une partie des Berbères professaient le Judaïsme , religion qu’ils avaient reçu de leur puissant voisin les Israélites. Parmi les Berbères juifs, on distinguait les Djeraoua, tribu qui habitait l’Aurès et à laquelle appartenait la Kahina, femme qui fut tuée par les arabes à l’époque des premières invasions. (...) Idriss 1er descendant d’El Hassan, étant arrivé au Maghreb, fit disparaître de ce pays jusqu’au dernières traces des religions chrétienne, juive et païenne.(Â) » Ibn Khaldoun

Parmi les thèmes qui nous interpellent et qui nous fascinent encore : la mémoire, l’histoire et l’identité. Ici à Montréal, lors de la quinzaine Sépharade 2002 , les rapports entre les juifs et les Berbères ont eu une part de lion dans le programme qui a touché aux questions culturelles et scientifiques du monde juif nord-africain : les Sépharades. Les Berbères étaient-ils juifs ou les juifs étaient-ils des Berbères judaïsés ? Tant de questions ont été débattues autour d’un personnage phare de la Civilisation nord-africaine : Dyhia ou la Kahéna, la reine d’Ifrikia.


Parmi les conférenciers présents à Montréal lors de cette quinzaine, M. Didier Nebot, médecin et romancier français. Il parle des origines nord-africaines des juifs mais surtout des origines berbères des juifs d’Afrique du Nord. M. Didier Nebot nous intéresse tout particulièrement parce qu’il a écrit sur une grande dame, sur une reine berbère : Dyhia ou Kahéna. Il y a Beaucoup de travaux sur l’identité de cette reine. Est-elle berbère ou juive ?

Monsieur Didier Nebot a plongé à sa manière dans cette mémoire meurtrie d’Afrique du Nord. Il a accepté de répondre à nos questions la veille de son retour en France.

Kabyle.com:Monsieur Nebot, on aimerait bien que vous vous présentiez

D. Nebot : Je suis français de France. Je suis médecin. J’écris un certain nombre de livres. J’ai été fasciné il y a quelques années par une personne qui s’appelle la Kahina et qui était revendiquée et par la communauté juive et par la communauté berbère. C’est quelque chose qui m’a interpellé ! Je me suis dit comment une personne pourrait-être revendiquée par deux communautés à la fois ? Donc j’ai été dans des bibliothèques. Paris, à la bibliothèque Nationale, à l’Institut du Monde arabe, à l’Alliance israélite universelle et j’ai trouvé l’histoire d’une femme absolument exceptionnelle. J’ai eu envie d’abord de faire un roman qui s’est appelé La Kahina. Ensuite un deuxième livre, un essai historique cette fois-ci qui s’appelle certes ’’Les tribus oubliées d’Isral’’ mais dont le sous-titre est plus évocateur du thème. Le sous-titre étant l’Afrique judaïo-berbère des origines aux Almohades. Mon livre Les tribus oubliées d’Isral est référencé à l’Université de Berkeley aux États Unis.

K.C :Qu’est-ce qui a fait en sorte à ce qu’il y ait ce déclic d’écrire sur la reine des Berbère ? Êtes-vous juif ?

D.N : Oui je suis juif. Mais, avant de dire ce que je pense, je tiens à souligner que je n’ai absolument aucune pression de qui que ce soit. Je suis un historien libre et indépendant vis à vis aussi bien des Juifs, des Chrétiens, des Musulmans que des Berbères . Mon seul soucis tient à deux choses : la vérité d’une part. Rapprocher les gens qui ne sont pas aussi proches mais qui peuvent ne pas être si éloignés que cela. Justement, quand on regarde l’histoire de la Kahéna, on se rend compte que la Kahéna est berbère et juive à la fois.

Quant au déclic, je savais que la Kahéna était revendiquée par les Juifs et également par les Berbères. Je ne comprenais pas !Je me disais comment est-ce qu’une femme pourrait être à la fois juive et berbère ? Donc, il y avait ce problème là qu’il fallait que je règle. Effectivement j’ai compris malheureusement que l’histoire du passé et du passé récent, l’histoire du colonisateur, l’histoire de la France en Afrique du Nord, a fait que des gens qui avaient la même origine se sont éloignés. Certains sont aujourd’hui des Juifs. D’ailleurs on trouve encore chez des Juifs en Afrique du Nord, en France ou en Isral des parlers berbères. On y trouve également des écrits et des noms qui sont berbère et juifs à la fois. Tout cela est fascinant ! Alors, j’ai regardé l’histoire de ce passé lointain et je me suis rendu compte qu’effectivement avant de parler de la Kahéna, il faut parler de toutes ces tribus. Il y a avait tout un monde composite à l’époque romaine qui s’est retrouvé. Dans cette partie du monde d’avant l’Islam, il y avait des tribus païennes, chrétiennes et juives. Et tout ça a formé le monde berbère. Avec le temps, il y a eu des mélanges avec les autochtones ( les Berbères). Des Berbères se sont judaïsés et des juifs se sont berbérisés. Les Romains étaient chassés pour qu’ils soient remplacés par les vandales. Graduellement, des tribus berbères se libèrent et se développent. Parmi ces tribus, la tribu de Djeraoua ( Gueraoua) qui est celle de la Kahéna. Dans l’étymologie juive le nom Djeraoua est un mot hébreu. Selon Ibn Khaldoun, le premier ancêtre de la Kahéna s’appelait Guerra qui veut dire celui qui adhère au Judaïsme. Il y a également la ville de Baxay ( Bagaï) qui était la capitale de la Kahéna. Moise a reçu les dix commandements sur la montagne sacrée Axay (Haraï. Et enfin, le troisième indice est lié à l’arrivée des Arabes. Ces derniers avaient traitée Dyhia de Kahéna en rapport avec les tribus juive Cohen qui avaient refusé de se convertir à l’Islam.

K.C : Donc, certaines tribus berbères étaient aussi juivesÂ

D.Nebot : Selon Ibn Khaldoun oui. cette époque là, il n’ y avait eu en Afrique du Nord sur les cinq millions d’habitants que 100 000 Arabes. Mais, avec le temps, des millions de Berbères par facilités se sont dits arabes pour accéder à certains privilèges et pour ne pas payer l’impôtÂ

KC:M. Nebot, après ce détour historique, pourriez vous nous dresser un portrait de Dyhia, Kahina ?

D.N : Voilà ce que dit Ibn Khaldoun : Dyhia est la fille de Tabet, de Nissine, de Baoura, de Mesquiri, d’Afred, de Doucilia et de Guerra, l’ancêtre le plus lointain de la Kahéna. Effectivement, dans un premier temps, cette femme ne s’appelait pas Kahéna. Il est vrai qu’elle avait des donc. Il faut se mettre dans le contexte de l’époque pour accéder au pouvoir il faut avoir une personnalité absolument exceptionnelle. Théoriquement, ce n’était pas elle qui devrait accéder au pouvoir. C’était qu’on l’a obligé à épouser un homme qui était un véritable tyran. C’est en le tuant justement qu’elle est de venue reine. Voilà ce que dit d’elle Ibn Khaldoun :« Douée d’une grande beauté, elle était recherchée au mariage par les chefs les plus puissants. Elle refusa les offres d’un jeune homme que son caractère cruel et ses habitudes de débauche le rendirent particulièrement odieux. Son père Tabet, chef suprême de la tribu étant mort, ce fut ce prétendant évincé qui fut appelé à lui succéder. Il fit peser sur ses sujets la plus insupportable tyrannie allant jusqu’à exiger de toute jeune fille qui se marie le droit du Seigneur ( elles devraient coucher avec le mari de la Kahéna). La Kahéna forma le projet de délivrer son peuple du monstre qui l’opprimait. Elle annonça son mariage avec un fiancé digne d’elle. Le jour de ses noces, elle se rendit auprès du tyran qui se réjouissait déjà de goûter le triomphe si longtemps désiré. Nouvelle Judith, elle lui plongea un poignard dans le sein et la libératrice fut proclamé immédiatement chef par ses compatriotes reconnaissants ».

K.C :Finalement, Kahéna s’est libérée en tant que femme et par la même occasion a libéré son peuple du tyran !

D.N : Dans un premier temps dans la lutte de l’Afrique du Nord contre les Arabes on ne voyait pas apparaître la tribu de la Kahéna. Les tribus juives au début n’était pas très concernées par la libération de l’Afrique du Nord. Les tribus grecque et chrétiennes menaient par contre une lutte acharnée contre les Arabes. Ces tribus berbères étaient liquidées non pas physiquement mais en tant que force combattantes. Parallèlement, la tribu de Kahéna se développe et est respectée par les autres tribus. Ce n’est que dans un second temps que les Arabes reviennent pour faire la conquête de cette Afrique du Nord. Le chef des musulmans Hassan était persuadé que s’il arrivait à vaincre la Kahina il sera le chef incontesté de l’Afrique du Nord. Kahéna a battu les Arabes et fit emprisonné l’un d’entre eux Khaled qu’elle adopta par la suite.

K.C:Le règne de Kahéna a connu des moments de gloires mais aussi de guerres et de déclin devant l’envahisseur arabe. M. Nebot, selon vos recherches, Kahéna aurait-elle vraiment demandé à ses enfants de plier devant les Arabes ?

D.Nebot : Les Berbères avaient vu tout s’effondrer autour d’eux. Alors, qu’est-ce qu’il faut faire ?Il faut mourir. Je pense qu’une mère qui a des enfants est de son devoir de sauver son peuple. Je pense personnellement qu’elle a dû ordonner à ses enfants de se convertir. Mais, elle en tant que chef, elle a lutté jusqu’au bout !

K.C : Votre dernier motÂ

D. Nebot : mon sens, ce qu’il faut retenir de tout ça et au moment où on cherche tous à attiser des haines les uns contre les autres est que nous avons une culture commune. Elle est juive et musulmane.Je trouve cela fantastique. Je pense pour le futur, ce sont des gens comme les Berbères qui ont cette double appartenance de par leur passé qui peuvent rapprocher les différences. Moi, j’ai découvert que je suis juif et j’ai découvert aussi le monde berbère que je connaissais mal. Ce sont des gens avec lesquels j’aimerais construire quelque chose.

Entretien réalisé par Djamila Addar

45 Messages

  • Un romancier entrain de jouer les historiens décidemment les gens de kabyle.com adorent la propagande.

    Les berbères ne sont pas des israelites, ce sont des africains, celle que l’on apelle kahina n’était pas juive, mais chaoui , vous ne faite que distiller la propagande khaldunienne de l’époque destiné à sémitiser les nords africains afin de privilegier la domination arabe, et pire en laissant parler des fictionnistes, vous ne faites que créer un amalgame de plus déjà que les Imazighens sont détestés...

    J’ai remarqué que votre média adorait cette propagande identaire psudo judaisante.
    D’autre nous arabise, francise, vous maintenant vous nous judaisés


    • Il faut accepter l’histoire ce monsieur a écrit un livre sur la KAKINA c’est un roman libre
      à toi de le lire, pour ma part il m’intéresse je vais me le procurer,et merci Kabyle.com.
      De toute façon il n’y pas de fumée sans feu que tu veuilles ou non nos liens avec les
      hébreux sont incontestables tous les historiens le confirment tu n’as pas le choix.

    • Azul,je laisse le soint à KABYLE.COM le soint te répondre il saura le faire mieux que moi pour ces accusations érronnées.Tu divagues à mmis n Tmurth.Sans rancune aucune.Gloire à notre KAHINA et sa déscendance.Ulac smah iwaraven ifuhanen.Ulac smah ulac.

    • On est pas Israelite
      Mais je suis un berbere tres fiere d’avoir eu une histoire en commun avec les juifes que de d’avoir a faire a des arabes envahisseurs tyran et dictateurs mentrez moi un pays arabe dans le president a ete elu democraticment ?
      ils ont jamais fait du bien ils ont fait que coloniser et vider les richesses de plusieur pays ils ont jamais travaille’ dans leur vie ils ont vecu qu’avec des mensonges et les puits de petrole ils ont utiliser la religion musulman comme une voile se cacher derriere pour embobiner les pauvres malheureux .
      j’espere de tous mon coeur que les etats unis attaquerons se saddam est continuer avec le rest des dictateurs arabes.

      vive le peuple berbere et vive le peuple juife et vive tous les gents qui lutte pour la liberte et la democratie dans le monde.

      Voir en ligne : > Dyhia : la reine des Berbères. Entretien avec le romancier Didier Nebot

    • Ce n’est pas parce que vous etes contre une religion ou une ethnie qu’il faut accuser de propagande toute opinion qui vous deplait. Ce romancier est historien sauf si vous pouvez nous prouver le contraire, ses références sont publiques, tout un chacun peut les vérifier, les institutions comme Ibn Khaldoun ou la Bibliotheque nationale sont accessibles à tous les checheurs. S’il peut y avoir contradiction, ça ne peut venir que d’autres historiens. En revanche, vos propos sont sans aucun fondement, vous ne citez aucune source digne de foi. Dire que les Berberes sont des africains est une banalité ! Ce n’est pas suffisant pour justifier votre opposition à l’auteur. Il n’ y a aucune honte à savoir que son Histoire a rencontré celle des autres ethnies. Nous devons assumer nos origines.

    • un romancier qui joue aux historiens, décidement les kabiles.com, aiment que l’on parlent d’eux, et faire d’eux ce que n’importe quel gugus veux faire passer et dire sur l’identité du berbere, et on rigoles.
      on est pas issue d’une culture importée mesieurs.
      il faut arreter.
      on a été arabisés puis encore arabiésés, on à faillie la et autres gréco.
      puis francisés et encore arabiénés.
      non mais arretez je vous en suplies.
      quand est ce que l’on va avoir la culture taye...
      ou bien avons nous le droit de planter une maison en palestine ?

    • Si vous etes sur de votre thèse, merci de nous donner vos références historiques... A chacun, par la suite, de choisir celle qui lui convient et par la même de se faire sa propre opinion de l’histoire.

    • Ce sont des faits historiques qui attestent la judaicité de notre Dihia,et d’ailleurs, y aurait-il un problème si elle etait réellement juive,serait-elle moins bérbère ? L’Afrique du nord,avant l’invasion arabe,contenait beacoup de religions qui cohabitaient souvent dans l’harmonie et ce n’etait pas pour autant qu’ils n’étaient pas berberes .Saint augustin etait un adepte du manicheisme avant de devenir catholique,Dona etait catholique avant de fonder sa propre doctrine qui devint le donatisme,il y avait des tribues berberes qui etaient judaisées par les juifs qui avaient fui israel apres la premiere destruction du temple,il y avait aussi des paiens polyteistes (qui croyaient en plusieurs divinités)....etc .Aujourd’hui,on devrait etre fière de ce riche passé que nous avons herité et qui constitue le fond de notre inconscient collectif.Il est un atout à valoriser dans notre personnalité ,car il est le fondement de notre tolerence d’aujourd’hui.C’est un atout aussi de partager cette heroîne avec un peuple admirable qui est le peuple israelien,c’est un pont qui ne fera que de nous enrichir mutuellement.

      Alors ,de grace cessons de diaboliser les gens qui font un travail admirable pour retablir les verités historiques que nous avons nous,les concernés avant tout, dédaigné de faire.Nous n’aidons ainsi que les revisionnistes qui tentent avec leurs gros moyens étatiques d’aujourd’hui d’étouffer cette histoire qui les dénonce. As-tu lu les dernières parutions,ou assisté aux colloques internationaux qui touchent à notre Histoire,et qui pretentdent que les berbères se sont islamisés eux-même sans qu’aucune goute de sang ne fût versée !?Tu n’aurais certainement pas cette réaction envers cette ecrivain.

      Il faut prendre conscience que ces tentatives revisionnistes prennent ces derniers temps des dimensions alarmantes,et c’est une irresponsabilité de ne voir personne se disant berbère tenter au moins d’apporter des contre-arguments historiques et qui sont d’ailleurs abandants pour le retablissement de notre Histoire !il se trouve que ce sont toujours les autres qui le fassent,et c’est navrant !
      Un changement de strategie et une refondation de nos mentalités s’impose plus que jamais si nous tenons réellement à preserver notre memoire des faussoyeurs !

      Numide.

    • Nous sommes en république chacun joue de ce qu’il veut du môment qu’il ne porte pas atteinte à autrui c’est cà la démocratie.Qu’il en soit remercier nous avons besoin des romanciers de cette importance nous faire rêver de notre reine KAHENA et un peu d’histoire,nous en avons besoin,ce n’est pas l’école arabo-bâathiste qui nous en apprendra
      la vraie histoire des imazghen etc...encore merci monsieur NEBOT.

    • Les Imazighen n’évolueront jamais, alors cherchés vous d’autres ancêtres et ne venez pas pleurer lorsque vous disparaitrez.

      Quand à celle que l’on appelle la Kahina, elle n’appartient pas aux kabyles, elle est chaouie, et c’est aux chaouies de parler en son nom, mohand ou mhand est kabyle lui, et c’est pas aux autres de parler en son nom.

      Vous oubliez que ce didier nebot est un romancier et non un historien, et que son livre est une fiction, les kabyles resteront d’éternels naifs, de jours en jours vous vous divisez encore plus jusqu’à notre perte.

      Et ne venez pas dire que je suis un arabo-baathiste à moi qui suis païen.

      (Lire Malika Hachid les premier berbères)

    • dihya n’est pas chaoui elle AMAZIGH et en tant que q’amazigh elle apartient a tous les imazighenes.tu parle de separation et toi tu divise notre peuple en morçeaux comme le font si bien les colonisateurs arabo-baathiste.Au lieu d’étre choqué par ce livre que dailleur je n’est pas lu mais qui a le mérrite de parler d’une partie de notre histoire,tu devrai te metre au travail et faire revivre histoire.Bienvenu a tous se qui travail et qui s’interesse a notre histoire.

    • "dihya n’est pas chaoui elle AMAZIGH "

      - C’était la reine des Aures et d’une partie de la Tunisie, elle etait aucunement la reine des -berbères dans leur ensemble.

      "tu parle de separation et toi tu divise notre peuple en morçeaux comme le font si bien les colonisateurs arabo-baathiste"

      - C’est ce site qui fait de la propagande, quand les arabes vous trouves des origines yemenites vous et je cri au scandale mais quand on dit que vous êtes romain ou juifs, vous applaudissez, vous n’êtes que des complexés du troisième millénaire, des "imeghvan", nous sommes des Imazighens, des numides nous savons tous à présent que nous sommes des autochtones Africains, le judaisme n’est pas une religion qui s’éfface si facilement, actuellement dans les Aures on ne porte pas la callotte et on ne lit pas l’hebreux, parce que c’est des chaouis qu’ils faut parler car ils sont les directs descendants de celle que l’on appelait Kahina, encore une chose, "Kahina" n’était pas son vrai nom dixit les Ichawiyens, ce terme est un terme arabe donc sémite, donc proche de l’hebreu qui signifie "la sorcière" et voilà qu’on le rapproche du nom "COHEN", c’est normale c’est un mot S E M I T E, mais son véritable nom dixit les Ichawiyens encore est tadmaît : "la gazelle".
      Vous pouvez trouvez des dizaines d’arguments pour faire dire que les berberes sont d’origines juives, mais moi je peux vous en trouver autant pour affirmer le contraire.

      Thanemirth !

    • Je ne sais pas où tu as vu ce site de Kabyle.com comme "judaïsant", même si ta réplique au départ peut se justifier (la référence à Ibn Khaldun, il est en effet le premier à rapporter le rapprochement "Kahina-Kohn" et la judaïté, qui est quand même avérée, des Igarawen (les Djéraouas en arabe, tribu d’origine de la Kahina), judaïsés au contact des premiers hébreux venus s’exiler en Libye après avoir fui l’Egypte.
      On ne peut considérér Diya comme Chaouïa moderne, mais plutôt de la famille des Berbères Zénètes, d’origine nomade, parcourant le flanc sud de l’Atlas, par opposition aux terriens sédentaires Isnhaguen (çanhadja en arabe "khladounéen") entre méditerranée et hautx plateaux.
      Firmus n’était pas Kabyle tout comme Juba n’était pas Chenoui, et Augustin algérien ou tunisien comme se le disputent certains historiens ridicules des deux pays.
      Diya aurait pu pratiquer quelques rites juifs ou même se considérer elle même juive, cela n’enlève en rien sa berbérité, tout comme la majorité des berbères sont aujourd’hui musulmans qu’on le veuille ou non et ne jurent que par Allah et son prophète, plus ou moins sincèrement et c’est comme ça.
      Mais la tradition, hors Ibn Khaldun, voire même El bekri, ne rapporte pas la judaïté complète de la"Kahéna" tant les témoignages de Ibn Noûman ou Hassan (du moins de leurs rapporteurs) sur les rites païens de Diya, ses rassemblements cérémonieux "étranges" signalés autour du Medracen ont suscité le mépris ou l’inquiétude des Arabes qui lasurnommèrent alors "El Kahina", en sus de sa réputaion d’avoir des dons divinatoires...ce qui je te l’accorde n’est pas juif du tout. D’où la polémique sur la religion de cette reine, polémique qui n’a en plus concerné aucun roi Berbère, ni même les contemporains de Diya (Aksel - alias Qoceila version arabisée - était chrétien tout comme l’un des fils de Diya...qui se convertit à l’Islam après la mort de sa mère (et sur son conseil d’ailleurs), puis se détourna de cette religion pour retrouver sa foi chrétienne (voir Ibn Khaldoun)...!!! Quid la judaïté de sa mère, tant cette religion ne se transmet que par la mère ! Ceci tant à être oublié par beaucoup.
      Au final ceci est une polémique qui ne devrait pas avoir lieu au sein même des chercheurs berbérisants, tant la religion n’a jamais déterminé dans notre Afrique, le degré de berbérité des africains, car c’est l’acculturation même au peuple envahisseur (ou immigré tel le juif) ayant véhiculé la religion qui est facteur d’altération voire de disparition de l’héritage Berbère (sémitisation avec Carthage, Latinidation et libre héllénisation pour les plus érudits sous Rome, arabisation à partir de Kairouan, francisation dans une certaine mesure pour certains..aujourd’hui.
      Pourtant, on peut être francophone et profondément Amazigh, même arabophone d’ailleurs..et la religion elle, n’altère en rien le sentiment civilisationnel.
      Si juive Diya fut supposée, une chose est sûre, elle fut Berbère et défendit non pas une terre promise pour les juifs, mais sa terre ancestrale, sa terre africaine. Atlansen amazigh d’abord, pour qui le reste n’est que richesse bienvenue, tant que Tamazight, en tant qu’identité, est garantie et reconnue.

    • Le titre du livre porte bienson nom il s’agit d’un roman donc d’un romancier dés le départ
      pas d’un historien ;tout la polémique autour ce qui permet de débattre moi je trouve que
      c’est positif chacun nous raconte sa petite histoire sur notre reine celle de tous les imazighen de Tamazgha.Je n’ai pas eu l’occasion de le lire mais je vais me le procurer rapidement,et je donnerais mon avis plutard pour éviter toute polémique sans interêts.

    • Ecoute, mon ami, je te respecte et j’aime te lire sur les différents sites où tu as écris, et c’est pas la première fois que l’on se répond.

      Je t’invite à venir sur le site Aures Chouia, pour te faire une idée de la chose, tu compare Juba de l’antiquité à celle que l’on appelait Kahina du moyen âge, je suis désolé, mais les Imazighens du moyen âge nous sont plus proche que ceux de l’antiquité.

      Le souvenir de celle que l’on appelait Kahina est resté vivace dans les parties les plus reculées des Aures par ceux qui aujourd’hui parlent encore Tamazight et défendent leur droits, le souvenir d’Aksel aussi dont la ville qui jadis lui appartenait s’appelle de nos jours Sidi Okba ( sigh ! ), j’ai discuté avec un grand nombre de chaouis, des chaouis défenseur de leur langue et de leur culture, pour qui cette thèse juive ne represente rien, le judaisme ne peut pas s’éffacer si facilement, les juifs d’algérie n’y habite pas depuis l’antiquité, c’est quoi un sépharade (espagnol) ? c’est un juif originaire d’espagne venu en afrique du nord pendant le moyen âge, quand à la synaguogue de la griba sont rayonnement n’est que djerbien.

      Il est probable que "Kahina" et ses hommes perpetuaient des rites punique enseignés par les phéniciens ayant des ressemblances aux rites juifs car ces 2 peuples sont sémite.

      J’aurais cru au raisonnement de didier nebot, si de nos jours on portait la kippas en kabylie si l’on nous enseignait la foi juive.

      Force est de constater que non !
      Le reste pour moi est fantasme, on nous a donnés tellement d’origine de l’antiquité à nos jours pour nous récupérer et ce n’est pas encore terminé ?
      Et que l’on mette de côtés l’histoire des "gros nez" :)

      Thanemirth ikh Atlansen !

    • Salutations Lunisen, le site Aurès Chaouïa je le connais et j’y ai puisé certaines informations fort intéressantes. Pour moi tous les Berbères son comparables dans leurs attitudes à travers les âges. Diya (bravo d’avoir rappeler le vocable de Tadmayt : Diya tin dmay comme tu dis, la gazelle, mais qui peut être aussi Diya n tadmayt : Diya des hauts plateaux - tadmayt signifiant le plateau topographique en Berbère. On sait bien que ces plateaux sont aussi le pays des gazelles, les toponymes le prouve - même en Arabe :( Sour el Ghozlène, Bir Ghozlène, au coté des Tadmaït, Demmay…). De plus, vue l’origine extérieure prouvée des Igarawen aux Aurès, il est tout a fait normal que les Berbères montagnards autochtones de l’époque aient surnommé ainsi cette charismatique femme, déjà libre et rebelle dans sa jeunesse. Les habitants des Aurès actuels sont certainement pour beaucoup des descendants des Igarawen : le terme "Chaouïa" indique parfaitement leur mode de vie pastoral d’origine ("a caw" = pasteur/berger dans beaucoup de parlers berbères), et leur appartenance à la famille des "Zénètes" : leur origine nomade. Nous avons là tous les recoupements qui décrivent la société des Igarawen (sont-ils les anciens "Garamantes", venus Libye occidentale (certains rapprochements de noms ré-amazighisés de tribus, et ce à travers les âges, doit être un effort nécessaire même si cela paraît risqué, car cela paye quand les concordances géographiques, sociologiques et historiques se recoupent et lèvent le voile sur de faux mystères au sujet des origines. C’est à nous de faire ce travail, car seul les Berbères peuvent connaître les nuances de leur langue et leurs significations. Sinon nous ne sortirons jamais des interprétations construites de toutes pièces par des étrangers, pas toujours bien intentionnés d’ailleurs).
      Il ne faut donc pas rattacher les personnages historiques Berbères à des "nationalités" au sens moderne du terme, même régionales actuelles, tant ceux-ci se déplaçaient en "hommes libres" sur tout le territoire d’Afrique du Nord selon les soubresauts du climat ou de l’histoire ! De plus il existe des Chaouïas dans le Moyen Atlas marocain dont leur parler s’appelle directement "tamazight", ils sont considérés comme appartenant à la famille des Zénètes (Zénète n’est autre que la forme altérée, peut-être, de Maziccen, à verrifier..), en Grande Kabylie, Boulifa à proposé le terme At Djenad comme une déformation d’At Zenet/ou d’un ancêtre mythique s’appelant Zenad, alors population venue au Xème siècle des Aurès pour se réfugier en Kabylie : voilà des "Kabyles de souche" chaouïas ! Donc d’un bout à l’autre de l’Atlas nous trouvons des "Chaouïas". Le phénomène est similaire pour le terme arabe de "qaba’el" pour "Kabyles" qui signifia l’ensemble des population indigènes sédentaires organisées en villages ou groupes de villages indépendants, sans répondre d’un pouvoir central. Pour un marocain berbère de base, un Kabyle serait pour lui, un Rifain, un agriculteur du Souss ou encore un Masmouda* tous des sédentaires.

      Je puis t’affirmer que le souvenir de Diya est, à mon grand étonnement, resté vivace en pays chleuh, elle est certes connue sous le nom de la Kahina mais aussi Tidemay !!! Ce qui prouve le souvenir traditionnel. Oqba ibn Nafiî est bien parti de Tunisie défier l’Atlantique au Maroc pour être, à son retour, tué dans le pays d’Aksel, en Algérie actuelle ! L’information de son exécution dû se propager à l’ensemble de la Berbérie tout comme plus tard la réputation d’Aksel et Diya. Cette dernière a fédéré dans son combat des tribus aussi lointaines que celles de l’Ouarsenis, pour pouvoir repousser les nouveaux envahisseurs. Elle ne s’est donc pas contentée du soutien de l’actuelle Tunisie et des Aurès, pas assez peuplés. La preuve, Aksel était un agellid de la région de Bou Saâda actuelle, bien loin pour l’époque, des Aurès.

      Enfin, on ne peut considérer l’époque de Diya comme faisant partie du Moyen-Age, car sur bien des plans, on la rattacherait davantage à l’antiquité tardive, avec la prédominance de Byzance en Orient et la période dite "romane" en Europe occidentale après le déclin de la Rome impériale et de ses institutions (fin du système romain, de la citoyenneté, du césarisme). De plus, à la christianisation survît encore nombre de caractéristiques socio-religieuses et architecturales antiques : basiliques, jeux du cirques et des arènes, rites funéraires, peuples païens etc... En Afrique du Nord, outre la formation de royaumes et autres républiques berbères indépendantes, on distinguait la présence byzantine (donc grecque) dans la province d’Africa, empiétant sur une partie de la Numidie jusqu’à Tibest (Théveste ou Tébessa actuelle) pendant que nombre de villes romanisées perpétuaient encore une culture latino-berbère.

      Atlansen
      TanmirT Lunisen, ar TufaT.

    • Comment osez-vous pretendre que Dyhia etait juive, elle a ete surnommer Kahina (qui signifie sorciere en arabe) par les arabes car cette amazone osait defier les hommes. Comment des pseudo-anthropologue peuvent faire un lien entre le mot kahena et Cohen.
      Kahena etait une berbere mais a cette epoque la religion etait sans doute plus ouverte. Ne vous annexez pas une histoire qui n’est pas la votre, mais qui appartient au peuple Amazigh.

    • Je voudrais savoir si la reine des Berbères KAHINA n’etait pas une femme noire. car les historiens africains l’affirme.

    • Il a toujours été clair en Afrique du Nord que nombre de Berbères ont été Judaîsés, Christianisés, puis Islamisés.
      Ta réaction mon cher porte en elle même une charge que je considère comme
      raciste, moi qui suit Juif Berbère ou Berbère Juif, et qui porte un nom
      Arabe,
      Alors mon frère, ouvre ton esprit et sort de cette propagande minable qui sévit pour t’ouvrir à la fraternité qui est nôtre, ce sera plus positif,
      est en phase aussi avec le souffle de l’Islam.

      Bismillah....

  • quelle histoire... djamila sincèrement que penses-tu de ces écris car j’imagine que tu as lu ses livres avant l’interview.. Je devrais évidement lire ses livres avant de me questionner réellement mais je trouve les conclusions de ce medecin un peu trop simples et manquent un peu de raisonnement du moins mathématique. il résoud une énigme historique avec 3 indices théoriques une chance que je suis biologiste et non historien... bref ceci dit si dihya est juive pourquoi pas de toute façon la religion devrait^etre un caractère e personnel et pour nous elle est tamazight et elle a bien porté sa caractéristique... sincèremnt je ne pense pas qu’elle soit ni juive ni musulmane car ces 2 religions se resemblent tellement et n’acc`ptent pas qu’une femme soit une personne à part entière, intelligente et chef comme était notre dyhia.. sauf que les écris de M didier ne peuvent pas nuire au combat des imazighens alors continuez votre recherche... pour le moment la religion importe peu à mon avis l’important est de retrouver notre identité et unité quand au bon dieu de toute façon ça a l’air qu’il n’yen qu’un seul !!!!!!! de la discussion jaillit la lumière... djamila ta réponse please


    • Azul Ania,

      LÂobjectif de cet entretien est dÂinformer un large public sur ce qui sÂécrit sur notre mémoire, notre passé et nos héros et héroïnes. Que lÂauteur ait raison ou pas, lÂessentiel est quÂil ait écrit et surtout suscité des réactions qui iront dans le sens de mieux traiter de lÂhistoire des Berbères. La nôtre. Ce qui nÂest pas une mince affaire je lÂavoue. On a tendance à attaquer celui qui travaille notre civilisation. On a même cette arrogance de vouloir lui dicter ce quÂil devrait écrire pour nous faire plaisir. Je crois quÂil faut impérativement changer dÂattitude. CÂest à dire se retrousser les manches et travailler à notre tour. Produire nous mêmes sur ce qui nous concerne.

      Quand lÂautre ( quÂil soit juif, arabe, allemand, anglais ou français) écrit sur nous, il faut le lire. Il se quÂil ait raison. Il se peut quÂil ait tort. Mais, le lire dÂabord et argumenter ensuite dans le respect. Si jÂai lu le livre de Nebot avant de lÂinterviewer ? Et bien on ne plonge jamais si on doute un instant de ses capacités de nager. a, cÂest mon métier. Il exige certaines normes et certaine rigueur.

      M. Nebot a écrit sur Dyhia. Il fallait lÂapprocher pour comprendre ses motivations et ses objectifs. Il fallait le lire pour voir comment il a développé ses hypothèses et comment il exploité sa matière première. Une matière première que tout le monde pourrait consulter et exploiter comme il lÂentend. Personnellement, que Dyhia soit juive ou athée, cela ne mÂintéresse pas tellement. Mais, si cÂétait le cas, je respecterais ses penchants spirituels. Je nÂai aucun ressentiment envers les juifs ou les Arabes. Ce qui mÂintéresse aujourdÂhui est de retrouver notre passé lointain, de le connaître dÂune façon rationnelle loin de toute émotion aveuglante ou raciste.

      Ce qui est certain est que le personnage de Dyhia est exceptionnelle. Elle était brillante et stratège mieux que ces millions de femmes de notre ère. Ce qui mÂintrigue cependant est ÂÂquÂelle aurait demandé à ses enfants de se convertir à lÂIslamÂÂ. Autrement dit à plier devant lÂenvahisseur arabe alors quÂelle, elle avait lutté jusquÂà son dernier souffle. Je trouve ça incompatible avec le parcours de cette grande dame ! Il ne suffit pas de dire que Dyhia est chaouie. Il faut la réhabiliter et réhabiliter sa mémoire, son identité, son combat et sa langue Tamazight. Pour mieux réhabiliter Dyhia, réhabilitons également Koceila. Il y a une tombe pour Okba et non pas pour Koceila. Je trouve ça scandaleux !

      Il est important de souligner que personne nÂa le droit dÂinterdire à qui que ce soit dÂécrire sur quoi que ce soit. Il faut cependant suivre lÂactualité, être à la page voire aux aguets pour contrer intelligemment ceux et celles qui sÂattaquent à notre identité millénaire. Travaillons et échangeons dans le respect. Nous avons des écrivains et des historiens extraordinaires. Encourageons-les.

      Une anecdote pour terminer : un journaliste français ( Le Monde) a écrit un livre sur la Tunisie intitulé ÂÂNotre ami Ben AliÂÂ. Lors de son passage à Montréal, il a été agressé verbalement par un groupe de Tunisiens. Je leur ai dit ceci : indépendamment de ce quÂon pourrait penser de lÂintégralité de ce livre, il a au moins le mérite de dénoncer le régime dictatorial de Tunis. Chose que beaucoup de Tunisiens nÂoseraient même pas faire à cause de la terreur. Moralité : Nebot a le mérite dÂécrire sur notre Reine Dyhia. nos historiens de vérifier la fiabilité de ses propos. Chacun son métier !

      Merci Ania pour lÂintérêt et jÂespère avoir répondu à ta question
      Excusez ce long message !

      Djamila Addar

    • Chère soeur !

      Je comprends le cote intelectuel, mais le monde et la conjoncture necessitent beaucoup plus de prudence !
      - 1- Vous n’avez pas identifiè les elementsteoriques de cet auteur-que j’ai pas lu-.

      2- Faire de la provocation est en soi un element dynamisant d’une culture, ou d’un groupe : alors pour quoi pas se pencher sur la vie de famille en kabylie et les relations interpersonnels ?

      Comme toute critiques, pour moi devrait etre suivie de propositions alors je vous en fait 3 :
      1-Les femmes battues en kabylie-à l’ocasion du 8Mars-.
      2-La pedophilie en kabylie
      3-La misere et les moyens de s’en defaire, toujours en kabylie...voila c’est comme ca que les juifs ont avancè (en changeant soi -meme).

      Connaissant assez bien la comunautè juive et je la respecte assez jusqua la defendre quand elle est victime, mais si vous voullez faire un parallelisme entre les minoritès faites le sur l’actualitè !

      Tout de meme je suis assez content qu’il y ait des femmes cultivèes chez nous.
      Bon courage
      A’ mon sens le besoin d’un intelectuel doit rejoindre ceux des pauvres malheureux, sinon ils manquent à leurs devoir moral !

      Bon courage.
      Mamou

    • Et bien comme M NEBOT mettez vous au travail et ecrivez sur les femmes battus en kabylie...

    •  :::Etes vous disponibles à me publier comme vous le faites avec Nebouk ????

    • Ils sont vraiment incorrigibles ses pseudo-historiens arabo-amazigho-musulmans.Leur incapacité à relater avec rigueur et honnêteté les faits historiques reléve de cette mauvaise foi dont ils sont imprégnés depuis l’avénement de la religion des arabes.
      C’est ainsi que pour eux les bérbéres ont embrassé leur foi comme un seul homme !et kahina avant d’être assassinée a demandé à ses enfants de se soumettre à cette foi koreichite !!!Quels beaux mensonges aux couleurs et traditions arabiques !
      Il est vrai ,hélas ,que le colonisé amazigh a ètè tellement humilié par le colon arabe depuis le 7è siécle que ce dernier s’est toujours arrogé le droit de parler à sa place.d’où ces mensonges et falsifications historiques dont ils ne cessent d’entourer toute resistance à leurs coutumes,traditions et croyances arabiques et dont la conséquence est la disparition de toute civilisation dont ils s’emparent.J’ai confiance dans la bonne foi de Mr NEBOT et dans sa sincérité à vouloir faire connaître le combat contre l’envahisseur arabe d’une reine bérbére par contre je crie mille fois AU SECOURS quand je Vois que les arabo-islamo-baâthistes et leurs vassaux amazigho-musulmans sont entrain de s’emparer de la vie et de l’oeuvre de notre aieul SAINT -augustin pour redorer leur blason terni par eux et leur religion guerriére.

    • Je ne doute pas de la sinceritè de ce Mr, ni de celle de notre soeur Djamila, mais comme il-y at beaucoup qui cherchent à nous refuser nos droits, je crois qu’il faille etre plus politique moins instanctifs, vue la conjoncture !

      - Je suis effectivement marabout, mais sache que je suis d’abord kabyle et je te defie à demontrer qui est plus actif quant aux lutte du passè et d’aujourd’hui .

      - Je ne denigre pas les Juifs, j’en connais de très doux et cooperatifs mais la kabylie libre je la batirai avec vous et Djamila -tradition de Abane Oblige-, j’etudie ce qu’ils font, mais je ne suis pas complexè non plus car l’histoire a demontrè combien nous sommes autonomes sur les plans de la creation...........Bienvenue.

      Fraternellement votre.

  • Azul,les juifs sont nos véritables frérès je les revendiquent,phisiquement,on se ressemblent
    le gros-nez chez les bérbères, aussi enfin tout nous rapprochent c’est certain j’en suis fier
    Merci monsieur NEBOT ;Kabyle.com ;DJAMILA ADDAR,Artufat .


  • Ce que vous racontez est un tissus de mensonges, mais cela ne m’étonne pas, si les judeo-arabo-musulmans ont bruler la bibliotheque d’Alexandrie, c’est bien pour brouiller les cartes, aujourd’hui pour les arabo-islamiste, tout ce qui n’est de leur rang est forcemment juif et les juifs en profitent pour semer la pagaille dans l’ésprit des gents en quête d’identité.
    Je ne comprends pas que vous, des Kabyles, vous tombez dans ce piege mensongeais et donnez la parole à des gents qui agissent contre votre culture.
    Azul Aomar


  • vous dite que kahinaetait juive mais qui vous le prouve quels sont vos sources ?Franchement je trouve qu’il a un dicton qui s’adresse a vous "quand on c pas on ce tait" j’usqu’à preuve du contraire kahina etait une reine point


    • Et toi quelle preuve as-tu qu’elle as été reine ?

      Jughurtha résistant à l’Islam

    • cher frére j’aime beaucoup votre façon de repondre.J’aimerais juste te dire qu’il ne faut pas donner trops d’inportance a la religion(islam)car elle n’est ni meilleur ni pire que les autres.Se que je veux juste dire c’est ne perdons jamais de vue notre vrai ennemi qui est l’arabe.les arabes utilisent l’islame comme moyen de colonisation,comme il auraient pu utiliser d’autres moyens ou doctrines.Il y’a plus de 40ans depuis notre soi- disante independance et nous n’avons jamais existé dignement avec les arabes.Donc maintenant arrétons le bla bla et passons aux ACTS.

    • Azul ,

      Certes je partage une partie de ton analyse mais je maintiens que les arabes nous foutaient une paix royale avant l’Islam. C’est leur fichue religion qui est pour qui la connait de près pire que toutes les idéologies du mal réunies qui les a amenés chez nous : je te signale à mon tour qu’aucun prophète juif, chrétien, boudhiste, indouiste, zoroastrien, manichéen, shintoiste n’a jamais imposé sa religion par la guerre. Le concept même de guerre sainte inventé par Mahomet est une aberration. Toutes les religions ont pu engendrer des interprétations folles mais seul l’Islam est depuis son fondateur violent et agressif. Mahomet est un cas d’école : Prophète et chef de Jihad, polygame, va-t-en guerre, pédophile et avide de biens et de pouvoir. Qu’on me cite un autre prophète comme lui s’il y en a.

      J.R.I

  • Bonjourà tous !

    Bien que je ne sois pas contre les juifs , au contraire je pense que toutes les minoritès devraient apprendreà travailler comme eux : le Negueve est plus vert que notre Mitidja, eux avec les Kiboutz ils ont donnè une structure à ce que chez nous est Thiwisi..

    La culture matriarcale de l’antiquitè n’est pas le monopol des juifs, bien que judaisè la numidie restait toujours Berbère : comme ceux qui voullaient nous faire venir du Yemen il -y at d’autres qui minorisent notre apogèe culturelle et historique. Encor pire ceux qui penssent nous utiliser comme une chaire à cannons : COMME LE CHIEN DE PAVLOV !!!
    Quands victimes du colonialisme les Juifs algeriens se sont contentès de la citoyennetè Francaise et se sont desolidarisè de nous autres "Bougnouls" donc aujourd’hui tenter un parallelisme Berberitè et judaisme signifie donner du credit à ces racistes qui sement la haine contre les kabyles et pour justifièr la repression ils ont grand besoin de ces pseudo-theories pour nous massacrer , parmis les arabophones circule deja une these : ( ILS JOUENT LE JEU D’ISRAEL ) . Donc il faudrait se demander à qui beneficie de ca jeu ?? Pas la kabylie dans les deux cas de figure !!!

    La kabylie est contre toute forme de racisme y compri l’anti semetisme (juifs et Arabes ), ce que nous demandons c’est la justice pour la kabylie !

    Ces Sieurs meconnaissent notre tradition et le grand sens de la mesure comme moyen pour recouvrir nos droits, tout nos droit !

    Ceci dit biensur que la Mediterranèe devrait devenir un espace fraternel, de libertè, democratie, bien etre pour tous !


  • Le juadaïsme est la première religion monothéiste en Afrique du Nord La culture berbère est la première culture. De fait le syncrétisme juedéo-berbère est logique. Vous n’allez qu’à aller dans les Aurès et vous verrez combien les rites juifs sont présents. Vous verrez mêmes des éloiles de David dans certaines vieilles maisons. En Kabylie, les traces de judaisme esxitent aussiÂOn dit même que la tribu des Ait Yraten serait d’ascendance juive.
    Assumons notre passé juif et chértien C’est toujours plus beau que se pétrir dans l’obscurantisme pillard musulman des Benu Hillal.
    Vive la Kabylie
    Vive isral

    Afus deg Fus
    Hend Ouchen.


  • Félicitations M. Nébot. J’ai lu vos ouvrages avex grand intérêt. Ils sont remaquables. Ils ont un écho très favorable ici en Kabylie. On se les arrache comme des bouchées de pain.

    Mohand
    Tizi-Rached


  • Vive le pacte Kabylo-Israelien Contre la menace arabo-muslamane, Kabyles et Israleien doivent s’unir.
    AZULSAHLOM
    LEHITRAOT
    Un Kabyle Juif de Bougie. Eh oui, ça existe. Ne soyez pas ignorants.


  • En lisant les différentes réactions à cet entrevue, je me rends mieux compte à quel point les islamistes ont aveuglé les nôtres avec leur haine anti-juif.

    Si les Arabes ont un problème avec les Juifs, je ne vois pas en quoi nous, Imazighen, devrions prendre partie pour les Arabes et encore moins pourquoi des gens qui se disent musulmans voudraient automatiquemnt s’allier avec les Arabes.

    Mais ces derniers ont réussi à faire de l’islam un simple instrument pour régler leur différend qui les oppose à Israel, tout en prêchant une politique d’opression pire que celle que subissent les Palestieniens, dans les pays où les arabo-islamistes ont pris le pouvoir, à l’instar des événements de Kabylie.

    Essayer de montrer que Kahina était juive ne rend aucunement celle-ci moins berbère que Tarik Ibn Ziyad, Ibn Toumert ou Saint-Augustin.

    Pourquoi ne s’attaque-t-on pas à ces islmaistes qui clament que Saint-Augustain n’est pas berbèreparceque chrétien ? C’est à mon sens deloin plus grave que de dire que Kahina était berbère de confession juive. En quoi la confession judaique remettrait-elle en cause l’identité amazighe, si ce n’est embrasser l’anti-sémitisme véhiculé par les arabo-islamistes ?

    Pour l’instant, ce sont les précheurs de l’Islam qui veulent effacer toute trace des Imazighen et qui sont déterminés à nous combattre même par le sabre.

    Souvenez-vous qu’ Amzal kamal, étudiant et militant de 22 ans était sabré par des étudiants islamistes à la cité universitaire de ben Aknoun en 1982. Les auteurs de ce crime ignoble n’ont même pas comparu devant le tribunal à l’époque tellemnt ils jouissaient d’une couverture de la part du pouvoir arabo-islamiste.

    Alors je ne vois pas pourquoi ce conditionnement à voir dans le judaisme une peste. La peste est plutôt du côté de l’islam et c’est cette religion là qu’il faut combattre, non pas par le sabre mais par les idées.

    Nous laissons donc le sabre ce qu’il a toujours été, l’emblème de l’arabo-islamisme à l’instar des drapeaux séoudien et iraquien.

    cet égard, notez bien que le sigle retenu pour le drapeau amazigh est une lettre d’alphabet amazigh, une symbolique qui en dit long n’est-ce pas ?

    Kubert


  • Combiende Juifs d’Afrique du Nord ont des noms authebtiquement berbères. Ils s’appellent : Zemmour, Timsit, Azoulay, Azougagh, Amselem, Izerzer, Aflelou. Il est plus que probable que Kahina ait été juive. Vous connaisssez des Arabes qui ont des noms Berbères ? Il n’y en a aucun.
    Vive nos frères juiifs.
    Salutations à Enrico Macias
    Je serais à ton concert. Merci de te dire berbère du côté maternelle.


    • Azul agma !Tu as raison et tous ces gens que tu as cités ont réussi.Comme quoi les juifs et les berbères sont supérieurs aux Izouker(arabes). Il n’y a aucun régime arabe démocratique,ils sont tous fascistes,corrompus,manipulent leurs peuples, adoptent une religion rétrograde.Regardez les bouchers ( kamikazes de Hamas )qui tuent des gosses et le GIA,GSPC,Ben Laden ?Les arabes n’ont pas de Kahina car ils sont mysogines.Les juifs(modernistes) et les berbères sont intelligents,c’est pour cela qu’il y a des points communs. Si quelqu’un pense que je suis "raciste", j’assume.Il faut se débarrasser vite des arabes pour "recouvrer" les bienfaits de notre civilisation(L’Europe était sous-développée à l’époque de Massinissa qui fabriquait déjà déjà la monnaie !!).Israel est une nation développée.Il faut la prendre comme exemple à moins d’adorer Boutef, Moubarak,Keddafi ,Saddam Hussain etc...?Bonne fête à nos soeurs berbères et juives pour le 8 Mars.Ulac smah ulac !

    • Bonjour,
      La question n’est pas si la kahina etais Juif ou non, On s’en fou, notre but est de se faire accepter autant que "Imazighen", qui une race non une religion. tous le monde est libre de choisir sa religion, Etre Musulman ne veut pas dire etre Arabe.

      Je suis desole mais il y’a pas de quoi etre fier d’etre Juif n’on plus avec ce qui ce passe dans le monde, avec l’injustice qui arrive en Palestine,l’injustice dans pratiquement tous le tiers monde orchestre par les Americain Juifs pour de l’argent etc... d’ailleur les Arabes est les juifs sont des demi freres.

      Je suis fier d’etre Amazigh et Musulman.

      Merci

    • Est ce qu’en moins tu sais de quoi tu parle ?
      Aucune race n’est superieura une autre, j’ai honte de lire des choses aussi stupide venant de quelqu’un qui ce bas pour etre reconnus comme un Amazigh !!!

      Amazigh veut dire homme libre, mais aussi libre de toute xenophobie, au contraire on dois montrer qu’en est different, qu’en est mieux....

      Et si tu veut parler ainsi, prend les faits et compare, normalemet ta conclusion serais les Arabes sont plus intelligent que les Kabyle, puisque ils nous gouverne depuis plus de 400 ans (je pense).

      Tu pense que les USA, Israel ou meme la France sont reelement democratic, tu te trempe ?
      Il n’ya pas de democratie dans le monde , il y’a le pouvoir et L’argent meme pas religion, religion n’est qu’un moyen de prendre le pouvoir.

      Les Arabes ne represente pas l’Islam, On ne pourra pas se debarasser des Arabes donc il faut vivre avec eux.

    • Super ta démonstration ! j’en ai le souffle coupé !!! Les arabes ne représentent pas l’Islam, l’Islam n’est pas écrit en arabe et Mahomet était coréen. Ca te va comme ça ?

      Règle ta montre, tu sauras que tes amis à poux sont arrivés chez nous au VIIIe siècle - lis 8e pas "viii" -, maintenant pour ce qui est d’accepter leur tyranique présence, je te laisse à toi l’insigne honneur de leur cirer les babouches, moi je suis bien dans ma berbéritude ni arabisée ni islamisée.

      J.R.I

    • Et vas-y que je te sors mon vieux disque rayé sur l’anti-sionisme ! On croirait les infos algériennes ! Rien à secouer de ta Palestine repère d’Islamistes et de candidats au Jihad ! Si c’est ça qui te fais phantasmer rien ne t’empèche d’aller t’installer à Gaza en famille.

      Justement on s’en fout pas que Dyhia étai juive. C’est la preuve que nous avions une spiritualité avant la peste verte, c’est la preuve que des imazighen ont résisté à l’envahisseur bédouin inculte.

      Tu as l’audace, Kabylo-musulman que tu es, d’écrire que l’Islam n’est pas arabe, mais alors en quelle langue est rédigé ton Coran en quelle language tu psalmodies tes ineptes sourates ? En russe ? Tu parles de ce qui ce passe dans le monde, il ya peut-être de quoi être fier d’être musulman entre Kaboul, Karashi, Islamabad, Théhéran, Jolo et tout les autres merdiers islamiques ? Il y de quoi avec le 11 septembre 2002 ?!!! Les musulmans ne sont peut-être pas des impérialistes de la pensée unique, ils n’imposent pas leur religion et leur charabia partout où ils vont ? C’est toujours la même rengaine avec vous autres : l’Islam n’est pas arabe ( hahahaha !!!), l’Islam est tolérant ( re-hahahahaha !!!!! ), l’Islam a libéré la femme ( re-hahahahah bis !!!! ) et j’en passe des meilleures ! Le ridicule ne vous tue pas et la logique encore moins.

      Nota bene : Amazigh = Hommes libres, Musulman = Soumis. Comment tu fais pour être les deux ?

      Jughurtha, résistant à l’Islam

    • azul fellak a jughurtha

      je vous tires chapeaux avec tes ecris,tu parles directe et droit au but.
      tanimert et a bientot

    • Je dois te feliciter pour ton style redoutable qui consiste a fermer le clapier a ces energumenes qui s’aventurent sur ce site pour nous souler aux airs funestes kabylo-musulmans alias arabo-baathistes !
      tu concoctes dans un style efficace et pragmatique les potions necessaires pour remettre a leur place ces fanatiques deguises en democrates ouverts au dialogue !

      BRAVO ! Un resistant a l’islam convaincu.

    • Chacun sa merde ce qui passe en palestine ne nous regarde nullement voyons chez-nous en kabylie,vive la kabylie libre autonome.

    • Azul A Gma,

      Merci de ton appui ; ma façon d’écrire n’est qu’un outil au service des idées que nous partageons. C’est elles qui renverseront la chienlit coranique !
      Ar Tufat !

      J.R.I

    • Azul a Jugurtha !Agdif rebbi thighzi laamer ayargaz elaali !J’aurai aimé connaitre des gens comme toi .Merci pour tes prises de position. Cet extra-terrestre de"kabyle-musulman" a oublié ce qu’ont dit ses frères(peut-être) Nahnah et Djaballah qui ont demandé à Boutef d’envoyer l’armée "pour mâter les Kabyles".J’ai une grande pensée pour Kahina car les pseudo kabyles qui ont adopté l’Islam ont perdu leur identité.On devrait les déporter en Arabie Séoudite ou au Pakistan.Qu’a fait ou apporté l’Islam pour la Kabylie et l’Humanité ?Rien ,si ce n’est la haine pour les (on est le 8 Mars)femmes qu’ils "hidjabisent",pour les juifs et les chrétiens(j’en suis),l’intolérance,la corruption, les retards économique et culturel,etc...Les kabyles musulmans devraient voir le site du FIS, peut-être qu’ils seront plus en "phase" avec son idéologie rétrograde, haineuse.Il faudrait attribuer le Prix Nobel(à créer) de la Haine et de l’Ignorance à l’Islam.Jugurtha,est ce possible d’avoir tes coordonnées ?J’habite en Suisse Tu es le bienvenu.

    • Azul a Gma,

      Merci de ton aide, il est bon de rencontrer des frères de bataille. Tu vois par toi-même que le flambeau de la résistance Amazighe a encore des flammes vives comme les berbéristes convaincus qui ici témoignent, Gouraya, Aksel Abel, Atlansen ( même si.. ), Daoud, Hafid, Kubert, Yacine et les autres. Tu verras combien la pensée berbère débarrassée de l’Islam tend vers l’élévation.

      Je serais ravi de te rencontrer, surtout que la Suisse est belle, mais je ne veux pas laisser mes coordonnées à portée des aigrefins islamo-arabistes. Mais comme tu le sais la communion des esprits est bien plus forte que les armées constituées et en attendant d’avoir une solution pour faire honneur à ton invitation, sache que nos prières pour une Berbérie libérée du pentacle maléfique se rejoindront au plus haut des cieux.

      De tout coeur avec toi,

      Jughurtha, R.I

    • Azul fellawen a with yakhzéne ajrath arav igfoukéne thamourthenagh,
      Je me joins à tes priéres ,a gma jughurtha,pour qu’un jour THAMOURTH oumazigh soit débarrassée à jamais de cette doctrine sectaire du pentacle maléfique .Et j’associe ,si tu permets,à tes priéres les miennes pour que le kabylo-musulman puisse ouvrir enfin ses yeux en étudiant sérieusement cette doctrine que ses parents n’ont eu d’autre choix que de la prendre pour argent comptant du faîte de l’analphabétisme engendrée par ce joug colonial. Ce n’est certainement pas par hasard que le porte flambeau des arabo-islamistes ,celui qui n’est pas plus haut que trois pommes tu sais,est en train d’utiliser les ZAOUIAS kabyles pour anéantir encore et encore toute idée d’émancipation et de développement de la kabylie.
      Essayez un peu une fois d’aller dans une de ces ZAOUIAS ET de parler de la KAHINA !je vous laisse deviner la réaction de ces gens.
      Tous les livres publiés et àvenir qui nous permettront de mieux connaître notre HISTOIRE SONT LES BIENVENUS à condition qu’elle ne soit plus falsifiée par les arabo-islamo-baâthistes comme il est dans leur habitude de le faire.

    • Azul Aksel ! Azul Jughurtha !

      Mes frères je vous encourage à poursuivre votre lutte pour nous qui sommes minorisés chez nous dans notre propre pays. Les arabo-musulmans ont fait des Kabyles une minorité mais nous, nous sommes encore plus minorisés car même des Kabyles nous haïssent parce que nous ne voulons pas accepter leur religion. Je ne suis pas personnellement juif, en fait je suis déiste. Alors si Dieu m’entend j’espère qu’il nous éxaucera et libérera notre Kabylie de l’arabo-islamisme afin que nous puissions vivre dans la pluralité et la démocratie que l’Islam est la seule doctrine à rejeter. Je voudrais dédier un texte d’Ait Menguellet à tous les résistants berbéristes qui luttent pour les libertés.

      "Ccetla nnwen d akkagi, ur tetruz ur tetsmetsat, ayen i nugad anwali, tetserram d dges tafat, layas ghurwen ur yetsili, ditseswêt en diri, teqarem rebh ur ifat."

  • Azul fellawen,

    Ce qui est génialement niais aves les arabo-musulmans et à leur traine les Kabylo-musulmans, c’est leur interminable haine des Juifs, ces gens qui les supplantent en tout point. Les Juifs étaient chez nous si étroitement mélangés à notre population que l’on n’est pas à ce jour en mesure de dire exactement si ce sont des Berbères judaisés ou des juifs berbérisés. La première hypothèse fait qu’ils sont nos frères de sang qui sont devenus enfants adoptifs d’Abraham, bien que non sémites. La seconde théorie indique que ces humains nous ont suffisamment respecté pour apprendre notre langue et nos coutumes.
    Dans les deux cas, ce ne sont pas les arabislamiques qui peuvent en dire autant.

    Ceux qui contre toute évidence nient la part juive de notre Histoire sont aussi ceux qui effacent purement et simplement, d’un revers de kefieh, l’important passé chrétien et paien de notre région, et fondent l’an zéro pour nous quand le chacal Ibn Nafi s’est pointé sur notre horizon avec sa horde de mandrils mecquois. En un sens, ils ont raison, c’est vraiment l’an Zéro depuis eux. Bien formatés par les cheikhs, ils ânonnent avec crétinisme que les juifs n’ont rien à voir avec notre Berbérie !!! Ils ont appri à aboyer sur commande des muftis et détestent les juifs avec eux. Mais bong sang, qu’est-ce que les juifs nous ont fait à nous, je veux dire personnellement si ce n’est de déplaire aux arabo- trucs ? Nous ont-ils envahis ? Censurés ? Ont-ils interdit Tamazight ? Ont-ils imposé par le seif leur foi ? Non, ils ont juste apri à s’habiller comme nous et parler comme nous, ils ont juste pris des noms comme nous et habité avec nous. Quelqu’un peut-il me citer un arabe qui a fait de même ?

    Nous avons une origine autre, mais ceci de commun que nous sommes maudits par les arabo-islamistes, que nous en sommes entourés, qu’ils nous vouent aux gémonies et ne sont pas près de nous anéantir. J’ajoute aux idiots qui n’arrivent pas à distinguer plus loin que leurs oreilles de baudet qu’elle était bel et bien juive et berbère - il n’y a que la caboche des Karabylo-musulmans qui soit trop étroite pour contenir l’idée d’une berbérité non musulmane -. Plus exactement fille de Tabeta, fils de Tifan, de la tribu aurésienne des Djerawas. Son plus célèbre cri fut :"Lions d’Afrique et de Judée, montrons à ces Arabes que nous ne laisserons pas leur Islam nous réduire en esclavage ; Que notre slogan soit la Liberté ou la Mort". Si ça n’est pas le cran amazighe qui s’est exprimé là je ne vois pas ce que c’est...

    J’en ai peu dit, sachez quand même que des sources sur elle j’en ai à la tonne, suffisamment de quoi rabattre le clapet aux plus stupides et en tout cas de quoi désintégrer les freluquets du cerveau qui pensent le monde à travers leur burka coranique.

    Jughurtha, résistant à l’Islam


    • Azul fellakh A gma JUGHURTA,
      Il est vrai que la colonisation ARABO-Islamique a reussi en maintenant dans l’ignorance,l’analphabétisme,la misére ,la ruine et l’humiliation à transformer L’HOMME AMAZIGH et en particulier le kabylo-musulman en une sorte d’arabe que les arabes eux mêmes renient.Il sont tellement imprégnés de l’ arabisme que celà devient comme une seconde peau pour eux qui les rend allergiques au judaîsme.Alors,cher jugurtha,leur parler de la kahina et de son combat contre l’envahisseur ARABE et une chose qu’ils ne peuvent admettre.Un ecrivain qui a du mérite de faire des recherches sur la kahina les dérange.Surtout si en plus il est de confession juive !En dehors de livres à la gloire de leur grand manitou,épousant la pauvre AICHA à sa 9è années,en l’ayant connue à sa 6é années de vie,tout autre écrit est suspect !
      L’histoire de notre peuple AMAZIGH sera écrite et connue dans l’avenir .Mes fréres chrétiens kabyles et les bérbéres juifs y contribueront pour une large part.

    • azul fellak nigh fellem, j’aime bien vous lire et finir par cette expression résistant à l’islam au fait ça va jusqu’à me réchauffer le coeur car moi aussi je suis une résistante à l’islam et à l’arabe alors une `AIR` = arab and islam resistant quelle liberté d’esprit comme l’air

      Gouraya, AIR

    • Ay Atmaten !

      Je suis très heureux de lire qu’il y a des résistants à l’arabo-islamisme, ça me fait un grand plaisir que des frères et des soeurs refusent de plier comme les vrais Imazighen compagnons d’armes de Dya notre grande Reine !

      Yahia vrai résistant à l’islam

  • Il est évident et de tout temps que les amazighs sont des amazighs et les juifs sont des juifs. Les premiers ont peuplé l’Afrique du nord et les autres le proche orient.


  • Le fait que Kahina était juive de confession ou d origine ne prouve rien et ne peut etre utiliser comme argument de fait pour demontrer que le peuple kabyle et berbere soit d origine Judaique. De meme que le fait que L’empereure Romain Septimus Severus ou Lucius Apuleius soit des Numides ne peut etre utiliser comme argument pour dire que les Romains etaient des Numides. Hors de ca je veux rappeler les Kabyle que avant d’être berberes ou Kabyles on etait des Numides une Nation qui a vecus plus de 230 ans. Une Nation qui doit renaitre des ses cendres méconnu par ses propres enfants. Pour quoi se demander d ou est-ce que l on vient quand en sait ce que l on est ? On est des Numides point c’est tout.
    Et comme le disait le plus grand des Numides, Lucius Apuleius nous étions une banlieue avant Syphax, “Quant à mon lieu de naissance.... je me suis publiquement décrit en tant que demi-Numide, demi-Gaetule dans un discours en présence du citoyen distingué Lollianus Avitus, je dis ceci non point parce que j’ai honte de mon pays, puisque même dans la période de Syphax nous étions une banlieue.”. Si Apuleius avait le courage de se dire Numidien en face des Romains Pourquoi moi le Numide d aujoud’hui je me dirait autre que ca.

    Lamine Bekkout, Toronto


    • Nous étions plus que cela : Gétules, Numides, Maurii, Garamantes, Témehous, Lybiens, Maurusiens, Massaessyles, Psyles, Afris, Nasémons, Musulames, Maxyles, Mazacces et il y en a tout un rayon comme ça. Quand on dénonce la méconnaissance, mieux vaut soi même être assuré tout risque. Je fiche mon billet que tu es un Kabylo-musulman ! On a eu un passé juif dont il reste beaucoup de signes dans l’art amazigh ( candélabres à sept branches ou ménorah ...) et certains chants danses et rites. Tant mieux si certains l’ont en travers du gosier.

      J.R.I

    • Je ne sais pas ou est-ce que tu a eu l’idee que je suis Kabylo-musulman. est-ce que ma confession vaut mieux ou de fait annule mes arguments. Moi aumoins je ne me cache pas derierre un Pseudonyme (J.R.I). Pour autant ce que je voulais dire est que je suit contre cette tendance Kabyle d assimiller l etre a son hombre. Je crois qu’on existente comme individue ou peuple avant d etre une religion. Les juives et et les arabes ont le meme complexe, qui est le fait que leur existance comme peuple coincide avec l existance de leur religion. In’ya pas de juif sans judaisme de meme il n’ya pas d arabe sans islam. pour finir une question que je pose, ou est-ce que commence ou termine l histoire des Arabes ou des juifs comme peuple ou religiuex.

      Lamine Bekkout

    • Pour le môment nous sommes dans la merde arabo-ismamiste ;nous bouffons de l’arabe à toutes les sauces, voyons comment nous en sortir ;il ya moyen il faudrait le vouloir ;la détérmination ;c’est à ce prix que nous en sortirons de ce piége arabo-baatiste.Nous avons tous ce qu’il faut faire ;notre unitée c’est la condition premiére,laissez nos différençes
      de côté,priorité au peuple,par éxemple l’autonomie il faudrait la vouloir aussi ne pas voir
      en elle une division ;plusieurs régions dans le monde le sont déjà,et d’autres choses encore.

  • Azul,

    Je pense que les ecrits de Nebot sont des ecrits interesses, car pour un chercheur se disant objectif il y’a un detail de taille omis par l’auteur, c’est que etre juif a change de sens a travers le temps, jadis c’etait, comme pour les autres religions, un dogme purement religieu et completement independant de l’origine, et donc etre juif c’est comme etre chretien ou musulman il suffit d’embrasser la religion. Actuelement etre juif est devenu une race, on ne peu etre juif que par le sang. Il est malhonnete de faire le parallele entre juif (qui etait a l’epoque une religion) et Berbere, et se poser naivement la question comment est ce possible d’etre Berbere et Juif en meme temps. Cela rappel etrangement nos chers bathistes qui nous soulent avec "t’es Musulman donc t’est Arabe", cela dit biensure je n’ai rien contre le fait d’etre Arabe ou juif, toutes les origines sont egales, l’Homme est meilleur par ses actes et non pas par sont origine, et si j’etais l’un ou l’autre (Arabe ou Juif) je le crierai avec fierete. Ce qui est innacceptable c’est le fait de me l’imposer. Revenant a l’amalgame Juif Berber, C’est comme le fait que nous etions en partie des chretiens a l’epoque romaine faisait de nous des romains d’origine. Je crois qu’il faut faire tres attention a ce genre d’ecrits.

    Et enfin mes freres, si on veut un combat juste et porteur qui reabilitera notre identite ne tombons pas dans ce pieges d’amalgames steriles, nous somme des Berberes, des imazighens, c’est ca notre identite et nore origine et c’est tout. Quand aux tendenses religieuses chacun de nous est libre d’etre ce qu’il veut. Je veux rajouter aussi que l’instrumentalisation de l’Islam par certains vereux a dessins diaboliques ne nous donne guere le droit de verser notre venin sur l’Islam qui est une religion de paix comme toute autre religion. Dans l’Histoire des Hommes jamais la haine a construit quoique ce soit, c’est l’arme des laches, des perdants, laissons la a nos ennemis. Soyons clairvoyants, sages et reflechis dans notre demarche, le chemin est long et plein d’embuches et ce livre en est une.


    • Ok tu te veux tolérant, mais l’Histoire est une science que tu ne devrais pas essayer de manipuler : les berbères ont eu la citoyeneté romaine avant que Rome ne devienne chrétienne en témoignent les persécutions dont les chrétiens autochtones ont été victimes - Felicité, Perpétue, Salsa...- avant le règne de Constantin, et le judaisme a été dès le départ l’attribut du peuple hébreu. Abraham était hébreu, Moïse et Jacob et Ezéchiel et Judith et Daniel et Thimothée et Joseph et Isaie et Samuel étaient hébreux. Il y a eu dès le début une fusion entre un peuple et une philosophie. Ne pas le savoir dénote de l’ampleur de ton ignorance sur la question des juifs. Seuls les Falashas et mles berbères ont été juifs sans être sémites.
      Tu parles de la soi-disant paisibilité de l’Islam, la religion version arabe non sous-titrée ? Voilà où elle crèche cette religion irrascible :

      "Combattez ceux qui n’adhèrent pas à Allah ni au Jour ultime, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et son Envoyé interdisent, qui ne pratiquent pas la créance de vérité parmi ceux qui ont reçu l’Ecrit jusqu’à ce qu’ils donnent, humiliés, le tribut de leur mains." (Sourate 9, 29-30)

      "L’inimitié et l’hostilité resurgiront à jamais entre nous, tant que vous n’adhérerez pas à Allah, Lui seul." (Sourate 60, 4)

      "Ne transgressez rien : Allah exècre les transgresseurs. Tuez-les là où vous les rencontrez, Expulsez-les d’où ils vous auront expulsés. [ Â] Combattez-les jusqu’à la fin de toute sédition et que croyance soit d’Allah." (Sourate 2, 190-193)

      " combattez les juifs au point que si l’un d’entre eux venait à se cacher derrière un rocher, le rocher lui-même dirait serviteur d’Allah, un juif se cache derrière moi, tue-le !" (rapporté par Al- Bukhari.

      C’est ça la bienveillance de l’Islam, la fumisterie au prophète génocide et pédophile. L’Islam a été fondé par un fou furieux entouré de psychopathes. Il l’a imposé par la trentaine de Jihadq et les dizaines de fatwas ordonnées par lui. Il a commis des meurtres sciemment et entrainé des charniers. Trouves si tu peux son alter ego juif.

      Jughurtha R.I

    • Je suis desole JRI, je me suis vraiment trompe sur ta personne, je croyais que tu etais un vrai Amazigh juste un peu frustre par ce que nous avons subi, mais voila et apres avoir parcouru toutes tes interventions ta personnalite se dessine, tu verses ton venin sur tout le monde, tu es au fait qu’un petit exite qui n’a rien a faire(vu le nombre de tes interventions), un oisif sans importance, Yesglafen afmeden ir kouli, et a chaque fois cela renforce ta petitesse encore d’avantage. Maintenant tu peux m’insulte comme sela bon te semble, ca ne peut pas m’atteindre ca vien de si bas. Par respect a l’Amazghite je ne te repondrais plus, desole je croyais que je conversais avec un Argaz un peu egare, mais c’est un minus faisant de la prostitution intelectuelle pour se faire aime de ses maitres.

      Heureusement que sur se forum, la plupart des intervenants sont senses et constructifs. Et notre petit JRI n’est qu’un rebus de l’Histoire.

      Juste un dernier mot, enleve le nom de Jugurtha de ton pseudo, ca te va si mal.

      Adieu

  • Comme les berbères ont des noms de familles hébraïque ? Comme des juifs ont des noms berbères ? CÂest une réalité que personne ne peut mettre le voile. Un berbère ou un juif ? Un berbère ce nÂest pas une religion mais un juif cÂest une religion. Je ne voix pas cÂest quoi le problème. LÂhistoire les a réunis depuis plusieurs siècles pourquoi aujourdÂhui, ils vont devenir différents. Moi personnellement, je suis un berbère en premier lieu, que je sois de religion Judaïsme ou Chrétienne ou de lÂIslam. Je suis fière dÂavoir les trois appartenances en ce qui me concerne dans lÂhistoire. Mais je ne suis pas dÂaccord avec ce que font maintenant les trois mousquetaires. Si, lÂhistoire me montre mes traces que je suis un juif ou dÂautres confessions je continue a vivre et a revivre ce multiculturalisme, ces croyances ensemble, vivre en paix et liberté. Si vous êtes de lÂune des trois religions ? Ou autres, le sentiment le plus grand et le plus marquant, cÂest dÂêtre un homme libre (Amazigh).

    Il y a une chose que je nÂaime pas et je veux rien sÂavoir de dire que lÂun des religions et meilleurs que lÂautre (La guerre des religions). Ca me dérange, j’aimerais bien prie le vendredi dans la mousquet et le samedi dans la synagogue et le dimanche dans lÂéglise pour partagé et faire connaître nos valeurs ensemble au lieu de reste chacun dans son coin et joue au parfait. LÂêtre humain cÂest le plus important. Je crois que les religions sont là pour divisés ou compliqué les nations ou les peuples. Si la religion nÂapprend pas à lÂindividu comment vivre en paix ou comment partage les choses dans ce monde. La planète entière va continue à vivre dans lÂimmense jungle. La paix, lÂamour, la tolérance etc  Ils appartiennent à tous. ils n’ont pas de races.

    Avec mes amitiés a tous, Azul, Salut, Shalom, Salam

    Juba II Â 2003 Â Montréal


    • Tu iras parler d’amour à ces parasites de HATTAB et ses sbires celui de décapiter les têtes, pas que lui seul, d’autres intégristes arabo-bâatistes,il faut être sur la défensive les combattres oeil pour oeil,dent pour dent, comme va le faire BUSH le jour de gloire est arriver la justice divine va s’éxercer good blees América,il n’ya pas d’autres moyens que de rendre coups pour coups,ankker felanegh.

  • J’ai pas lu le livre de Monsieur, mais j’ai eu l’occasion de l’enttendre parler sur arte.
    Le constat que j’ai fait c’est que ce monsieur, mélange identité et religion, et il se demande comment peut on etre berbere et juif.
    alors je lui dirais simplement ; Monsieur comme on peut etre musul berbere ; musul arabe ; musul perse..etc, on peut etre juif berbere, juif français, juif et arabe....etc et par consequent je ne m’étonne pas que kahina soit juive, que d’autre berberes fussent juifs et que d’autres le sont encore.
    Quan j’enttend des résponsable israeliens appeller les juifs à venir s’installer en israel, je me dit voilà des juifs qui contestent, le caractere universel de leur religion !
    Enfin je dirais à monsieur, que les africains du nord, ont épousé toute les religions, christianisme , judaisme, islam....


  • j’ai bien lu vos reponses et ce que je peux dire c’est qu’il ya des gens qui melangent tout ,ya une tres grande ingnorance sur les questions de race ,d’appartenance et de religion.ce que je peux dire,c’est que DIHIA etais berbere elle appartenait à toute l’afrique du nord,Sait augustin etait berbere avant qu’il devient un tres grand penseur chretien, le gerrierTariq ibn zayad etait berbere avant de devenir musulman,ces nos ancetres les AMAZIGHS et personne ne peux nous les enlever car on peux pas cacher le soleil avec un tamis.ils ont fait l’histoire de l’afrique du nord.maitenant pour les gens qui s’entre dechirent entre eux dans cette rubrique,arretez
    votre cirque,vous avez rabaissez le niveau à un point innimaginable,les autres ne combatteraient jamais pour vous et lpour le verifier
    vous n’avez qu’à revoir le passé(histoire).les Amazigh ne pourront compter que sur eux meme,sinon ils trouveront personne pour gagner leur combat.pour teminer,je dirai qu’on ai Amazigh et on le restera ,on a notre territoire et notre histoire tout en respectant toutes les races et toutes les religions mis à part les gouvernements qui ne se respectent pas et ne respectent pas les peuples.

    un kabyle de Paris


  • je pensse que le peuple berber attir boucoup d’antention dans le monde et chacun esseye de le recuperer et je ne sais pourquoi esque si une strategie a longue terme car notre payer qui est l’algerie recele de tres grande potontialites en ressource naturelle ou si une preparation d’un conflit berbero-arabe comme irak-iran qui a benifeciee de tous ce la les occidentan il ons vendut des arme et prit le petrole et assure plus de 20 annee de bonheur sur le dos des irakien et irannien .
    alor il faut etre tres vegilant notre courage de berber ne nous aporte rien si il nous assur pas la paix durable pour notre communote qui est la source du devlopement et pouvoir surmontee tous les mot et les blessur de notre passe et vivre dans la serienite en dehor de tous conflit qui serras le bien pour l’humanite berber et notre progenitur .
    soyons des homme de paix en dehor de tous conflis que soi religieu ou culturelle ou civilisationelle


  • Les Kabylo-musulmans s’accrochent mordicus à leur discours moisi anti-juif pour mieux faire l’impasse sur leur servilité devant les muezzins. Ce qu’un juif écrit est suspect de facto parce qu’il est juif. Un Père Blanc qui compile des informations capitales sur les us berbères est un colonisateur parce qu’il est "infidèle" et forcément en croisade contre les vautours qui se veulent blanches colombes islamiques. Un européen qui parle de la fracture imazighen/arabes est obligatoirement en quète de pétrole...

    Ce que j’en dis, c’est qu’il faut leur remuer le couteau dans la plaie et clamer notre Histoire riche de nos liens avec le monde dont nous étions partie prenante avant l’arrivée de la poussière coranique soulevée par les va-nus-pieds d’Allah.
    L’Islam a encore ses défenseurs zélotes, indignes héritiers de ceux qui ont affronté leurs frères au service de leurs patrons arabo-musulmans, les mêmes qui ont tué Dyhia, et une certaine Berbérie.

    J.R.I


  • Azul fellawen,

    Les Kabylo-musulmans s’accrochent mordicus à leur discours moisi anti-juif pour mieux faire l’impasse sur leur servilité devant les muezzins. Ce qu’un juif écrit est suspect de facto parce qu’il est juif et Enrico le chanteur, Ghrénassia de son nom, est accusé d’être de l’OAS, repère notoire de néo-nazis, lui le sépharade !!! Un Père Blanc qui compile des informations capitales sur les us berbères est un colonisateur, même si l’ordre des Pères Blancs était composé à plus de moitié de non français, parce qu’il est "infidèle" et forcément en croisade contre les vautours qui se veulent blanches colombes islamiques. Un européen qui parle de la fracture imazighen/arabes est obligatoirement en quète division et ven a après le pétrole... Il faut donc brûler les Dallet, Basset, Laoust et Servier, leur amour pour les Imazighen est louche ! A -t-on jamais vu d’arabo-musulmans se mettre à vivre au milieu des kabyles et parler leur idiome ? Les a-t-on vu consigner soigneusement notre vocabulaire, nos récits, nos méthodes ? Alors si les arabo-musulmans ne l’ont pas fait en 14 siècles, eux les gentils, c’est bizarre que des kouffarines en à peine cent trente ans aient eu le temps de rédiger une somme berbère incomparable !!!!

    Je vous le dis, ce qui enquiquine le plus les spin doctors d’Allah, c’est qu’on soit assez libres pour aimmer qui ils détestent et détester qui ils aiment sans leur en répondre. Il leur est insupportable de nous voir lucides sur notre Histoire commencée avant eux. C’est tout le T.O.C des arabislamistes que de chercher absolument à nier tout ce qui ne plie pas devant leurs mensonges et qui les tient à distance. Il me souvient qu’il y a encore quelques années, du temps fétide de Boumédiène, nous étions tous des arabes et même les kabyles étaient descendants des Cananéens. Ensuite Zéroual a décidé que tout le monde était berbère d’où la caducité de la résistance berbériste. Aujourd’hui on apprend qu’on est tous musulmans et que les juifs et autres chrétiens se comptaient sur les doigts de la main d’un manchot. Maispour paraphraser la sentence, je dirais qu’"on a beau mentir à qui vient de loin", et bobard en tromperie mise sur notre passage, on progresse malgré leurs dénégatrices entraves vers notre mémoire séculaire qu’ils s’échinent à essayer de démonter.

    Il y a des berbères juifs de confession jusqu’à ce jour. Les kabylo-musulmans s’en étranglent et c’est tant mieux. Une partie de notre identité vierge de tout relent coranique a été préservée par eux ; il m’importe de m’y plonger comme dans une fontaine de jouvence culturelle. En tout cas, quoique les Oussama d’Opéra-bouffe en disent, nos croyances anciennes ne nous ont pas été imposées par le viol de nos esprit et la douleur sur nos chairs. Hormis l’Islam. Seuls les arabo-trucs nous ont pourri d’entrée la vie de jeu et continuent de le faire. Ce que j’en dis, c’est qu’il faut leur remuer le couteau dans la plaie et clamer notre Histoire riche de nos liens avec le monde dont nous étions partie prenante avant l’arrivée de la poussière coranique soulevée par les va-nus-pieds d’Allah.
    L’Islam a encore ses défenseurs zélotes, indignes héritiers de ceux qui ont affronté leurs frères au service de leurs patrons arabo-musulmans, les mêmes qui ont tué Dyhia, et une certaine Berbérie.

    L’Islam ne s’est jamais prononcé en Tamazight, nos autres religions si, en ateste si besoin ce poème hébraïque :

    "s tarula ay s neffagh gh masêr. ayddegh
    n ughrum ur imtinn da ttecan
    lewaldin nnegh gh maser. kullu mad yagh
    lâz iddu ad itec, mad yagh fad iddu
    ad isu. aseggas ddegh gh tmazirt ddegh ;
    imal gh bit lmekdes.

    man nhya i yîd ddegh man kull iydân ? kullu
    y idân ur da nttduwaz awd yut tikkelt,
    îd ddegh snat tikkal.

    kullu îdan nekkni da ntteca wenna
    y imtenn negh ur imtinn, îd ddegh wadda
    ur imtinn.

    kullu îdan nekkni da ntteca, nsu, swa
    neghzdem swa neggen, îd ddegh akk neghzdam.
    kullu w îtan nekkni da ntteca aydda nufa
    l lexdêrt, îd ddegh, lmarur.

    ixeddamen ay nga i peràu g masêr. issufgh agh
    rebbi nnegh dinnagh s ufus n ddrà, s ufus
    ikuwan. mur ur agh issufgh rebbi lwaldin

    nnegh gh masêr, nsul nekkni d isirran
    nnegh ixeddamen nga i peràu gh masêr.
    waxxa nla làkel, nla lfehemt,
    waxxa nssen turat, lazm nnegh an nàawed
    gh ufugh n masêr. kullu mad d isg"

    Aussi, je me sens humain avec les hébreux, humain avec les grecs, humain avec les pygmées, humain avec les tchouvaches, humain avec les Yaomanis, humain avec les moutons, humain avec les sapins, humain avec les pierres, mais définitivement plutonien avec les arabo-islamistes qui resterons irrémédiablement étrangers à ce que je suis.

    Jughurtha, Résistant à l’Islam


  • Diya, qui n’est ni l’arabisée Dihya ou encore moins la surnommée par les armées arabes "El kahina", c’est à dire la "prophétesse" (dans le sens de sorcière...), et par extension ni la Kahéna prêtresse juive de la tribu des Igarawen, est d’abord un être humain, une femme Berbère libre qui a eu le pouvoir direct, du palais au glaive, tout le contraire de l’image de la femme dans le monde sémitique tant juif que musulman. Elle fit barrage aux armées arabes, aux envahisseurs, pour défendre son pays. Elle fut désignée par un grand nombre de nations berbères de l’époque comme la conductrice des combats, la fédératrice respectée. Elle fut désignée par des hommes, des guerriers et non des moines ou des prophètes
    Sa foi, probablement "juive" au vue de son sobriquet exogène, vraisemblament "chrétienne" au vu des tatouages (les croix Berbères) que chroniqueurs de l’époque ou autres romanciers non-berbères actuels ne manquent jamais de lui attribuer, mais sûrement "païenne" au vu de sa langue Berbère et de sa descendance d’une tribu venue depuis fort longtemps des fin fonds de la Libye pour s’établir, à la chute de l’empire romain, au pied de l’Atlas auréssien.
    Elle défendait d’abord une terre, un pays, un peuple, une entité de nations (on parle bien au XIXème siècle des nations indiennes d’Amérique du nord) "indigènes". Elle ne mena pas un combat religieux ni mystique. Son allié Aksel était chrétien. A Baghaï, la capitale auréssienne des Igarawen (seraient-ils les descendants des fameux Garamantes antiques, adptes du Dieu Bélier Gerzil-Ammon ?) des restes de temples et basiliques chrétiennes se côtoient, nous n’avons encore pas pu identifier de synagogues.
    Cette femme fit face, armée, casquée, cuirassée, à une invasion sémitique, encore une et peut-être la pire. Son combat n’avait rien à voir avec les querelles religieuses, du moins celles des sanglants monothéismes d’Orient (les terres dites "saintes" d’aujourd’hui ne voient encore que flots de sang, odeur de mort et mots/maux d’hypocrisies). Son combat est ailleurs, dans celui qu’elle considérait certainement comme patriotique.
    Le débat-querelle sur la paternité religieuse de Diya ne nous concerne pas au final tant une chose est sûre, elle est et sera pour toujours Berbère, elle a défendu jusqu’au sacrifice suprême ses terres Berbères, et jusqu’à preuve du contraire elle s’exprimait en Berbère, et a été élue par des Berbères.
    Seuls les arabes et les français (y compris les Kabyles/Berbères complètement phagocytés par l’un ou l’autre peuple suscités ou nos chers sépharades qui en majorité ont vite fait de quitter l’Afrique avec le départ de la France...laissant leur terre défendue jadis par "leur" Kahina si juive fut-elle - et pourquoi pas d’ailleurs -, seule foulée par les arabo-musulmans : où est donc la légitimité à revendiquer son héritage ou rappeler hypothétiquement sa foi, privée à ce que je crois, du moins à l’époque !) se disputent la foi de celle-ci. Heureusement point de querelles sur son sexe et son origine "raciale" tant qu’on y est ! Et pourquoi donc seuls les Berbères, et en particulier les Kabyles, surtout les émancipés de toute religion, ravivent-ils avec persévérence son souvenir !
    Comme j’ai commencé, je rappelle qu’elle est d’abord Berbère un point c’est tout. Sa religion, je crois doit être bien plus compliquée qu’on ne le crois, faite de divers mélanges selon les circonstances. Comme disent les japonais, ils naissent shinto et meurent boudhistes.
    Qui donc des "monothéistes" assumerait sa part réelle de judaïté, de christiansisme et même d’islam (qui soit dit en passant, ce dernier se présente -théoriquement- comme un résumé des deux premières... alors qu’en pratique il n’est en ce XXIème siècle qu’au stade sanglant de l’inquisition chrétienne européenne...ou de la lâcheté pharisienne d’ily a 2000 ans.
    Nous en avons assez des détournements de débats de notre histoire. En tous cas elle a pu être juive, un soupçon chrétienne, épicée d’animisme, mais surtout pas musulmanne, et encore moins sémite au vu de sa longue chevelure rousse...Alors basta les faux débats qui n’intéressent que les orientalistes.
    Nous devrions méditer en ce 8 mars sur la situation des femmes berbères d’aujourd’hui, humiliées et rabaissées comme jamais par le lent tavail des religions orientales qui se sont succédées sur notre sol avec, comme une la cerise sur le gâteau, un paroxysme, le : sexisme/ségrégationisme/négationisme/ institutionalisés des arabo-musulmans ou islamo quelque chose... (et rappelez vous, Augustin était aussi connu pour sa mysoginie, et chez les juifs, la situation de la femme n’est guère plus enviable selon les prescriptions bibliques).
    Une ineptie aujourd’hui inacceptable. A réparer. Atlansen.


  • La problématique de cet article est fausse : Est-elle Berbère ou Juive ? Pourquoi donc est-ce qu’il est interdit d’être Berbère juive ?
    Où donc se situe le côté meurtri de cette histoire, du côté de la judaïté nord-africaine, qui au demeurant s’est malheureusement elle-même exclue de l’espace nord-africain par un énième exile, délibéré celui-là, ou du côté d’une reconnaissance officielle de l’amazighité en terre amazighe, terre officiellement arabo-islamique, Diya alors gênante car Berbère ayant combattu les Arabes et leur Islam ?
    Le malaise juif en pays officiellement arabo-islamique (au lieu de amazigh) n’est apparu qu’au lendemain de 1948. Rappelons que les juifs du Maroc, souvent berbérophones ou quasiment berbères pour d’autres, on quitté délibérément et massivement le pays, appauvrissant aisni, de manière d’ailleurs inacceptable, la berbérité plurielle en Berbérie. Dans le cas de l’Algérie, ces derniers se sont confondus aux Pieds-Noirs, pourtant colons européens majoritairement catholiques (héritiers eux aussi de St Augustin, St Cyprien oserai-je dire)...ils quittèrent alors LEUR pays en 1962, amputant l’Algérie de sa dimension juive de manière que je n’ose penser irréversible. Cette attitude n’est à mon goût pas un héritage de "Kahina" voulue juive, tant le flambeau de son souvenir est tant bien que mal (et avec force et fronde) uniquement maintenu dans l’Algérie d’aujourd’hui par des kabyles pour ne contaminer que de manière récente les chaouïas de l’Aurès.


    • On ne te l’ a peut-être pas dit, mais une certain slogan les a un peu poussé au large : la Valise ou le cercueil".

      J.R.I

    • Et au Maroc ? Y a-t-il eu un slogan du genre ? En Algérie il ne concernait pas les juifs mais les pieds-noirs surtout. Et puis en terme de brimades, il ne faut surtout pas oublier les vagues qu’avait soulevé le Decret Cremieux de 1881 octroyant d’office la nationalité française aux juifs "indigènes" d’Algérie, ou ce qui était appelé "indigènes non-musulmans". Une violence tant verbale que physique déferla sur beaucoup de juifs...de lapart des européens, français ou étrangers immigrés en Algérie. Ce qui à bien des égards ressemble cruellement à ce qui se passera plus tard en Allemagne. Cet événement est trop facilement occulté par les historiens. La communauté juive d’Algérie a-t-elle pris à l’époque ballots et baggages pour partir dans un ailleurs promis (la Jérusalem ottomane était encore accessible, lesjuifs y étaient majoritaire) ? Non, ils résistèrent.
      Entre 1939 et 1945, l’Algérie française était vichyste avec tous les dangers qu’encouraient les juifs d’Algérie. En outre, beaucoups d’indigènes "musulmans" sont tombés au combat (de gré ou de force) pour libérer la France au coté de américains, des canadiens, australiens, britaniques... et bien trop peu de "chaire à canons" française de souche...
      Devant un tel passé partagé, la communauté juive d’Afrique du nord aurait gagné à être bien plus active tant pour ses interêts propres que pour son territoire partagé d’Afrique du nord...il ne fut rien tant est-il que la paternité du slogan "la valise ou le cercueil" revient à l’OAS dans sa politque de terre brûlée...Au Maroc point de tous cela, c’est à lademande de l’Etat d’Israel naissante de demander la "libération" des juifs marocains pour alimenter l’immigration vers Israel. Un remake de ce qui se passa des millénaires plus tôt, de l’autre côté de l’Afrique, avec un autre roi...RamsèsII celui-là ! Donc que l’on s’en tienne à une vérité : les juifs n’ont pas été chassés du Maroc malgré le conxte de l’époque.
      Je n’omet nullment de signaler la sauvagerie du FLN en Algérie, qui cette perdure au point de débarasser l’Algérie de ses diverses composantes et ce à tel point que même Imazighen, les vrais indigènes du pays, ont toujours été dans le collimateur de ces gens, "ImazighenFLNpanaraboislamobrloques" compris...
      La solidarité et la combativité, cela ne se décrète pas, cela se pratique au jour le jour. En Algérie tout le monde est ou a été en danger, jusqu’à même être femme ! pourtant celles-ci sont encore plus actives découvertes ou à découvert, et présentes que jamais...à méditer pour revenir au combat de Diya. Atlansen

    • Deux choses à te rappeler : un, le pion du fameux décret Crémieux que tu avances et qui avait provoqué une violente controverse chez les français comme le pamphlétaire Georges Meynie, a été octroyé aux juifs qui ont sauté sur une occasion trop belle pour eux de sortir de la dhimitude, a attribué la nationalité aux sépharades comme nous le savons tous et à eux seuls vu que les musulmans ne le trouvaient pas assez Hallal. Faut-il que je précise que du côté des "arabes" puisque l’administration coloniale a commis l’erreur du mot, le refus de la nationalité que de nombreux députés français avaient proposé a été archi-méga catégorique. Les Caids de Constantine, d’Alger, Ben Badis, Ahmed Ben Slimane, El Oqbi, l’ensemble des bachaghas et la totalité des dignitaires religieux musulmans avaient décidé pour toute la polpulation de rejeter l’offre des colons dits progressistes. Le seul argument alors soulevé n’était pas du tout forgé dans le métal d’argent de la berbérité mais dans la bouse fumante de l’arabo-islamisme. C’est au nom du tabou absolu de l’apostasie à la chose corano-allahiste, par dégoût des infidèles et écoutez bien, parce qu ’ "arabes" que tous comme un seul hadj qu’ils se sont prononcé.

      Je ne ferais aucune objection si un peuple refusait de se travestir par attachement à sa nature propre et je tirerais même quelqu’orgueil à voir nos arrières-grands parents se sangler à leur race. Mais nos "glorieux" pépés n’ont levé des troupes que pour défendre Mahomet l’arabiste et jamais une seule fois n’ont dit la plus petite bribe de parole pour la Berbérie. Les juifs n’ont pas été chouchouté plus que de raison, mais eux ont fait un choix qui les a fait passer d’une autorité à une autre sans qu’ils n’aient à perdre leur judaité. Devenant français les juifs quoiqu’autochtones étaient devenus aux yeux de la masse Pieds-noirs ce qui les a "aidé" à partir. Cheikh Raymond Leyris le plus grand de tous les chanteurs de Maalouf n’est pas tombé sous les balles du FLN parce qu’il ne sifflait pas le jerk...

      Le Maroc ? Je connais parfaitement le cas marocain, pour compter parmis mes accointances des juifs rifains passés en Isral et j’ai eu l’occasion sur d’autres forums ici d’écrire sur ces villages entiers de juifs partis par charters vers l’état hébreu conformément à des accords politiques surprenants. Je peux te garantir qu’ils ont eu chaud aux fesses pendant les guerres israélo-arabes et qu’une vague de départs à eu lieu dans cette période. Abraham Serfati a connu son sort entre autres parce qu’il était juif - ce qui paradoxalement lui a été un atout face à un Mohamed V attentif à dorer son blason international -. Les juifs du Maroc comme du reste les Imazighen n’ont jamais été associés à part équitable au pouvoir arabo-chérifien. Leur statut moins pénible qu’ailleurs ne les a pas pour autant aidé à accéder à l’égalité avec les arabo-musulmans qui ne sont pas les mousquetaires de la parité comme le savent trop bien le Kabyles. Du coup, accuser les juifs de ne pas s’être suffisament battus pour leur sol est oublier que leur mémoire ancestrale leur rappelait que leur véritable terre était l’Isral de Moïse, et qu’aujourd’hui, sauf l’Isral de Meir, les juifs n’ont qu’un seul véritable territoire et il n’est pas de ce monde : la Yérushalaïm céleste. Leur psychologie profonde en faisait des berbères hors norme, et ça tu le négliges un peu trop.

      J’en arrive à mon deuxième point : Tu dis Diya/Daya/Damya ( pioche ) était avant tout Amazighe. Tu as raison et tort. Anthropologiquement elle nous était parente, psychologiquement, ce n’est pas dit. Tu passes trop facilement sous silence un principe pourtant majeur, j’ai nommé le psychisme. Or tu n’as qu’à te baisser pour ramasser des chapelets complets de différences entre ne serait-ce que les Kabyles musulmans et les autres. Les valeurs profondes, les repères vitaux, les modèles essentiels et les croyances irréductibles font plus pour la caractérologie que le génome. Les attitudes sont dictées par l’éducation que l’on reçoit, par ses moeurs, par une quantité astronomique de préceptes et de morales qui nous traversent toute la vie : ceux-ci n’existent que dans un cadre psycho-affectif particulier et le premier artisan de ces moteurs comportementaux est/était la religion. Evitons les affligentes banalités sur la similitude imaginaire entre tous les monotéismes et revenons aux dogmes premiers, aux piliers éthiques sur lesquelles elles reposent, et là, y a pas photo, l’Islam est au judaisme ce qu’une pile à combustible est à Cheb Khaled. Il n’y aucune convergence entre les fils légitimes d’Abraham et ceux qu’il a eu d’Hagar. Leur modus vivendi est incomparable et leur manière de penser aussi, et "El Kahina" la Cohen, la juive berbère aurésienne raisonnait selon un système éprouvé depuis des siècles, et éloigné ô combien de la mentalité arabo-musulmane. Pour te simplifier la chose, tu n’as qu’à comparer combien le clivage entre gens de droite et de gauche peut être probant, alors à plus forte raison entre des berbères juifs et des berbères islamisés. L’huile et l’eau ne se mélangent pas, et la foi juive ne colle pas à l’Islam. En conclusion de quoi je te le redis, Berbère juive, elle n’était pas sortie du même creuset que Bou-Baghla. L’idéologie est la cause de la façon dont on lit le monde, et berbère avant tout ne veut pas dire grand chose sauf à définir préalablement ce qu’est être berbère. Sinon autant aller claironner qu’Hitler était allemand avant tout.

      Jughurtha R.I

    • Tu passes très vite sur le rôle pseudo actif des caïds et autres potiches nommés par l’administration française pour voter en béni-oui-oui en lieu et place des indigènes car d’une part les plus progressistes des députés français, Saint-Simoniens eussent-ils été, ils n’échppaient à l’infantilisation/paternalisme en vers le(s) peuple(s) indigène(s), qui d’ailleurs par méconnaissance totale, ont qualifier d’Arabe to de go, et d’autres part. des assimilationistes algériens ont existé même si par la suite, c’est l’Etat FLN qui les a raillés. Emile Vialard, l’un des rares auteurs du début du XXème siècle alors pas très porté sur les idélogies dans son ouvrage "les villages algériens" (au sujet des villages coloniaux créés, son jeu de mots est révélateur et intéressant), a été censuré à sa sortie dans les années 1930 : il révèle entre autres la parcimonie avec laquelle l’administration française accordait la naturalisation d’un indigène "musulman" (dans les cas des démarches personnelles d’indigènes) comparativement aux étrangers européens qui l’obtenaient systématiquement, alors que souvent, pour échapper au service militaire, ces derniers ne s’intéressaient même pas à la naturalisaient ! Et pourtant ils avaient droit à nos terres, celles de nos ancêtres, déjà plantées et travaillées notamment en Kabylie (E. Carrey dans "Descriptions de Kabylie" relève que pas une once de terre n’est pas travaillée..ces Kabyles sont des fourmis", cette comparaison ne te rappelle rien ?) - tu dois connaître l’épisode du séquestre, ila finacé le "génie" de l’administration, en monnaie sonnante et trébuchante, mais en hommes aussi, se serait aujourd’hui considéré comme un crime contre l’humanité par cette même France très inquiète du sort de Saddam et sa peuplade asservie (Pourtant pour une part non négligeable de Chrétiens, Druzes. Une infime minorité tyranique athée bahtistes, une majorité chiite qui lui est hostile, comme quoi, les religions, sans omettre ceux que je porte dans mon coeur les kurdes, qu’il soit en majorité musulman ou athée marxiste, peu importe.

      Pas de commentaires sur le cas marocain, le feu aux fesse est un tribut a payer pour qui veut vivre dignement dans SON pays, tout en sachant les garanties données par le Roi (le conseiller officiel de MVI demeure encore Azoulay, les Berbères marocains n’ont même pas cet honneur, alors la pleurnicherie n’est pas de mise dans le cas du Maroc...
      Je te signale qu’en Kabylie actuellement, la majorité des "martyres du Printemps Noir" sont des "Kabylo-musulmans" comme tu aimes catégorier, pratiquants ou pas, convaincus ou pas. Saches aussi qu’en Kabylie, l’attachement à l’Islam (qu’on soit d’accord ou pas) est plus le fait des filles, même jeunes modernes et non voilées pardy ! (elles sont plus nombreuses que les garçons à faire carême, et patati et patata et j’en connais des masses comme ça, j’appelle ça du pavlov, et pourtant elles manifestent et permettent indirectement le fait que tu puisses t’exprimer sur le net, et peut-être demain, je l’éspère, au grand jour...dans un villages de "marabouts"), donc tu ne peux pas sans cesse t’en prendre aux Bebères de confession musulmanes, ils ne sont pas plus aliénés finalement que leurs ancêtres chrétiens latinisés (pourtant le christianisme est considéré comme apostolique en nos contrées, direcetement venu d’Orient, en araméen ? punique ? et pourtant latin après son adoption officielle par Constantin. Exit le martyrologe aux nom à consonnance amazighe...et le tourest joué :perdu de vue notre amazighité, même le pape ne souffle pas deux mots en Tamazight pour Urbi et Orbi !). Si l’Islam te gêne à ce point, ce dernier ne semble pas avoir altéré le "psychisme" kabyle de tendre vers plus de liberté, d’ouverture, de démocratie, notamment au contact avec l’occident européen, notamment français, plus précisément laïc, gauchiste et humaniste, pas très catholique tous ça (1789 a soufflé sur la terre de France et rougi les fesses des prêtres "frelateurs") Ouf ! cette laïcité (pour ne pas dire athéisme, agnostisme...) qui permet aux juifs de s’exprimer(sauf sous Vichy la praticante), aux chrétiens de se sentir toujours chez eux, aux musulmans de l’ouvrir davantage qu’en pays musulman...
      Alors, il semble que l’écrasante majorité de kabylo-musulmans comme tu les appelles, est plus ouverte que tu ne veux le voir, les votes succesifs l’on prouvé : tous les partis se référant à l’Islam politique sont pratiquement inexistants et viennent même très loin derrière le moribond arabo-conservato-bahtiste FLN.
      Mes amis chrétiens de Kabylie et d’outre monts ne sont pas aussi sacandalisés que ça de la mentalité de nombre de "kabylo-musulmans" - ilsen comptent dans leur propre famille, mais cela est une autre histoire quant à la présence du christianisme actuel, plus un fait individuel que communautaire) même si les Kabyles (toutes croyances confondues) gagneraient à évoluer encore et encore sur bien des points, et surtout avoir la possibilité de codifier et appliquer pour eux même leur évolution (autonomie, indépendance, domination de l’Algérie, re-conquête de toute l’Afrique du Nord, ou citoyenneté appliquée dans une Algérie nationale réellement démocratisée...peu importe).
      Pour ma part, les religions d’importation, quelque soit la beauté et la justessequi ont caractérisé leur naissance - je te l’accorde pour l’Islam, il n’est pas naît dans la douleur, mais dans un petit "bobo" de luxe, ça fait longtemps que je leur trouve un goût frelaté, notamment chez nous, mais aussi ailleurs comme tout produit périssable.

      Aller-va, je suis persuadé que tu dois avoir beaucoup d’amis kabyles "d’héritage" musulmans (malgré eux ou pas) .
      Si tu parles des intégristes, cela est une autre histoire, car des Loubavitchs barbus hirsutes aux fondamentalistes en petites lunettes et complet cravates, via les talibans indescriptibles de répugnance, c’est du pareille au même, ils prennent en otage la foi des gens, parlent de bien et de mal, alors que ce sont tous des va-t-en guerre, des assassins de projets et d’enfants.
      Les païens, les animistes du monde entier me semblent alors combien plus sympathiques et touchants, même s’ils paraissent naïfs voire cruels dans certains rites, mais plus en harmonie avec ce qu’ils disent, et moins contre nature. En somme moins hypocrites, plus vrais et plus terriens.
      Atlansen.

    • Oui c’est vrai, la France a placé ses hommes, et les a bardé de décorations, mais elle n’a pas distillé l’Islam dans leurs veines. Ils étaient déjà partitionnés. La part Amazighe non réduite chez nous kabyles en particulier, c’est le sens aiguisé de la révolte devant ce qui est imposé par la force, mais cette part s’efface devant la programation arabo-islamique. Si la rancune anti-islamique est aussi vivace chez nombre, ce n’est pas un accident de parcours. Notre mémoire interminable ne nous renvoie pas le spectacle désastreux d’un judaïsme tortionnaire ou d’un christianisme sadique contre nous Imazighen. Ni même d’ailleurs de guerres qui nous auraient été faites au nom de Baal, Isis ou Neptune. Non, les juifs de chez nous n’ont obligé personne à porter le schtreimel, les chrétiens n’ont pas élevé en doctrine la conversion forcée, les manichéens, les Zoroastriens n’ont pas enfoncé les Gathas au marteau-piqueur dans les crânes des berbères. Qui nous a attaqué sur nos valeurs librement choisies, poly ou monothéistes avec la virulence des arabo-musulmans ? La clique d’Alaric ? Byzance ? Les Grecs ? Carthage ? A-t-on jamais cicatrice de massacres chez nous dictés par une quelconque religion avant l’Islam ?

      La majeure partie des religions du monde primitives ou élaborées, et c’est de bonne guerre, se croient seules dans le vrai. Mais une seule revendique une suprématie sans partage et un Jihad permanent jusqu’à son triomphe irrévocable. Le Coran est truffé d’exhortations à la querelle, aux interventions manu militari et à l’absence de merci envers les infidèles, jurant une mort très gore aux associateurs et apostats, délivrant des permis de tuer en veux-tu en voilà par le truchements de fatwas et de sourates sans ambiguité. Les musulmans ont un rapport vicéral, trippal, à leur mode de pensée. Pas intellectuel. Vas-y raconter des blagues sur Mahomet et Allah comme les juifs sur Yahvé et les chrétiens sur Jésus pour voir à quelle sauce tu vas être mangé. C’est cette intolérance absolue, ce blocage total vis-à vis de la chose religieuse qui les caractérise qui nous a gaché la fête depuis plus de mille ans.
      C’est le caractère obligatoire de l’Islam, inscrit dans la charte de Mahomet qui prive l’Homme Libre de sa liberté de conscience, de sa maîtrise de ses choix intimes. L’Islam est un perpetuel mariage forcé et on te fait musulman sans sortie de secours parce que tu nais là et pas ailleurs. Les Kabyles autrefois islamisés par le Seif, embrigadés par des générations d’ulémas et de tenant de la seule culture restée visible tant les autres ont été anéanties par les Banou Hillal, n’avaient de seul repère que dans le pâté sourateux inmangeable qu’on leur servait à chaque repas. Au point de penser arabo-musulman de façon autonome, aidés en la tâche par leur pilote automatique coranique, et appeler au Jihad avec El Haddad quand les vilains sont français mais chanter des hymnes aux janissaires occupants par la bouche des U Mhend. Parce que musulmans, les Turcs n’étaient pas tout à faits des "méchants" malgré leurs exactions et leurs Bordjs pas du tout amicaux.
      Les Zaouiates on rempli leur office en bousillant la plante des pieds de centaines de milliers de petits kabyles mais encore plus leurs synapses, si bien que par la suite nos légendes et nos contes ont planté leurs décors chez les Califes de Bagdad et dans les harem des Pachas plutôt que sur nos paturages. Pavlov que tu cites aurait élevé une statue aux taxidermistes de la pensée arabislamiste.

      Je m’accommode dans la paix de la doctrine Bouddhique parce qu’elle est humainement respectable, j’estime les Manitouistes, les Sikhistes, les Mazdéens dont le comportement est sain pour le genre humain et je suis sans problème avec les allumés de Krishna et même les fanatiques de la Divine Autruche, parce que quelle que soit la risibilité pour moi de leurs postures, ils ne se font pas sauter au milieu de passants et savent vivre avec leurs voisins. Je respècte infiniment les agnostiques, les athées les sans avis parce que leurs idées ne les éloignent pas du genre humain. A côté de ça, l’Islam est né sur les champs de boucheries, après X campagnes menées par le seul prophète Emir d’armée du monde, la seule religion née par le sang et l’anschluss.

      Si l’Islam était à géométrie variable, s’il se prétait au jeu de la démocratie spirituelle, si l’Islam se contentait d’une part du gateau et pouvait manger proprement, sans en foutre partout et sans postilloner sur ses voisins à la même table que les autres formes de croyances terrestres, je n’aurais pas plus à lui repprocher qu’aux absurdités de Bourdin le barge. Mais l’Islam c’est tout ou rien, l’Islam c’est la religion qui ne fait pas la queue, qui fait du scandale et essaie de passer devant les vieilles - religions évidemment -. L’Islam, c’est transformer les synaguogues en mosquée comme à Alger, et en mosquées des basiliques comme Sainte Sophie, c’est le dynamitage de statues inscrites au patrimoine universel. L’Islam c’est la langue unique d’un Coran arabe, comme Staline avec la russophonie soviétique. C’est une race devant les autres, c’est les arabes fayots d’Allah, comme Hitler avec ses Blonds. L’Islam c’est le plasticage des "idoles" des autres, c’est la razzia sur les cultures autres, c’est la réduction en tas de sable d’oeuvres classées, c’est des tirs à la mitraillette sur les façades d’Abou-Simbel, "temple du paganisme".

      On peut s’étendre à volonté sur les fautes des autres croyances, idéologies et philosophies. Mais on ne peut revenir sur l’origine sanglante et cruelle de la religion arabo-islamique ni de son leader agressif. Donne moi si tu peux l’adresse d’un autre comme lui, sans pitié, génocide, fourbe, pédophile et éphébophile et je t’enverrai un cheikh en blanc !

      Les Hassidim Loubavitch et Brezlev avec leur intransigence religieuse et leurs manteaux clownesques restent contenus dans une croyance non expansive. Ils ne sont pas plus dangeureux pour le système solaire que l’arbre de Josué planté en Arizona.

      J.R.I

    • Au sujet du dernier paragraphe : tu crois vraiment ça ? T’a-t-on admis ou connais-tu quelqu’un qui t’as rapporté ce qui se pense et se croit dans ces cercles clownesques ?

      La France à amplifié le système des zaouyas kabyles, elle s’est appuyée sur le maraboutisme, elle a placé en Kabylie des Cadis....tous un système islamique dont les Kabyles ont été tellement allergiques. Le vent de révolte ne s’est pas altéré avec cette religion (adoptée sincerement ou pas, reniée...c’est comme tu veux, la personalité de ce peuple est demeurée, sauf chez les serviles, comme partout d’ailleurs).
      La Basse Kabylie (de Ménervile-ex Tizi n’At Aïcha à Camps du Maréchal - devenu Naciria - à été arabi-islamisée par la "grâce" de la France qui dans le sillage de l’armée (1857) puis celui des colons civiles à partir de 1873, a traîné des hordes de khemessas (de pères en fils depuis le Makhzen ottoman...ou depuis Carthage !) pour (re)travailler les terres des Iflissen, repoussés et cantonnés sur leurs hauteurs à casser du gland.
      Le résultat se fait sentir aujourd’hui. Un monde sépare Bordj-Ménaïel de Tizi-Ouzou. Ne parlons même pas du gouffre qui exsite entre Dellys (pourtant ex-capitale de Grande Kabylie) et Tigzirt, à peine quelques km plus loin. Ce qui prouve que dans la vigueur des Kabyles, les vrais, la religion n’intervient pas et l’islam n’a pas fait exception.

      Les Juifs ne sont pas prosélytes car "auto-élus" de Dieu (j’oserais penser à Aton, éponyme d’Adonaï et de Yabné, salvateur des Apirous à Akhet-Aton !).

      Le christianisme à semé chez nous la pagaille à tel point que pour la première fois une religion osa se pointer à nos portes, turbans et sabres aux poings, pour semer la "parole" mais récolter le "grain"....

      A chaque monothéisme à correspondu un géant grignotage de notre être. Avant, il y avait des guéguerres (comme tu le rappelles au sujet de Carthage, Rome..sans plus, et les Berbères étaient plus respectés de la part de leurs "demi-conquérants" que les "élus" du mono-divin.
      Au final, ces "mono-auto-élus" sont tous enfants d’Yten (Aton en Grec) qui le premier persécuta les autres croyances d’Egypte, ridiculisa un déjà vieil et riche héritage, pratiqua des autodafés - du jamais vu en Egypte de l’époque - et qui dans sa suprématie et son arrogance, vit son alter-égo sur terre, le diforme Akhenaton, créer de toute pièce une capitale "pure" débarassée des gêneurs. pour remplir sa capitale, quoi de mieux que de trimballer (de force et par promesse d’accéder au paradis des Pharaons) les plus faibles de faibles d’Egypte : la classe semi-esclavagisée des Apirous, parmi les quels des Sémites...qui par le flambeau repris bien plus tard par un des leurs élevé (et très bien toléré !) à la cour des rois d’Amon-Râ, Amosis-Moshé, et ce grâce à ce qu’on lui enseigna au Temple d’Amon alors rétabli. Par l’héritage des scribes rigoureux (même si une grande partie de la mémoire du traumatisant épisode amarnien fut systématiquement effacée) il raviva Aton (Adonaï) et ses promesses faites par son prophète, Akhnaton, d’une vie meilleure pour tous...après la mort !
      Voilà la grande aventure monothéiste exclusiviste quasi morbide relancée, avec comme apogée (ou paroxysme) d’intolérance et d’allergie à la différence et la diversité : le christianisme post-apostolique (je ne m’attarderais pas sur l’auto-isolement des premières sectes chrétiennes pour vivre en marge de la société dans laquelle elles étaient sensées partager le sort et l’espace), et l’islam qui a bien appris la leçon : démarrer directement par les armes sans perdre de temps à tendre la joue gauche.
      Chez nous, Yten/Aton, nommé d’ailleurs Itej (le Soleil) est resté à sa place dans un animisme shamanique des origines, au final plus à sa place dans le système solaire (et donc plus inoffensif comme tu dis) et parmi les étoiles que la lignée arrogante des : Aton-Adonaï-Yahvé-Elloh-Allah servie souvent par des illuminés violents. C’est un fait : si ce n’est pas le prophète fondateur, ce sont ses adeptes..c’est du pareille au même pour moi.

      Atlansen.

      J’aime bien pourtant l’épisode amarnien de l’Egypte ancienne période qui permet de relativiser beaucoups de choses. L’avancée des recherches sur le site de Tell el Amarna depuis maintenant moins de dix ans soulève bien des voiles qui ne s’arrêtent pas au pasaume 104 de la Bible...

    • Azul fellawen,
      C’est avec beaucoup d’intérêt que je viens de parcourir les pertinents points de vue relatifs à notre héroïque "Jeanne des Aurès" ! Merci à tous, avec un bonus à Djamila A qui a eu la riche idée de lancer le débat avec l’interview de D.Nebot. A ce propos, ne sachant où me procurer l’ouvrage en question, je saurai gré à à quiconque me viendrait en aide dans ma quête.
      Certes, j’ai été irrité à la lecture de certaines interventions trop partisanes et parfois excessives, dues, me semble-t-il, au contexte actuel en Kabylie, mais néammoins je les crois toutes sincères, et après tout cela aide à refouler les rancoeurs du moment.
      Peu nous chaut que notre Dyhia fût plus juive que berbère ou l’inverse, l’essentiel pour nous, juifs et berbères, c’est notre volonté partagée de reconstituer notre Peuple et redécouvrir ensemble ce que fut la tumultueuse vie de nos ancêtres. Heureusement pour l’honneur de nos cousins Chaouis, notre belle et pudique Reine, vaincue (hélas pour nous tous), n’a pas eu recours à l’usage de ses charmes, à l’instar de la sulfureuse Cléopatre du Nil, pour avoir la vie sauve ! A moins que l’ Historiographie arabe ait censuré la scène du conquérant mâle bédouin refusant les faveurs de la reine mécréante ! Cela ne faisait pas beau dans le spectacle. Spécialistes avant l’heure de la communication, ils (nos envahisseurs arabes) savaient soigner leur image de marque.
      Pour preuve, dans un monde où ils se sont depuis longtemps mêlés aux indigènes, sont considérés comme arabes non seulement ceux qui se réclament de cette qualité par leurs ancêtres, mais aussi tous ceux qui parlent et écrivent l’arabe, vivent sous la loi musulmane et participent de la culture arabe. Dans cette perspective, on considére comme arabisée la plus grande partie du Proche-Orient et du Maghreb. Seuls les Juifs, les Berbères, les Persans de l’Iran oriental et quelques autres groupes gardent leur spécificité, et ce jusqu’à ce jour. Pourquoi, aussi bizarre que cela puisse paraître, gardons nous ces attributs identitaires à consonnance arabe, hérités de nos derniers conquérants ?
      Berbères juifs et juifs berbères, causons toujours...nous ne savons même plus qui est qui !
      Lors d’un récent séjour d’une semaine dans ma toujours bouillante vallée de la Soummam, le second en quarante-cinq ans, je soulevai auprès d’une assemblée de parents et amis (hommes et femmes) la question de la définition de la citoyenneté Kabyle ! A notre grand étonnement, nous n’en étions pas capables, à moins de restreindre la définition aux seuls sangliers qui courent en toute en liberté à travers la montagne (l’islam les ayant définitivement émancipés). Parce que pour beaucoup, être kabyle c’est être natif de Kabylie, de parents kabyles, et parler kabyle, ben voyons, c’est aussi simple que cela.
      Tant pis pour ces métèques nés en France et ailleurs, ils sont des millions, qui se prétendaient kabyles, ai-je objecté. Ils n’y avaient pas pensé !!!!
      Que dire si nous avions abordé la définition de la citoyenneté berbére.

    • C’est pour cela que j’ai dis qu’il réstait aux Kabyles de grands pas à réaliser, et ce quelque soient leurs confessions, cachées ou vécues, des musulmans aux marxistes. Une identité qui n’a jamais pratiqué au sens officiel du terme sa place "au soleil" est certainement restreinte dans sa vision de citoyenneté qui se limite en fait à la tradition. Le discours sur l’autonomie est actuellement truffé de recours "traditionnels", ceux du déjà vécu, du simple héritage (et qui ont montré au passage, outre leur indéniable résistance, leur faiblaisse : nous sommes encore au stade de vaincus ! nous ne maîtrisons pas notre territoire) au lieu de l’innovation, du progrès.
      Même une éminence scientifique de la linguistique à affirmé dans ses multiples écrits, tant sur l’identité Berbère que sur la Kabylie, que cette identité se limitait, se définissait quasi uniquement par la langue, alors que tant et tant de Kabyles élevés dans la diaspora, tant locale qu’internationale, ainsi que nombre de francophones ayant fait fructifier "leur butin de guerre" ou autres arabophones conscients de leur identité millébaire, ont été élevés dans une identité Berbère revendiquée et vécue, ravivée et époussetée voire enrichie, sans pour autant être des Berbérophones de naissance. De plus ce n’est pas parcequ’un Anglais parle Anglais qu’il est différent du Francais ? Son mode de communiquer reflête sa personnalité/identité et non l’inverse. Américains, Anglais, Ecossais et Irlansdais pratiquent tous la même langue, alors que des différences fondamentales les séparent, même si Acossaie et Irlandais sont celtes, indo-européens comme les Saxons...
      Cela me laisse perplexe tant nos "grands communicants" s’expriment presque uniquement dans la langue de Molière, outre les meetings en kabyle, diffusent par écrit leurs idées via le français pour certains et même l’arabe dialectal pour d’autres (par illusion nationale dans le cas de l’Algérie).
      Comment peut-on alors définir la Kabylité que par le fait de naître en Kabylie et parler Kabyle, quand une bonne partie des Kabyles qui font vivre et avancer cette identité ne sont pas nés en Kabylie, et pour certains, le Kabyle n’est pas la langue de naissance...langue qu’ils défendent (il suffit de voire l’immigration, les algérois, notamment les jeunes coupés de leurs aïeux).
      Je suis d’accord pour un débat plus réfléchi sur la citoyenneté Berbère en général et Kabyle en particulier, car nous n’avons pas à reproduire le jacobinisme de l’ancien colonisateur - aujourd’hui dépassé par l’Europe (une langue, une patrie !) - et la singerie de ce qui est censé être nos pays dits indépendants (au fait indépendants de qui ?) et exangues.
      Atlansen.

    • Azul,

      Ben mon vieux, tu pourrais inspirer Mary Higgins Clark par tant d’intrigues et Christian Jacq risquerait de te plagier ! Je crois relire un roman pour gamins de mon enfance :" Complot à Persépolis". Tu dis que Moïse a copié comme un cancre la religion d’Aménophis IV Akhénaton ? Et Abraham alors, comment qu’il a fait ? Tu fermes la porte un peu trop proptement sur la chronologie du monothéisme, et lorsque que l’auto-baptisé Akhénaton a batti sa capitale loin de Thèbes et de ses archi-puissants prêtres d’Amon, et servi l’unique Amon, il n’était pas totalement ignorant que les hébreux d’Egypte ne connaissaient depuis longtemps qu’un seul Seigneur. Comme d’ailleurs tous les peuples du patelin que les juifs ont croisé. Aussi étonnante qu’ait pu être la religion - toujours solaire - de celui que tu crois difforme à cause d’une représentation stylistique nouvelle, rupture oblige, reconnue par l’histoire de l’art comme n’étant qu’un effet et non un signe pathologique d’hydrocéphalie, elle restait Egyptienne de par sa symbolique quoiqu’adaptée au culte nouveau. La Statuaire Amarnienne ne revient pas sur les principes de Kâ et de Bâ, ni sur une gestuelle convenue - pied gauche avancé, quasi absence de reliefs en dehors du chef plus travaillé ...- et chargée de sens. D’ailleurs je ne vois pas pourquoi tu prends parti contre Akhénaton. A moins que tu ne sois grand pontife d’Amon Râ, auquel cas je comprendrais que de concert avec les autres mécontents de la fin de la manne religieuse - quelques tonnes de bouffe sacrificielle et tous les biens qui vont avec - tu n’aies vite été effacer les cartouches royaux pour faire disparaitre toute trace de l’ "hérétique".

      On sait très bien que le fameux psaume 104 est clairement adapté d’un poème du Pharaon, mais l’Ancien Testamment qui est constitué d’un vaste champs de textes compilés, en a repris bien d’autres chez les peuples avoisinants mais en les soumettant à des corrections. Un tas de cultures étaient techniquement parlant au dessus des hébreux et avaient une littérature plus raffinée ce que les juifs n’avaient pas manqué d’observer car ils ne vivaient pas sur une ïle isolée sur Pluton. Ils fréquentaient d’autres cultures auxquelles ils ont emprunté leur beau. Ceci ne les a pas empéché d’adopter une philosophie originale sans équivalent où que ce soit et de supplanter les autres religions par une spiritualité autrement plus aérienne et intellectuellement novatrice.

      Non, tu as raison de ne pas t’attarder sur les premiers chrétiens, tu aurais risqué de trouver que leur isolement était leur assurance-vie quand on sait ce que l’on a fait à leur Messie, et que dès le départ on en a trucidé quelques uns comme Etienne. Du pareil au même ? Judéo-chrétiens et musulmans, tu crois sincèrement ce que tu écris ? L’aventure des Juifs est faite de sempiternelles persécutions et de shoa, les crétiens ont servi longtemps de casse-dalle aux fauves et les martyrs au sens judéo-chrétien n’ont pas appri à piloter sur "flight simulator". A l’inverse les musulmans ont commencé par liquider un max d’arabes païens et de juifs comme les Banou Qoraïza chez eux avant de dégueuler sur le reste des voisins. Ils ont fait plus de mal qu’il n’en ont subi au cours de l’Histoire et leurs chouhadas gagnent leur tickets pour le miss houri - hahaha ! c’était trop tentant ! - en faisant des scores contres les infidèles c’est à dire tout ce qui n’était pas eux. Donc à comparer, il vaut mieux parler des lamas du Tibet que l’on massacre plutôt que des pasdarans qui se baladent avec leurs bretelles explosives. Ne jette pas le bébé avec l’eau du bain : les initiateurs des autres religions en particulier, comme des idées en général ne sont pas responsables de la lecture de leurs lois que peuvent en faire les "allumés". Sauf si leurs lois induisent ces mêmes allumés. Si tu crée un religion en demandant à tes apôtres de ne pas faire de mal à quiconque pour quelque motif que ce soit, mais que certains dans les siècles te désobéissaient, faudrait-il que l’on t’accuse toi ? Si tu leur donnes une licence de tir et qu’ils canardent à l’envi, pourras-tu plaider non coupable du chef d’excitation à la violence ? C’est toute la différence entre l’Islam et d’autres croyances humaines, en Inde, au Penjab, en Austalie au pied de l’Ayer’s Rock. A ce propos, toutes les présences étrangères dont tu as fait mention pour notre terre nous ont laissé à notre langue et à notre Anzar, et ce n’est que par la parole que certains nous ont convaincu d’inviter le Dieu Toreau et sa troupe. Ni les buisiness men Phéniciens, ni les Grecs qui sont venus nous demander la main d’Athéna, ni les Romains mi-figue mi-raisin, ni le juifs imazighen ni les chrétiens n’ont laissé dans nos souvenirs les points de sutures d’une religion bourreau comme l’Islam et nous nous rappellons encore de la Dame des Aurès mais d’aucun anti-autre-foi que l’Islam. Aussi je trouve drôle que tu conçoives que la France est la seule responsable de notre gabegie islamique quand on pense au rôle joué par les Zénètes et les Sahnajas, par les marabouts de Kabylie anté-Pieds-Noirs, à Bou Baghla, El Mokrani, Ben Badis, aux Kotamas de Kabylie fondateurs du Caire, dans la greffe de l’Islam dans l’inconscient collectif amazigh. La France n’ayant fait qu’enfoncer des derniers microns le clou rouillé dans notre chair, idiote qu’elle était, plus arabophile que les arabes, mais aussi par le seul fait de sa présence, elle a ravivée elle la "Fille ainée de l’Eglise", le sentiment d’Islamité des notres tout en se rattrappant en nous mettant un pied à l’étrier de la modernité et surtout du berbérisme contemporain. Pour preuve, nous parlons démocratie, pluralisme, liberté de pensée et équité sociale selon l’éducation française et non en référence à un Coran ou à une unité arabe. Sans doute parce que la France a réveillé une mémoire ensevelie par le reg arao-islamique. L’Islam nunuche et tranquille dont je connais une ramette entière de représentants est relativement peinard en surface et vivotte d’un Ramadan par-ci et d’un Aïd par là sans avoir la moindre connaissance des obligations canoniques ni des règles du jeu mahométans. C’est un Islam somnambule où on fait les choses machinalement. Dès qu’il se réveille, il descend d’un étage dans la pensée humaniste et de dix dans celui de la tolérance et de la cohabitation.

      Tiens, avant que j’oublie, ça te parait strange que je parle des Juifs orthodoxes alors qu’il y en a dans toutes les capitales d’occident, mais pas d’évoquer toi-même familièrement l’injoignable Akhénaton ? C’est une simple étourderie j’espère.

      à Tufat

      Jughurtha R.I

    • Tu auras rectifié par toi-même, Akhénaton servait comme son nom l’indique Aton ; j’ai glissé sur le clavier et j’ai tapé Amon. Mais c’est un dûr et il n’a pas eu mal...

      J.R.I

    • Re-Azul,

      Voilà un sujet qui est essentiel et sur lequel pour une fois, je suis presque totalement de ton avis - garçon, champagne ! -. Il est vrai que la définition de qui nous sommes est au coeur de nos actions. C’est vrai que la Kabylité est pour moi un état d’esprit avant d’être un génome ou un parler, tant il est vrai que Maatoub Lounes a été captif de berbérophones, et que je connais des Kabyles ultras qui ne parlent pas Tamazight. Tous les Irlandais ne parlent pas gaéliques, tous les Bretonistes ne parlent pas armoricain. Donc la langue n’est pas le boeuf mais la charrue. Ce qui tire vers l’avant la notion de berbéritude et la manière dont nous nous ressentons, la façons par laquelle nous vivons notre idée de nous-mêmes, l’image que nous nous faisons de notre spécificité et de notre patrimoine moral. Nous avons un héritage comportemental particulier dont nous présumons qu’il nous distingue des autres cultures et que j’apprécie comme étant éminament méditerranéen de la Méditerranée des Héllènes et des Latins, des Provençaux et des Ibères par distinction d’avec la rive orientale, celle du Liban actuel, de l’Egypte. Nous procédons d’un fond commun indubitable. Au fond, un étranger peut se révéler meilleur Kabyle que certains Kabyles dans son attachement d’autant plus sincère qu’il n’en vient pas au patrimoine qui est notre et mériterait de facto d’être accepté comme un égal méritant par la communauté. Un arabe qui se fait Kabyle sera pour moi un Kabyle. Un Kabyle qui pense arabe sera pour moi un arabe et le pouvoir algérien en regorge.

      A présent que nous sommes libres de rencontrer d’autres manières d’hypostasier sur le monde idéal, après que se soit effondré en 1830 le mur imperméable de l’arabo-islamisme et que nous ne sommes plus de la basse cour du coq gaulois, nous pouvons sans complexe adopter certains de ses tics comme les Droits de L’Homme et la démocratie d’autant que nous avons des références compatbles dans notre passé et notre mode de vie ne bloque pas l’assimilation avantageuse de notions modernes introduites chez nous par les Français. Il importe fouiller au fin fond de notre être les vertus que nous voulons notres et apprendre à dérouler le manuscrit de notre Histoire afin de jeter les ponts sur l’avenir. A quels alter ego civilisationnels pouvons nous nous comparer ? A quel groupe de cultures pouvons nous nous associer ? Quelles affinités et avec qui sont des interrogations existentielles dont la réponse peut nous diriger largement. Toutes les nations du monde vivent aussi par des partenariats où l’identification réciproque tient lieu de grand voile, et les peuples fraternisent selon des liens de pensée aussi, car nul sur la planète ne peut prétendre à l’autarcie culturelle, au célibat politique, à l’hérmitage économique.

      Je ne pense pas qu’il soit possible de définir la berbéritude dès lors que nous sommes non encore une nation mais du magma en fusion appelé à se solidifier un jour. Pour ce faire, il convient avant tout de préciser le type de société que nous voulons ériger, d’en brosser les grands traits, de la situer par rapport aux grands courants de ce monde, d’inventer qui sait une nouvelle architecture sociale. La berbérité aura emain un aspect imprévisible mais dont nous pouvons fonder la base. Et c’est là que je reviens sur ce que je disais à propos de l’éthique de notre peuple, remodelée de fond en comble par l’Islam autocratique, remanié par chance par notre adoption des idées de la France intelligente. La Berbérité en tant que concept initial est pour l’instant connectée à une tradition et une mémoire parce que le présent est douloureux et le futur brûmeux est à couper au couteau. Si nous n’étions à ce point contrdits dans nos aspirations libertaires par les hoberaux perfides de l’arabislamisme, nous n’aurions pas de difficulté à évoluer vers une berbérité créative et indépendente du levant. C’est ma certitude que dégagés l’emprise du Coran absolutiste, la conviction injuste que l’Islam est incontournable et qu’il se doit d’être le lot de tout kabyle, l’Etat qui s’en revet à l’exclusion des autres religions, la démocratie pourra s’établir pleinement en région Amazighe, avec toutes ses imperfections, dans l’intéret de tous. A cet égard, Isral abondamment évoqué ici est un bel exemple de ce que peuvent façonner des gens de couleurs diverses et aux accents internationnaux quand leur PPDC est suffisamment solide et profondément fixé dans les sous-bassements de leur identité et quand la pluralité est leur voeux.

      Tu dis juste au sujet de la diaspora, et les Kabyles sont plus forts d’agir en et hors Kabylie, comme la Résistance guidée par De Gaulle en France et dehors, comme l’ensemble des résistances du monde fortes de leurs émissaires expatriés.

      Jughurtha, R.I

    • Kotamas, Almoravides...c’est pour moi du kif kif avec St Augustin, Saint Cyprien...les latinophiles idem arabophiles (l’islam solidaire des Arabes, la chrétienté détachée du socle araméen s’est amarrée au latin, dépassant le grec...). La France n’a fait que surfer sur cet état d’esprit riche en mimétisme religieux du tout oriental, attitude indigène quitte à dénuder le Berbère. Je pense que cela tu l’as compris de ma part, ce n’est pas la première fois que j’amalgame les religions orientales, elles véhiculent, certes au départ, des messages "élévato-salvateurs" mais aboutissent à l’arrivée à des armées embrigadées. Même les juifs n’y échappent, le peu de pouvoir qu’ils ont pu obtenir "grâce" aux anglais (idem les Séoud, Irakiens...Idem pour tous les orientaux alors génétiquement affaiblis...) sur un lambeaux de territoire, voilà qu’ils s’inventent des partis "d’extrême droite (!?)" le plus naturellement du monde tout en pointant un doigt accusateur et culpabilisant sur l’Europe, et par extension au monde entier. Je les imaginerais quelconques et similaires à leurs frères arabes si depuis Juda et Isral il n’y eût pas eu de ruptures historico-socio-territoriales...Commeles Séoud, ils auraient fait grand commerce des lieux Saints du premier monothéisme, alors interdits aux hérétiques chrétiens et hystériques musulmans. Je le parie sur une Terre parallèle.
      Je note comme un problème dans ta chronologie égyptienne : Ankh Aton n’a fait que mettre en avant le culte déjà privilégié par son père Tiyi (A. III) et qui semblerait être la divinité protectrice de toute cette dynastie.
      Aton, d’abord guère sans égal, a bel et bien devancé Abraham, simple patriarche sémitique très localo-cananéen (peut-être même simple légende venue de l’Indus via Ur, Niniv...). Abraham n’a pas mis sur pied une religion dogmatique tel que cela se conçoit. la Suprématie d’Aton (la difformite du roi est rapportée/attestée par les Scribe, celle-ci s’est vue justifiée par la nouvelle religion, ce qui fit pencher tous les canons de l’époque pour créer le style dit amarnien, curieusement vite abandonné dès le mystérieux Smankharê (supposé aujourd’hui comme n’étant pas moins que le pseudo de Nefertiti pour reigner, à confirmer ou infirmer).
      Les Apirous à Amarna furent délibérément importés par le roi pour le servir dans sa capitale.
      Au fait, les ressemblances de l’Hymne à Aton ne s’arrête pas au psaume 104, même la compilation coranique est truffée de verbes, d’approches qui signent et perpétuent le signe amarnien :les affirmations de l’unique, le souffle dans la bouche de l’oiseau (miracle du christ...), le soleil se levant à l’Orient et se couchant à l’occident selon la volonté de Dieu (ou Aton lui-même), les peuples différents créés pour se connaître....
      Je me suis déjà longuement étalé sur d’autres forum sur non pas simplement les emprunts hébraïques aux sémites mésopotamiens, mais sur la continuité spirituelle et identitaire qu’ils ont véhiculée par ce qu’on appelle la première religion monothéiste (exit Aton, et tant qu’on y est les brouillons abrahamiques ou...brahmiques) et qui signe aussi et avec force toute la mentalité et l’identité de ces peuples : j’ai déjà parlé d’Enkil Elâ (Enlil le très haut ce qui donne en arabe Allah Taâla) et Enlil, évoluant en Ellohim (en plus et/ou parallèlement à Adonaï et Yabné) puis en Elloh des premiers chrétiens...en araméen pour n’être qu’Allah des musulmans, les arabes frères des araméens nomades, commerçants, négociants...tribus du nord-est arabique...)
      Les religions sont une compilation des croyances humaines pour ne pas dire des "craintes" et du jeu de domination. La foi, l’extase sont le lot des rêveurs, ce qui n’est pas si mal. Le dogme de l’Unique tout puissant, l’exclusif mais bien faiteur provient d’Aton et la puissance de l’Unique maître des Enfers, juge des Hommes qui doivent le servir, lui obeir, le Dieu craint et à craindre avant tout, celui qui créé et détruit n’est autre qu’Enkil Ela, le suprême Dieu des Akkadiens, le Dieu juge à craindre...
      Aton-Enkil n’ont formé qu’un, une "unionicité" détonnante, violente qui emporta et emporte encore aujourd’hui plus de la moitié de l’Humanité. Tantôt, voire souvent, Enkil se met en avant, et de tant à autres, Aton revient sous les traîts de l’Amour, de la beauté. Mais tout deux, même en un, jaloux de leur(sa) puissance ; leur(sa) unicité, leur(sa) exclusivité, sont (est) les géniteurs du peuple élu, moteurs des croisades, inventeurs du jihad...des "sacrifices humains collectifs", des meurtres sacrés sur leschamps de bataille, pour gagner lafaveur de trôner à la gauche ou à la droite (c’est selon) de Dieu (Ici c’est l’image et les attribus de Zeus qui se sont invités !)...
      En un mot c’est ma position sur l’héritage du monothéisme, belle idée au départ, mais corrompue par les Hommes, les pouvoirs. Du moins si cela est somme toute inévitable, c’est l’Hypocrisie du sacré qui est exagérément rabachée. Dommage. Une telle divinité uniciste, me semble incomprise et trop au-dessus du niveau des hommes, même encore aujourd’hui après avoir su que la Terre tournait autour d’une boule de gaz fumants, que sur Vénus il pleut de l’acide sulfurique, que Mars est un astre mort et rouillé, que Jupiter est un gaz sans fonds, et qu’entre les planètes et les étoiles, ni anges ailés, ni démons à queues ne se baladent....
      l’Enfer gronde encore entre Tigre, Euphrate et Jourdin, sa demeure de toujours alors que le Jardin d’Eden (l’oasis d’Yten/Aton) est resté au temple d’Akhet-Aton dans le sein de la mère naturelle Afrique, aujourd’hui presque perdu mais le souvenir perpétué et déterré par la Science, sa refloraison souhaitée, ici et partout ailleurs. Le principe est toujours plus simple que le dogme.
      Atlansen.

    • "Etre" Berbère ne s’arrête pas à "naître" Berbère, in extenso : Kabyle.
      La berbéritude à intégré, mieux que n’importe quelle république de ce monde, des gens aussi divers que les Noirs et les Hellènes,à telpoint de se fondre et brouiller les histo-socio-ethno-anthropo..tous les logues.
      Peu de gens l’on compris, encore moins nos envahisseurs adeptes du qui mieu mieu que moi.. et encore bien moins nos berbères d’aujourd’huis, désormais trop faibles et désarticulés. Hormis les plus irreductibles d’entre eux qui heureusement qd même sont encore bruyants.
      Atlansen

    • C’est une théorie assez distrayante sur l’origine des monothéismes. Hélas, un peu light...Je suis pret à admettre me tromper sur la chronologie surtout si tu réussis à me démontrer qu’Abraham n’a pas devancé Aménophis IV de près d’un demi millénaire - Abraham XIXe siècle avant JC, Akhénaton, XIVe siècle avant JC -...

      Pas d’Accod’ac avec ton origine des noms Allah et Elohim. A la limites, tu aurais comparé à El Ileh qui signifiait dans "l’Arabie heureuse", la divinité...
      Allah n’était qu’un des dieux tutélaires de la Mecque, parmi les Hambal, Shems, Manat, Wajj, Kaber et tout le toutim. Il ne suffit pas de rapprocher des sons pour trouver une source commune aux mots, les sens aussi donne le diapason, sinon autant faire comme les arabo-musulmans qui s’approprient les cultures des vaincus par l’arabisation de leurs termes et patronymes. Elohim, le nom donné à leur Dieu par les hébreux, interrogé sur son identité par l’intrigué Moïse lui aurait répondu qu’il "était celui qui est" ce qui a donné par écrit YHV soit Yahvé ou Yéhovah/Jéhova selon les voyelles qui ont été adjointes aux initiales pour les rendre prononçables. Yahvé en tant que terme n’a pas de sens ni de mot cousin chez les sémites. Si je dis le Miséricordieux, ou le Très Haut, je pose un épithète sur celui dont on ignore le nom, à la différence du mot Allah qui est un nom et pas un adjectif. Tout comme Zeus et Héra sont des prénoms. D’ailleurs les musulmans ne compabilisent pas moins de 99 qualificatifs pour leur Allah, ce qui ne lui donne pas pour autant 99 noms.

      Si tu veux pousser plus avant le raisonnement, accuses aussi l’ensemble des philosophies terrestres, des doctrines politiques et des théorèmes économiques qui ont à un moment ou à un autre provoqué des cataclysmes et des chocs entre humains alors qu’ils tendaient vers autre chose. La tendence aux conflits n’est pas née du judéo-christianisme. Elle est inhérente à la nature des Hommes, pour tout et rien, pour une priorité refusée, un voisin bruyant... La religion, les religions ont toujours tenté de tempérer les attitudes et légiférer sur les devoirs et contraintes relationnels. Mais si les religions sont à côté de la plaque, combien dans leur dogme préconisent la violence comme instrument et combien justifient les moyens par la fin ? Ce n’est pas le Judaïsme qui appelle la violence mais quelques juifs qui ont fait d’une religion leur servante et non le contraire. L’Islam lui a légitimé le meurtre, le génocide même par la volonté d’Allah et les ordres de son Prophète. Tu ne trouveras pas même à creuser un tunel jusqu’en Chine ce procédé chez les Juifs et chez les Chrétiens respectueux de leurs commandements, dont l’incontournable Décalogue.

      Tu as un réflèxe, sans doute légitime, de suspicion à l’égard du religieux, qu’expliquent les désastres multiples qui en ont découlé au cours du temps. Mais sache que ce n’est pas le fait de croire ou de ne pas croire qui draine les relents assassins, mais l’individu du fin fond de ses entrailles qui peut basculer du mauvais côté. Sauf à croire en une doctrine qui libère et même encourage dans certains cas les pulsions léthales. Il est des idéologies qui incitent au respect et à l’amour d’autrui et d’autres qui voient l’enfer chez les autres, c’est là et seulement là que se trouve l’excuse collective au crime et l’Islam en la matière n’est pas élève mais professeur. En dernier ressort, à condition d’avoir un minimum d’autonomie mentale, ce sont les personnes qui choisissent leur camp, et il y a des bouddhistes brutaux comme des musulmans paisibles et des chrétiens irrascibles. La religion propose un chemin, aux hommes libres de le prendre ou pas. Les autres quand ils ne sont pas de simples moutons de Panurge, sont contraints et forcés, et font avec. Mais les dogmes restent ce qu’ils sont et à les comparer, on aboutit au simple constat que l’Islam fait bande à part, et est par essence est intolérant et tyranique. Prends la démocratie, ou la liberté grands idéaux justes et nobles, Eluard regrettait les crimes pour elles. Faut-il que l’on y renonce pour autant ? D’autres principes comme le Fascisme, la supériorité raciale et le colonialisme par comparaison sont contraires à la morale depuis le socle jusqu’au pyramidion. Et sont répréhensibles de A à Z, et pas juste pour ce qui en a éxudé. L’Islam, c’est idem. En résumé, l’Islam est une Barbarie qui a eu ses Schindler, comme les autres religions ont eu leur Oussama. Cela ne change rien au discours essentiel qu’elles véhiculent et qui est divergent.

      Sans excuser l’Extrême Droite Israélienne dont tu fais mention, cela prouve qu’ils sont démocrates, car leur excès se fait dans un cadre parlementaire et laïc et est la rançon de la démocratie. Il vaut mieux ça qu’une théocratie sans échappatoire à la Wahabite, voire à l’Algérienne. Il n’y a d’ailleurs qu’en Isral que tu vois au Proche-Orient des oppinions s’opposer et un débat exister.

      Enfin pour ce qui est des Berbères latinisés tels Augustin, Apulée et Tertullien, ils nous sont connus car déjà célèbres en leur temps. Mais un très grand nombre de Berbères était capable de s’exprimer dans un petit latin, comme aujourd’hui on parle le français chez nous - plutôt que l’arabe toujours -. Les Rois Imazighen contemporains de l’Empire savaient non seulement le Latin mais parfois le Grec et le Punique. C’est ainsi que l’Ecole d’Athènes a accueuilli les enfants de Massinissa si je ne me trompe, et que Jugurtha a harangué le sénat romain à Rome et en Latin comme je te l’ai rappelé une fois lointaine.
      Toi, tu es bien francisé jusqu’à nouvel ordre, et je présume que tu portes plus facilement le pantalon européen que le sarouel Ottoman, je dirais même que je ne te vois pas avec un chech. Quel Berbère es-tu alors ? Un Francisé, un européanisé parce que tu regardes les infos sur la Une et les docummentaires d’Arte ? Parce que tu écris de gauche à droite en lettres latines tu n’es pas authentiquement Amazigh ? Il y a pourtant des francisés dans le gouvernement anti-kabyle, et même des Kabyles dans le tas, kabylophones. Je maintiens que ce n’est pas l’accent qui fait ce que l’on est mais les idées. Tu as toi-même mis en exergue le fait d’être à 100 pour 100 kabyliste sans parler un mot de Kabyle, donc tu conviendras de ce que les berbères latinisés n’étaient pas obligatoirement des demi-berbères. Diya était Berbère jusqu’à la moêlle parce que sa croyance le lui permettait mais dans son époque et d’une façon que nous ignorons, et Taos Amrouche la Chrétienne était une immense berbériste parce que sa foi l’acceptait telle qu’en son peuple. L’Islam est la seule machine à compresser la culture originelle avec une telle efficacité et toise toujours en la matière les impérialismes de tous calibres. D’où pour moi la totale conviction que le verrou de l’Arabo-islamisme doit sauter avant que nous ne puissions jouir largement de la possiblilité démocratique. Ce n’est pas d’athées comme toi ou de croyants comme moi que l’anti-pluralisme et l’anti-démocratisme surgira, mais des nostalgiques du califat, comme nous en avons la preuve irréfutable partout où ils trainent leur savates.

      Note qu’en ce moment, pendant que la démocratie s’exprime pour et contre la guerre en Irak, l’Islamie bouillonne et hurle au Jihad dans les rues du Caire, de Gaza, D’Oman et de Jordanie. C’est bien qu’il y a un hiatus irreductible entre le monde islamarabe et le reste de l’humanité.

      Jughurtha R.I

    • C’est une théorie assez distrayante sur l’origine des monothéismes. Hélas, un peu light...Je suis pret à admettre me tromper sur la chronologie surtout si tu réussis à me démontrer qu’Abraham n’a pas devancé Aménophis IV de près d’un demi millénaire - Abraham XIXe siècle avant JC, Akhénaton, XIVe siècle avant JC -...

      Pas d’Accod’ac avec ton origine des noms Allah et Elohim. A la limites, tu aurais comparé à El Ileh qui signifiait dans "l’Arabie heureuse", la divinité...
      Allah n’était qu’un des dieux tutélaires de la Mecque, parmi les Hambal, Shems, Manat, Wajj, Kaber et tout le toutim. Il ne suffit pas de rapprocher des sons pour trouver une source commune aux mots, les sens aussi donne le diapason, sinon autant faire comme les arabo-musulmans qui s’approprient les cultures des vaincus par l’arabisation de leurs termes et patronymes. Elohim, le nom donné à leur Dieu par les hébreux, interrogé sur son identité par l’intrigué Moïse lui aurait répondu qu’il "était celui qui est" ce qui a donné par écrit YHV soit Yahvé ou Yéhovah/Jéhova selon les voyelles qui ont été adjointes aux initiales pour les rendre prononçables. Yahvé en tant que terme n’a pas de sens ni de mot cousin chez les sémites. Si je dis le Miséricordieux, ou le Très Haut, je pose un épithète sur celui dont on ignore le nom, à la différence du mot Allah qui est un nom et pas un adjectif. Tout comme Zeus et Héra sont des prénoms. D’ailleurs les musulmans ne compabilisent pas moins de 99 qualificatifs pour leur Allah, ce qui ne lui donne pas pour autant 99 noms.

      Si tu veux pousser plus avant le raisonnement, accuses aussi l’ensemble des philosophies terrestres, des doctrines politiques et des théorèmes économiques qui ont à un moment ou à un autre provoqué des cataclysmes et des chocs entre humains alors qu’ils tendaient vers autre chose. La tendence aux conflits n’est pas née du judéo-christianisme. Elle est inhérente à la nature des Hommes, pour tout et rien, pour une priorité refusée, un voisin bruyant... La religion, les religions ont toujours tenté de tempérer les attitudes et légiférer sur les devoirs et contraintes relationnels. Mais si les religions sont à côté de la plaque, combien dans leur dogme préconisent la violence comme instrument et combien justifient les moyens par la fin ? Ce n’est pas le Judaïsme qui appelle la violence mais quelques juifs qui ont fait d’une religion leur servante et non le contraire. L’Islam lui a légitimé le meurtre, le génocide même par la volonté d’Allah et les ordres de son Prophète. Tu ne trouveras pas même à creuser un tunel jusqu’en Chine ce procédé chez les Juifs et chez les Chrétiens respectueux de leurs commandements, dont l’incontournable Décalogue.

      Tu as un réflèxe, sans doute légitime, de suspicion à l’égard du religieux, qu’expliquent les désastres multiples qui en ont découlé au cours du temps. Mais sache que ce n’est pas le fait de croire ou de ne pas croire qui draine les relents assassins, mais l’individu du fin fond de ses entrailles qui peut basculer du mauvais côté. Sauf à croire en une doctrine qui libère et même encourage dans certains cas les pulsions léthales. Il est des idéologies qui incitent au respect et à l’amour d’autrui et d’autres qui voient l’enfer chez les autres, c’est là et seulement là que se trouve l’excuse collective au crime et l’Islam en la matière n’est pas élève mais professeur. En dernier ressort, à condition d’avoir un minimum d’autonomie mentale, ce sont les personnes qui choisissent leur camp, et il y a des bouddhistes brutaux comme des musulmans paisibles et des chrétiens irrascibles. La religion propose un chemin, aux hommes libres de le prendre ou pas. Les autres quand ils ne sont pas de simples moutons de Panurge, sont contraints et forcés, et font avec. Mais les dogmes restent ce qu’ils sont et à les comparer, on aboutit au simple constat que l’Islam fait bande à part, et est par essence est intolérant et tyranique. Prends la démocratie, ou la liberté grands idéaux justes et nobles, Eluard regrettait les crimes pour elles. Faut-il que l’on y renonce pour autant ? D’autres principes comme le Fascisme, la supériorité raciale et le colonialisme par comparaison sont contraires à la morale depuis le socle jusqu’au pyramidion. Et sont répréhensibles de A à Z, et pas juste pour ce qui en a éxudé. L’Islam, c’est idem. En résumé, l’Islam est une Barbarie qui a eu ses Schindler, comme les autres religions ont eu leur Oussama. Cela ne change rien au discours essentiel qu’elles véhiculent et qui est divergent.

      Sans excuser l’Extrême Droite Israélienne dont tu fais mention, cela prouve qu’ils sont démocrates, car leur excès se fait dans un cadre parlementaire et laïc et est la rançon de la démocratie. Il vaut mieux ça qu’une théocratie sans échappatoire à la Wahabite, voire à l’Algérienne. Il n’y a d’ailleurs qu’en Isral que tu vois au Proche-Orient des oppinions s’opposer et un débat exister.

      Enfin pour ce qui est des Berbères latinisés tels Augustin, Apulée et Tertullien, ils nous sont connus car déjà célèbres en leur temps. Mais un très grand nombre de Berbères était capable de s’exprimer dans un petit latin, comme aujourd’hui on parle le français chez nous - plutôt que l’arabe toujours -. Les Rois Imazighen contemporains de l’Empire savaient non seulement le Latin mais parfois le Grec et le Punique. C’est ainsi que l’Ecole d’Athènes a accueuilli les enfants de Massinissa si je ne me trompe, et que Jugurtha a harangué le sénat romain à Rome et en Latin comme je te l’ai rappelé une fois lointaine.
      Toi, tu es bien francisé jusqu’à nouvel ordre, et je présume que tu portes plus facilement le pantalon européen que le sarouel Ottoman, je dirais même que je ne te vois pas avec un chech. Quel Berbère es-tu alors ? Un Francisé, un européanisé parce que tu regardes les infos sur la Une et les docummentaires d’Arte ? Parce que tu écris de gauche à droite en lettres latines tu n’es pas authentiquement Amazigh ? Il y a pourtant des francisés dans le gouvernement anti-kabyle, et même des Kabyles dans le tas, kabylophones. Je maintiens que ce n’est pas l’accent qui fait ce que l’on est mais les idées. Tu as toi-même mis en exergue le fait d’être à 100 pour 100 kabyliste sans parler un mot de Kabyle, donc tu conviendras de ce que les berbères latinisés n’étaient pas obligatoirement des demi-berbères. Diya était Berbère jusqu’à la moêlle parce que sa croyance le lui permettait mais dans son époque et d’une façon que nous ignorons, et Taos Amrouche la Chrétienne était une immense berbériste parce que sa foi l’acceptait telle qu’en son peuple. L’Islam est la seule machine à compresser la culture originelle avec une telle efficacité et toise toujours en la matière les impérialismes de tous calibres. D’où pour moi la totale conviction que le verrou de l’Arabo-islamisme doit sauter avant que nous ne puissions jouir largement de la possiblilité démocratique. Ce n’est pas d’athées comme toi ou de croyants comme moi que l’anti-pluralisme et l’anti-démocratisme surgira, mais des nostalgiques du califat, comme nous en avons la preuve irréfutable partout où ils trainent leur savates.

      Note qu’en ce moment, pendant que la démocratie s’exprime pour et contre la guerre en Irak, l’Islamie bouillonne et hurle au Jihad dans les rues du Caire, de Gaza, D’Oman et de Jordanie. C’est bien qu’il y a un hiatus irreductible entre le monde islamarabe et le reste de l’humanité.

      Jughurtha R.I

    • C’est une théorie assez distrayante sur l’origine des monothéismes. Hélas, un peu light...Je suis pret à admettre me tromper sur la chronologie surtout si tu réussis à me démontrer qu’Abraham n’a pas devancé Aménophis IV de près d’un demi millénaire - Abraham XIXe siècle avant JC, Akhénaton, XIVe siècle avant JC -...

      Pas d’Accod’ac avec ton origine des noms Allah et Elohim. A la limites, tu aurais comparé à El Ileh qui signifiait dans "l’Arabie heureuse", la divinité...
      Allah n’était qu’un des dieux tutélaires de la Mecque, parmi les Hambal, Shems, Manat, Wajj, Kaber et tout le toutim. Il ne suffit pas de rapprocher des sons pour trouver une source commune aux mots, les sens aussi donne le diapason, sinon autant faire comme les arabo-musulmans qui s’approprient les cultures des vaincus par l’arabisation de leurs termes et patronymes. Elohim, le nom donné à leur Dieu par les hébreux, interrogé sur son identité par l’intrigué Moïse lui aurait répondu qu’il "était celui qui est" ce qui a donné par écrit YHV soit Yahvé ou Yéhovah/Jéhova selon les voyelles qui ont été adjointes aux initiales pour les rendre prononçables. Yahvé en tant que terme n’a pas de sens ni de mot cousin chez les sémites. Si je dis le Miséricordieux, ou le Très Haut, je pose un épithète sur celui dont on ignore le nom, à la différence du mot Allah qui est un nom et pas un adjectif. Tout comme Zeus et Héra sont des prénoms. D’ailleurs les musulmans ne compabilisent pas moins de 99 qualificatifs pour leur Allah, ce qui ne lui donne pas pour autant 99 noms.

      Si tu veux pousser plus avant le raisonnement, accuses aussi l’ensemble des philosophies terrestres, des doctrines politiques et des théorèmes économiques qui ont à un moment ou à un autre provoqué des cataclysmes et des chocs entre humains alors qu’ils tendaient vers autre chose. La tendence aux conflits n’est pas née du judéo-christianisme. Elle est inhérente à la nature des Hommes, pour tout et rien, pour une priorité refusée, un voisin bruyant... La religion, les religions ont toujours tenté de tempérer les attitudes et légiférer sur les devoirs et contraintes relationnels. Mais si les religions sont à côté de la plaque, combien dans leur dogme préconisent la violence comme instrument et combien justifient les moyens par la fin ? Ce n’est pas le Judaïsme qui appelle la violence mais quelques juifs qui ont fait d’une religion leur servante et non le contraire. L’Islam lui a légitimé le meurtre, le génocide même par la volonté d’Allah et les ordres de son Prophète. Tu ne trouveras pas même à creuser un tunel jusqu’en Chine ce procédé chez les Juifs et chez les Chrétiens respectueux de leurs commandements, dont l’incontournable Décalogue.

      Tu as un réflèxe, sans doute légitime, de suspicion à l’égard du religieux, qu’expliquent les désastres multiples qui en ont découlé au cours du temps. Mais sache que ce n’est pas le fait de croire ou de ne pas croire qui draine les relents assassins, mais l’individu du fin fond de ses entrailles qui peut basculer du mauvais côté. Sauf à croire en une doctrine qui libère et même encourage dans certains cas les pulsions léthales. Il est des idéologies qui incitent au respect et à l’amour d’autrui et d’autres qui voient l’enfer chez les autres, c’est là et seulement là que se trouve l’excuse collective au crime et l’Islam en la matière n’est pas élève mais professeur. En dernier ressort, à condition d’avoir un minimum d’autonomie mentale, ce sont les personnes qui choisissent leur camp, et il y a des bouddhistes brutaux comme des musulmans paisibles et des chrétiens irrascibles. La religion propose un chemin, aux hommes libres de le prendre ou pas. Les autres quand ils ne sont pas de simples moutons de Panurge, sont contraints et forcés, et font avec. Mais les dogmes restent ce qu’ils sont et à les comparer, on aboutit au simple constat que l’Islam fait bande à part, et est par essence est intolérant et tyranique. Prends la démocratie, ou la liberté grands idéaux justes et nobles, Eluard regrettait les crimes pour elles. Faut-il que l’on y renonce pour autant ? D’autres principes comme le Fascisme, la supériorité raciale et le colonialisme par comparaison sont contraires à la morale depuis le socle jusqu’au pyramidion. Et sont répréhensibles de A à Z, et pas juste pour ce qui en a éxudé. L’Islam, c’est idem. En résumé, l’Islam est une Barbarie qui a eu ses Schindler, comme les autres religions ont eu leur Oussama. Cela ne change rien au discours essentiel qu’elles véhiculent et qui est divergent.

      Sans excuser l’Extrême Droite Israélienne dont tu fais mention, cela prouve qu’ils sont démocrates, car leur excès se fait dans un cadre parlementaire et laïc et est la rançon de la démocratie. Il vaut mieux ça qu’une théocratie sans échappatoire à la Wahabite, voire à l’Algérienne. Il n’y a d’ailleurs qu’en Isral que tu vois au Proche-Orient des oppinions s’opposer et un débat exister.

      Enfin pour ce qui est des Berbères latinisés tels Augustin, Apulée et Tertullien, ils nous sont connus car déjà célèbres en leur temps. Mais un très grand nombre de Berbères était capable de s’exprimer dans un petit latin, comme aujourd’hui on parle le français chez nous - plutôt que l’arabe toujours -. Les Rois Imazighen contemporains de l’Empire savaient non seulement le Latin mais parfois le Grec et le Punique. C’est ainsi que l’Ecole d’Athènes a accueuilli les enfants de Massinissa si je ne me trompe, et que Jugurtha a harangué le sénat romain à Rome et en Latin comme je te l’ai rappelé une fois lointaine.
      Toi, tu es bien francisé jusqu’à nouvel ordre, et je présume que tu portes plus facilement le pantalon européen que le sarouel Ottoman, je dirais même que je ne te vois pas avec un chech. Quel Berbère es-tu alors ? Un Francisé, un européanisé parce que tu regardes les infos sur la Une et les docummentaires d’Arte ? Parce que tu écris de gauche à droite en lettres latines tu n’es pas authentiquement Amazigh ? Il y a pourtant des francisés dans le gouvernement anti-kabyle, et même des Kabyles dans le tas, kabylophones. Je maintiens que ce n’est pas l’accent qui fait ce que l’on est mais les idées. Tu as toi-même mis en exergue le fait d’être à 100 pour 100 kabyliste sans parler un mot de Kabyle, donc tu conviendras de ce que les berbères latinisés n’étaient pas obligatoirement des demi-berbères. Diya était Berbère jusqu’à la moêlle parce que sa croyance le lui permettait mais dans son époque et d’une façon que nous ignorons, et Taos Amrouche la Chrétienne était une immense berbériste parce que sa foi l’acceptait telle qu’en son peuple. L’Islam est la seule machine à compresser la culture originelle avec une telle efficacité et toise toujours en la matière les impérialismes de tous calibres. D’où pour moi la totale conviction que le verrou de l’Arabo-islamisme doit sauter avant que nous ne puissions jouir largement de la possiblilité démocratique. Ce n’est pas d’athées comme toi ou de croyants comme moi que l’anti-pluralisme et l’anti-démocratisme surgira, mais des nostalgiques du califat, comme nous en avons la preuve irréfutable partout où ils trainent leur savates.

      Note qu’en ce moment, pendant que la démocratie s’exprime pour et contre la guerre en Irak, l’Islamie bouillonne et hurle au Jihad dans les rues du Caire, de Gaza, D’Oman et de Jordanie. C’est bien qu’il y a un hiatus irreductible entre le monde islamarabe et le reste de l’humanité.

      Jughurtha R.I

    • Entre un héritage de fait francophone et francophilie il y a une différence de taille. Ce n’est pas par ce que je défends l’amazighité en français que je dois automatiquement taire toutes critiques en vers la France, notamment sa et ses politiques plus qu’hasardeuses et officiellement (les dernières déclarations de de Villepin et celles plus anciennes de Mitterrand, alors ministre de l’Intérieus durant la guerre d’Indépendance, se ressemblent étrangement et dégagent une méfiance vicérale envers tous ce qui est kabyle...car peut-être plus "proches" par l’histoire occidentale et donc plus "alertes", et donc gênants et dangereux pour elle contrairement aux oisifs bédouins).
      De plus, au fins fonds de la Kabylie du XIXème siècle, séroual et chéchias, voire même turbans arabo-ottomans n’étaient pas à la mode, les tableaux de Bridgman l’américain ou Vernet le français en témoignent à côté des témoignages directs de nos aïeux.
      Faire la courbette à la France parcequ’en partie francophone est chose inacceptable, c’est reconnaître de fait la légitimité de ceux arabophones qui défendent et revendiquent bec et ongle l’arabité par la vertu de l’arabophonophilie.

      La francophilie est quelque chose de dépassé, limite ridicule comparable au bahtisme. L’un n’est oas mieux que l’autre, ils sont différents et ... nuisibles pour nous à fortes doses. Nombre de francophones, notamment kabyles, ont combattu la "généreuse" France (de Féraoun à Krim Belqacem, via Abane Ramdane et Didouche Mourad (celui-ci était exclusivement francophone) !

      Tu te réfères longuement et continuellement aux Massinissa et juba qui se sont abreuvés de culture greco-hellénique, tu omets de me citer ce qu’ils ont apporté à leur tour à ces cultures (de l’ar vestimentaire à la cavalerie, jusqu’à même des signes alphabétiques - voir Dossiers de l’Archéologie, n260, fev 2001). Eh oui ils ne s’y sont pas abreuvés la gorges sèche et les mains vides. Dumaurier, pourtant très "francisé" en a écrit des pages à ce sujet. Symétriquement, des Yaghmorassen, Mansour, et autres faiseurs de dynasties islamiques berbères du Moyen-Age, ont agit en de la même manière. Cette fois au grec et au latin, alors moribonds à l’époque, s’est vue substituée la langue arabe, pour voir ensuite se développer une arabophilie en droite ligne de la puniciphilie, grecophilie, latinophilie...un trait de caractère en somme.

      "Européanisé" ceci est une notion très floue quand on sait les influences multiples qu’a subi ce continent, jusqu’à 7 siècles de présence arabe, suivis de quelques siècles de domination ottomane et particulièrement en Grèce, berceau proclamé de la civilisation européenne (quand la folie du monumental ne recule pas les frontières du dit berceau bien plus au sud, en Egypte !). Européanisé, oui et non à la fois, quand la coupe du pantalon que nous connaissons actuellement n’est pas né en Europe, mais en Inde. En Gaule, les romains en tuniques croisaient la fer avec des gaulois en "séroual" bouffant, boléro et petit gilet de cuir....très orientale comme tenue ne trouves-tu pas ? Les siècles qui suivirent ne virent pas non plus de pantalon, hormis le collant du moyen-âge, collant qui subsista sous la tunique de laine des kabyles jusqu’à la fin du XIXème, pas exclusivement européen tous cela ! Le seroual loubia et checht’Stamboul était l’affaire des "hadriyyine" (citadins), tout comme le turban du moyen-age arabe (relique des tresses mésopotamiennes puis phéniciennes, mais dans sa forme très élaborée semble être venue aux arabes via les peuples marins de mer de Chine !!!).
      Question tenues vestimentaires et civilisation, les frontières sont aussi floues. Seule la modernité, la libre inspiration et le sens du pratique a inventé le concept de "mode", là je te l’accorde, très bien développé par l’Europe moderne consciente de son évolution, après l’Europe andalouse (oui, des défilés de modes privés se déroulaient dans les grandes demeures de Séville, histoire de mettre en valeur les étoffes, les teintes venues d’Orient...idem pour les concours de cuisine) et longtemps après les cours égyptiennes. Quand je parle de mode ici, c’est celle générale qui intéressait une grande partie de la population bénéficiant de moyens et non pas seulement des cours royales.
      Donc francophonie, n’est pas francophilie contrairement à l’arabophonie enfermée dans le piège de l’arabophilie. La France appartient à la sphère européenne diverse, dans laquelle se retrouve nombres de caractères de notre civilisation berbère, à l’Image du mont Affric qui surplombe l’Ecosse comme l’a si bien rappelé un certain Dumaurier. Je ne dois rien à la France, en dehors de ses géniaux révolutionnaires de 1789 que dans les rues de Paris ont dit m... aux Rois et leurs Eglises étouffants. Le peuple de France s’était rappelé ce que certains affricains ont jadis lancé à a face de l’Empire : l’Afrique aux Africains (ils ne scandaient pas "vive notre roi" et patati et patata com des c...finis le font pour un certain saddam...non, ils revendiquaient bien une sorte de droits d’être libres sur leur terre, tout comme ces parisiens affranchis ! C’est ce que je rtiens de la France, le reste est en grande partie corruption, son "arabophilie" actuelle jusqu’à ce saborder avec son héritiere "révolutionnaire" et salvatrice de 1918-1945, l’Amérique. Cela devrait t’en dire long !
      Atlansen.

  • Cher monsieur nebot : c’est vrais qu’il y ait toujours eu des juifs en afrique en general, mais permeter mois de vous rapeller que le judaisme est une religion des plus anciennes dans cet univers comme l’ont repete les theologues atravers les siecles et les continents pas plus que d’autres religons, le premier ministre ariel sharon et les rabins,qui semble foi ou la peur : comment les juifs peuvent survivre dant L’amerique chretienne) il y developpe la these selon laquelle les juifs ne peuvent conserver leur identitee, aux etats-units, que s’ils restent fideles a leur religion et evitent notament les mariages avec les non juifs ), je trouve votre these sur ce fait historique tres intressante. Pour commencer il faut d’abord se poser la question:qui sont les kabyles ? et qui est le reste des berbere, ces deux composantes particulerement les plus significatifs qui, jusqu’a present,etait les plus delaissees par le systeme educatif,qui nous menne aujourd’hui a cette septicemie separatiste douleureuse qui dechire notre pays,alors on ne peut pas revendiquer une democratie etant separatiste. alors comment peut on immaginer un tamazigh libre sans aucune conscience de pluralisme et laicitee dans une algerie de(mezab-chaoui-touareg-berbere-dyhia"kahena...! cette multi- ethny est magnifique, donc le proces de democratisation et le devoir de tous. je regrette infiniment,un demi-siecle de lutte acharnee,pour l’independance d’abord,pour la survie ensuite pour l’venir enfin. (un algerien berbere arabophonne musulman)


  • alors me basant sur l’article que je viens de lire ,il est claire que l’ecrivain melange religion et race du fait qu’il est tout a fait normal qu’ un berbere soit juif ou chretien ou musulman ,c’est une question d’apartenance religieuse qui ne se refere en aucun cas a la race de la personne alors je crois que DIHYA etait une reine berbere de confession juive comme beaucoup de berberes aujourd’huie sont soit juifs soit chretiens soit musulmans.
    Et moi je suis une jeune fille fille kabyle de foi chretienne et m’a foi ne change pas le fait que je suis une femme berbere ,je crois que l’important et de garder toujours notre identite malgre nos divergence en matiere de religion ou d’apartenance politique .


  • Vivent les juifs qui ont battu les arabo-musulmans ! Ils n’ont pas de pétrole et de gaz mais ils ont des cerveaux ! C’est d’eux qu’il faut s’inspirer pas des arabo-musulmans !

    Yacine


    • Salut yacine je partage à fond ton tes idées vivement que l’algerie redvienne ce qu’elle etait avant les sauvages arabo-musulmans moi je suis chrétien kabyle et fiére de l’être , et je suis fiére de savoir que notre reine Kahina est juif et toute les femmes kabyles s’inspirent de cette gueriére qui a chassés les arabes de toute l’afrique du nord ,les kabyles certaint n’ont pas encore comprient que les arabo-musulmans se servent de certaint kabyles de services pour nous diviser ça c’est dommage,maintenant pour ce qui est de la religion les kabyles sont démocrate,laîque,ils imposent leur culture à aucun ce n’est pas le cas des arabo-musulmans,aprés tout que je sache nos origines sont chrétiennes ou juifs mais jamais musulmane,qu’avont nous à apprendre de l’islam et des arabes ?ils sonten retard de 14siécles qu’ont t’ils inventer la haine,ne sont pas tolérant n’acceptent jamais la différence,et pourtant il dépendent du monde occidentale,ils n’ont pas le savoir,ils sont raciste,,moi comme toi je dis vive les juifs ,vive les chrétiens vive le monde libre,un kabyle chrétien de yakouren

  • Les theocrates d’Israel ou d’ailleurs ne vont pas faire instaler des theocraties partout dans le monde. Ils sont libres de se definir par leur religion mais il y a des canadiens de toute religion qui sont canadiens avant tout.

    Les laics du Québec doivent etre conscients de toutes ces manipulations islamo-judaiques ou islamo-chretiennes et sont certainement citoyens d’une meme province avant tout.

    La Kahena est une Tamazight qui a defendu Tamazgha.


  • Pourqoui nous nous identifions toujours aux autres ? pourquoi ce mélange entre religion et ethnie ? Apparement nous les kabyles sommes de mauvais éléves.
    Nous voulons que justice nous soit rendu et que notre langue soit reconnue, mais nous devons aussi etre juste envers les autres.
    Vous parlez autant que berbers mais vous etes surement d’accord avec moi que les autres berberes ne partagent pas vous idées anti-musulmans et aussi beaucoup de kabyles.
    nous accusons la religion musulmane de nous avoir pris notre langue alors que le probleme est en nous, bien sur c’est toujours facile et simple d’accuser l’autre.
    le complexe du berbere est de toujours vouloir s’identifier a l’autres alors que d’autres communautés musulmanes sont toujours restés eux même, je parles des perses des musulmans de l’asie du sud ....
    vous nous faites que vous diviser encore plus.
    Moi je kabyle et musulman, rien empeche je n’ai rien contre les autres qu’il soit arabe ou juif, mais je suis sur d’une chose c’est qu’il faut etre juste envers tout le monde.


  • Dire que nous ne sommes pas des juifs ou que nous sommes des juifs ou que nous ne sommes pas des musulmans ou que nous sommes des musulmans est faux ! La religion est une affaire privée du moins pour les Kabyles, nous devons soutenir la liberté de conscience, chacun serait libre de pratiquer ou pas une religion. Il n’est pas raisonable d’essayer de parler au nom de tous et d’affirmer que nous sommes comme ci ou comme ça. Nous devons avoir comme principe la laicité qui veut dire la liberté de choisir pour chacun, c’est ça la democratie, le pluralisme et la Liberté. Laissons les gens choisir pour eux memes et respectons toutes les religions et meme l’atheisme quelque soit le nombre de leurs adeptes. Nous devons garantir la liberté a toutes les minorités. Sinon nous justifierons le comportement meprisable des arabes envers notre culture qu’ils considerent comme minoritaire en Algerie. Alors n’appliquons pas aux autres ce qui nous est imposé à nous memes et que nous combattons, à savoir la loi du plus fort.

    On ne peut pas egalement dire que nos ancetres ne sont pas juifs, nous ne pouvons rien décider pour nos ancetres, ils etaient ce qu’ils etaient meme si ça ne correspond pas à notre point de vue. Laissons les Historiens et les chercheurs nous apprendre ce qu’etaient nos ancetres au lieu de leur coller nos souhaits et desirs.
    Ces reactions epidermiques contre la religion juive sont inspirées par une haine injustifiée.


  • Azul,
    j’ai honte ........tout ce que je lis depuis tout a l’heure m’a choquée. Je commence à me dire que jamais nous ne serons libre.
    Ce n’est pas en se bouffant entre nous parceque certains sont Berbéro-chrétien d’autre Berbéro-musulmans ou Berbéro-juif ou je ne sais quoi d’autre nous sommes Kabyle(Berbere) avant tout .
    Au lieu de nous critiquer rassemblons-nous ,Battons- nous ,
    Mais ensemble unis ne faites pas de clan. Nous pouvons vivre ensemble .Ils cherchent a nous détruire de l’interieure et en lisant ça je vois qu’ils y parviennent..............

    Une kabyle dégoutée


    • Azul

      Moi ce qui me dégoute Madame, c’est le contenu du Coran. Il y a beaucoup de versets qui appellent au Djihad ou bien à la haine contre les autres religions. Moi je respecte le boudhisme car c’est une religion non violente et pourtant je ne suis pas boudhiste. Je respecte le judaisme pourtant je ne suis pas un juif et je respecte les chrétiens pourtant je ne suis pas de leur religion, je respecte beaucoup les athées parce qu’ils n’imposent rien et il y a beaucoup de religions dans le monde qui ne professent pas la guerre et qui ne font pas la louange de la violence religieuse pour dominer les autres.
      Mais on ne peut pas nier que l’Islam est extrèmement violent et cherche à prendre le pouvoir absolu. Le Prophète Muhammad a fait la guerre à ses opposants. Il a même ordonné des assassinats personnellement. Il a lancé plusieurs fatwas. Il a lui même tué des êtres humains. J’ai étudié l’histoire de différentes religions importantes et je sais que c’est l’Islam le plus violent. Lis les haddiths sur la vie de Muhammad et tu ne pourras pas dire qu’il n’était pas cruel et qu’il ne pratiquait pas la vengence même si un
      prophète doit être normalement meilleur que les autres hommes. En plus aujourd’hui on voit dans le monde ce que l’Islam provoque. Les religions du monde cohabitent en général bien entre elles mais l’Islam ne cohabite que si il est minoritaire. Sais-tu que les chrétiens du Liban sont persécutés et qu’en Egypte aussi ? En Afrique les musulmans agressent les autres religions et persécutent les animistes traditionnels. En Asie ils attaquent les indouistes et les boudhistes et ils lynchent les chrétiens. C’est eux qui ne veulent pas cohabiter dans la paix avec les autres peuples et les autres cultures et c’est eux qui nous font du mal chez nous. Voilà ce que je voulais te dire à propos du Coran et pour que tu comprennes que c’est l’Islam qui menace le reste du monde.

    • Tu n’as pas à être dégoutée, c’est ça un débat, parfois ça peut être assez brutal, mais la prise de parole c’est déjà ça de gagné. Là où "ils" (qui ça ?) ont gagné, c’est le fait que tu sois dégoutée et intervienne pour le dire. C’est ce qu’"ils" (?) veulent entendre et faire entendre : qu’un débat pluriel est dégoûtant, suspect. Moi aussi je suis Berbère avant tout, et j’ai souvent été traîté de nombriliste comme si c’était un insulte ! j’en redemande, j’adore !!!
      Désolé, les Kabyles dégoûté(e)s des Kabyles qui "déblattèrent", s’entre choc par arguments, en sommes quelque part se découvrent, communiquent et tchatchent, sont pour moi des inférieurs et font partie de la catégorie (ou la classe) des faiblards tapis attendant le miracle salvateur.
      J’éspère que tu réalises ce que tu viens d’écrire. J’ose éspérer que tu ne fais pas partie de cette catégorie.
      Sinon, reste alors dégoûtée et ne regardes surtout pas les chaînes de télé et radios des pays développés, car les batailles de "chapelles" sont nombreuses et récurrentes, elles s’intensifient en période éléctorale jusqu’au délire, et pourtant...
      La Kabylie et la Berbéritude n’ont plus besoin des dégoûté(e)s de voir des débats, des échanges et des actes antagonistes soient-ils. Union ne veut pas dire unicité.
      Faut-il se complaire dans cette Algérie unanime où "touvabien" se dit "hamdoullah çavaçava", dans laquelle tu n’es qu’une mineure à vie (si tu y vis bien entendu et si t’es une femme bien sûr), où tu n’as pas d’eau, pas de soux, pas de logement, où tout le monde est pareil au rabais, de la même couleur, la même odeur et j’arrête là car en somme seule la putritude forme un tas homogène. Et ce tas homogène fumant failli recouvrir le souvenir de Diya, cette indubitablement et "psychiquement" (pour paraphraser JRI) Berbère. Là est la honte.

      Atlansen dégoûté des dégoûtés dégoûtants.

      NB : Si tu ne fais pas partie de cette catégorie, comprends alors ma réaction, et toi même réagis de façon constructive, tu verras, cela te feras passer la nausée et tu ne sentiras plus la "mauvaise odeur" du débat et passeras ton chemin devant certaines réactions d’internautes aussi bêtes qu’insignfiantes.
      Bonne Berbérité "avant tout" car là je suis d’accord avec toi, à fond !

    • Azul,

      Surprenant ! J’ai dit la même chose sur un autre forum !

      J.R.I

    • C’est la première fois que je vais sur un chat et qui plus est berbere. Je souhaite prendre contact avec la personne qui a écrit en mars dernier disant qu’elle atait dégoutée car ce qui comptait c’était d’être unis et de lutter ensembles.

      Je suis d’accord avec elle, nous devons nous unir pour lutter
      Je souhaite savoir où cette personne vit ? En Algérie, en France ou au Canada

      Merci

      Une juive Berbère vivant en France

    • azul
      y a 1an j’habitais dans un petit village en grande kabylie , j’était coupé du monde , je ne fesais aucune différence entres les peuples, les cultures, les religion , je croyais vivre dans une algérie libre et indépendante, une algérie amazigh,...mais je vois que c’est une algérie arabisée et islamisée dirigée par deux machines destructrices, le pouvoir assassin et maffieux et les islamiste égorgeurs sous les lois du halal/haram.......... et maintenant que je sais que notre peuple est grand et riche par sa divérsité et sa richesse culturel et que j’ai constaté que les amazigh sont partout dans le monde, appartiennent à plusieurs religion et c’est un peuple ouvert à toutes les civilisation, je suis fier , fier d’étre kabyle, fier d’étre amazigh.
      et je garde espoir pour que un jour l’algérie soit un pays libre ,laïque et amazigh
      et j’ai envie aussi de connaitre des kabyles , si il en existe, juifs et chrétiens

      tanemirt

    • salut, cest pas moi qui a ecrit ca mais je suis tout a fait daccord qu il faut s unir, je pense que notre identite berbere doit etre la plus importante pour nous et que la religion est l affaire personnelle de chacun, c est tout.merci.

    • Azul fell-awen(t) le boudhisme n’est pas une religion c’est un mode de vie il n’à rien de religion.Comme pour le judaîsme les juifs n’ont jamais fait la guerre aux bérbéres
      c’est le seul peuple avec qui les bérbéres se sont mélanger et vécus pacifiquement dans quelle proportion ? je ne le sais pas je pense que des spéscialistes doivent le savoir et merci nous le dire.

    • Bonjour, azul

      Je nÂadhere pas a ce que vous dites la. LÂIslam ne represente aucunment ce qui se passe dans le monde aujourdÂhui, la situation est encore plus complexe. Arretez de desinformer, car il est aussi mentionnne dans le Coran que Âtu ne tueras pointÂ. LÂislam est une religion de paix comme toute autre religion. ChaquÂun est libre de faire ce que bon lui semble, et libre de choisir sa religion, alors un peu de respect, S.V.P !

    • Bonjour à tous

      Pour moi aussi c’est la première fois que je vais sur un site Bèrbère et j’en suie tres contente.J’espere que des personnes interressantes et ouvertes voudrons bien communiquer avec moi.Je trouve le débat vraiment tres instructif.

      Merci.

    • tous comme avant chaqun surnomme dina comme il le ve.
      l’algérie sans cesse en révolte.de longs siècles avant le débarquement de 1830.ce sont les Gétules qui ouvrent la liste des insurrections (30 Avant j-C
      IL faudra 36 ans aux romains pour réprimer leur révolte.Celle de tacfarinas (27 après j-c) exigera 7 ans d’opérations. En 40 c’est le soulèvement d’Oedemon..de 253 à 260,la petite et la grande kabylie sont à feu et à sang En 270,c’est la révolte d’Ara Dion .EN 289 ?LA KABYLIE entre en dissidence pour quatre ans, et il faudra transplanter des tribus entières.De 320à330 c’est la rébelion des Donatistes et circoncellions dont la ville de timgad est le centre . puis c’est le tour de Firmus (373à375).de gildon(396-398......L’occupation des Vandales(427-533) est marquée par les incessantes émeutes des kabyles. a un moment, les aurès sont pratiquement indépendants.Sous l’occupation byzantine(533).le chef berbere Yabdas est à la tete d’une formidable insurrection.L’anarchie rénera jusqu’à L’invasion des arabes ,En(683) les arabes a leur tour sont battus et chassés une première fois de L’afrique du Nord par Koceila, le chef dune tribu berbere dans les aurès. Apres la mort de leur chef, les aurésiens contunent la lute sous le commandement mémorale, légendaire maintenant’ d’une femme qui sap.. DINA..surnommée la kahena( la sorcière),devient pratiquement la reine d’une plus grande partie du pays.Elle bat les Arabes à plate couture en(698). mais en 702 elle est vaincue par les troupes venues d’Egypte.Jusqu’à la domination turque.En 1512) les soulèvement berberes se reproduisent périodiquement et la situation ne changera guère pendant les trois siécles qui vont marquer ladomination nominale de sultan de constantinople. les aurès et la kabylie sont pratiquement en rébellion constante.en 1805 par exemple c’est une armée de 80000 hommes qui marche sur constantine, sans réussir toutefois à investir la ville.------les troupes françaises débarque le 22 dec 1830 ; ; ;l’èr des insurrections algériennes est elle close pour autant ?

    • Azul,pourquoi ce péssimisme ? tu sais ce que c’est la plurialité ? ce qui prime c’est de s’affirmer amazigh la religion c’est personnel
      on ne cesse de le répéter,tu fais erreur c’est par ces différrençes que nous serons les plus fort il faut notre unité d’accord c’est tout,il faut être optimiste et allez de l’avant,surtout dans un premier temps vers notre autonomie c’est le plus urgent.
      Vive la kabylie libre et autonome.Ar-tufat.MASSINISSA ROI AMAZIGH.

    • LA KAHENA EST UN EXEMPLE POUR TOUS .Elle a réussi à réunir tous les bérbères ,sans distinction de confession autour d’un projet commun : Repousser l’envahisseur .

      Mon rêve à moi : UN FILM A GRAND SPECTACLE SUR LA PROPHETESSE.( d’après le roman de DIDIER NEBOT que j’ai lu il y’à quelques années.FORMIDABLE ).

    • Azul
      OUBLIEZ le terme grande et Petite Kabylie c’est diviseur et l’appellation des colons.
      Mais employez plutôt le terme haute et Basse kabylie qui sied d’ailleurs à la réalité de l’emplacement géographique.
      J’ai cherché sur la carte de france pour trouver des régions où il y aurait ces qualificatifs grande petite cela n’existe pas. mais ils nous l’on appliqué pour nous chamailler et nous diviser.ils ont bien réussi.
      Il ya longtemps que j’ai banni cela de mon l’engage.
      ton frére amzigh

    • Azul
      OUBLIEZ le terme grande et Petite Kabylie c’est diviseur et l’appellation des colons.
      Mais employez plutôt le terme haute et Basse kabylie qui sied d’ailleurs à la réalité de l’emplacement géographique.
      J’ai cherché sur la carte de france pour trouver des régions où il y aurait ces qualificatifs grande petite cela n’existe pas. mais ils nous l’on appliqué pour nous chamailler et nous diviser.ils ont bien réussi.
      Il ya longtemps que j’ai banni cela de mon l’engage.
      ton frére amzigh

  • Je suis bérbére algérien du côté de mon père kabyle et celui de ma grand-mère matérnelle chaoui des N’mamcha de l’Aures.
    Et je trouve sa formidable que l’on parle de l’histoire de mes ancêtres encore une fois. Je pense à l’éspoire que l’histoire de l’algérie na pas êté oubliée, merci.


  • bonjour,

    je m’apelle fatima et je suis berbère de kelaa des M’gouna près de Ouarzazate.
    Je n’ai pas lu votre livre mais par contre j’ai lu votre interview. Vous m’avez beaucoup plus quand vous avez dit que malgré les problèmes actuels et bien que l’on pouvait construire des choses ensembles.

    Je vous souhaite une bonne continuation


  • ecoutez, je viens de lire votre message mais la fin ce n’est pas du tout ça. la reine ne s’est fait jamais convertir à l’islam. les arabes l’ont torturé, morte pour ces enfants. les arabes ont pris le pouvoirs, mais les bereberes se sont réfugée dans les montagnes. il ne sont^pas musulmans mais enemies des musulmans. jusqu’aujourd’hui, ils sont torturés par les arabes qui refusent de leur donner une identité berbere.
    en effet, les arabes obligent jusqu’aujourd’hui, les berebers de se présenter comme arabes musulmans. pleins de mort, chanteur, et ecrivains qui meurent pour cette cause. la vie international est faussé par les arabes qui essaient de chacher et d’enterer l’identité berbere.
    bien à vous


  • Pourrais-je avoir une photo de Mr. NEBOT car j’adore sa lecture...

    Merci de me répondre.

    Salutations distinguées


  • azoul,je suit berbere kabyle,je suit tre fiere de mais enceintre ma reine daya
    et mon rois jugerta ,massinissa.......come je respect les autre aurigine quis me respect .
    mais je suit desoler la reine kahina etait berbere et dorigine berbere, elle na jamais
    etait juif ,en pourer dire que les juifs et les berberes etait des bon amis ou des freres ,mais le berbere a etait toujour dorigine berbere , MAIS AUJAURD HUIT OU SON NO FRERES OU SON NO AMIS QUE
    NOUS LES AVONT DEJAT AIDER LES PREMMIER , AUTRE FOIT QUIT TA AIDER ? OU EST LA FIDELITER ?

    MISS P DRERE DU DJURDJURA .


    • azul felawen et chalom a tous ;

      Tout d’abord tous les juifs d’afrique du nord ,ont tous une origine berber .

      Pourqouoi : les premier juifs arrivée en Afrique du nord ; sont venu avec les pheniciens( surtout pour le commerce), donc pas nonbreux ; est qui dit commerce dit comunication avec les autochtone paieen berber.
      Donc comunication et commerce et par la suite conversion au judaisme des berbers ; et ce sont c’est berber converti au judaisme qui ont ramenées dans les villages et les regions tres eloigné la religion juive au berber paienn ou animiste de l’epoque pres romaine.

      Donc tous les juifs d’afrique du nord sont tous d’origine berber comme les chaouis, les kabyles ; les chleuh ; les rifains etc..... et ils vivaient en parfaite armonie avec leur freres berber non juif est ce j’usqua l’arivée en afrique du nord des juifs andalou chassé d’espagne qui ont transformer les juifs berber et les ont coupés de leur origine nord africaine en leur fesant croire qu’il etait d’origine : "moyenne orientale" ; ce qui est totalement faux !!!!

      ils ’sest passé exactement la meme chose avec l’islam en berberie ; mais c’est une autre histoire.....

      A bientot

      un kabyle chretien d’ifferhounene.

  • Je vais vous dire pourquoi je me suis surnommée le Diable. Un jour, sur le tchatche, des gens d’intelligence inferieure m’ont traitée de sorcière comme la reine du même nom que moi car pour avoir vaincu des hordes alors appelées armées, il eut fallu être une sorcière. On ne conçoit pas qu’une femme puisse conduire une armée de vaillants guerriers contre des hordes qui se croient couvertes et aidées par la puissance divine. Je suis heureuse que pour une fois le pouvoir d’une sorcière ait vaincu la volonté de Dieu ! Je leur ai répondu qu’au moment où ils enterraient leurs filles vivantes, nous en faisions des reines ! ils ont enragé ! je ne peux pas vous rapporter ce qu’ils m’ont répondu. Mais c’est bon, ça prouve que j’ai fait mouche.


  • - AZUL aux hommes épris de lumière.

    - En tant que profane je relève une incohérence.
    - Comment KAHINA pouvait-elle être juive est musulmane ?
    - Alors qu’elle a été décapitée justement pour ne pas avoir voulu se convertir à l’islam.
    - Elle qui pratiquait le Judaïsme.
    - Je ne puis adhèrer ou être convaincu avec de tels propos nuancés de contradiction.
    - J’aimerais bien que vous adressiez cette réflexion à Monsieur NEBOT.
    N’a-t-il pas voulu par le temps qui court ,vu la conjoncture ,nous dire que les juifs sont musulmans,histoire d’atténuer par le dicours l’ardeur des jeunes qui violentent les juifs que je condamne au demeurant ?
    KAHINA musulmane !c’est un Sacrilège dirons certains .Vous mériteriez une (fetwa) sous
    d’autres sites avec tous mes respests.
    Surtout qu’elle ne vous entende pas Mr Nobet.Au fait que répondrait-elle ?.....
    - Pour moi les religions ce n’est ni plus ni moins la création des êtres humains.
    - Il y a boire et à manger pour ceux à qui sa profite.C’est l’oeuvre et le génie des hommes.
    - Ce qui me fait dire ceci c’est toutes ces questions après leurs réponses :
    - Depuis quand l’humain existe-t-il ?
    - A qu’elle période Adan et Eve ont-t-ils vécu ?
    - Qu’elle estla première religion monothéiste et depuis quand existe-t-elle ?
    - Depuis quand le Judaisme existe-t-il ?
    - Depuis quand le Christianisme exite-t-il ?
    - Depuis quand L’islam existe-t-il ?
    - Dieu dit-on est bon est juste .
    - Pourquoi a-t-il laissé depuis des millions d’années les premiers humains sans religion pour l’offrir juste à nous ?
    - Avec quelle langue le dieu monothéïste a-t-il communiqué ?
    Pourquoi ce choix alors qu’il y avait d’autres parlers avant ?
    Alors que nous humains ,nous avons un seul nom ,pourquoi lui en a-t-il autant de parlers que de langues ?
    Ne pensez-vous pas que ce devrait-être l’inverse,puisqu’il est unique ?
    - Ces trois religions se partagent, sappoprient et se revendiquent de ADAN et EVE D’ABRAHAM,de Moïse Noé etc......
    Pourquoi et pour quelles raisons se sont t-elles faites ou se font la guerre tout en se proclamant du même dieu ? Tiens,tiens, cela m’inspire encore une question.
    - Comment Noé avec sa grande histoire de l’arche de Noé (et ses trois enfants)trés bien avec un bateau de 300 coudées de long 50 de large 30 de haut a-t-il pu d’embarqué avec toutes les espéces animalières sauvages de la planète sans être dévoré ?.

    Je connais la réponse des miracles de la baguette magique etc...mais cela ne me convainc pas....c’est la facilité je trouve.De nos jours le QEEN MERY le paquebot le grand de la terre ne pourra pas contenir un couple de chaque espéces de bêtes.

    La religion musulmane aurait-telle existé sans ses référents le judaïsme et le christianisme ?
    Chez les musulmans d’ailleurs dès que vous poser une question gênante,pertinente voir dérangeante ou sans capacité de réponse on vous sort le mot magique.....
    Haram,la ya djouz.
    En somme c’est une barrière un énorme voile,halte hitoire de dire tu vas trop loin mon fils.Il ne faut surtout pas les démasquer les titiller ils faut rentrer dans leur sphère pour mieux t’engloutir.il est vrai c’est leur gagne pain.Ils cultivent l’ignorance et la détresse des gens..
    - Il suffit de voir l’état de la bleue ,qui roussit.
    - 
    Pourquoi la doctrine Bouddhiste ne s’est-elle pas propagée à travers la planéte pourtant du point de vue phylosophique elle semble être la meilleure pour l’homme ?
    Car simplement elle s’interdit la relation avec l’argent source de conflits permanents.
    Elle n’est pas basée sur la domination la royauté le zaïmisme la servitude la conquête des territoires mais sur l’hygiéne du corps la pureté de l’esprit et la sagesse de l’être.Que peut-on déduire de cette marginalisation du bien qui n’interresse pas les mortels que nous sommes ?Profit,profit,toujours plus pour un jour ne plus en avoir.C’est le choix des hommes heureusement pas tous même s’ils minoritaires c’est rassurant.
    - Vous avez du pain sur la planche.Méditez ça vaut la chandelle.
    - Sachez qu’en même temps je reste ouvert et repectueux pour ceux qui refusent de partager ma vision des choses à eux de faire autant et tout ira pour le mieu du monde, n’es-ce pas ?... si jamais vous rencontrer une personne capable dans ce monde de satisfaire ma soif de savoir,m’éclairer un peu plus et peut-être me faire changer d’avis en répondant aux questions ci-dessus de façon objectives,je suis prêt à me reconvertir.Mais j’en doute car si on veut répondre à toutes questions de maniére inconsidérée cela démontrerait le contraire de ce que l’on veut bien nous faire croire.C’est de la foutaise ce qui est rapporté à mens sens.C’est l’histoire des hommes qui aiment et qui aimeront toujour le pouvoir et l’argent point.
    Mais je sais qu’il y a des individus qui ont besoin de religions par croyance,foi faiblesse d’esprit,ignorance ,fragilité ou je ne sais quoi.Ce que je dénonce et refuse c’est l’asservissement,l’exploitation et la manupilation de l’homme au travers des religions.Cela doit rester une affaire privée. Trouvez-vous normal que l’on définisse l’appartenance religieuse des individus on fonction de leur pays ou de leur lieu de naissance ?Je fais souvent ce paralelle entre les religions et partis politiques .je pense et je me dis qu’elles devraient être choisies,définiies en fonction des critéres et de la volonté personels.Certains se proclament sans être élu propriétaire,commandeurs des croyans et de religions au point de vouloir imposer leur choix à l’ensemble de leurs sujets car nous sommes consisérés ainsi.Ceux-là même qui se réclament de leur religion de surcroît proclament la tolérance mais eux refusent de se l’appliquée.Il est inadmissible.
    Je trouve ceci intolérable et même scandaleux.c’est le choix et la foi qui doivent guider nos pas et rien d’autres.Mais hélas !l’humain se sert toujours de son second pour arriver à ses fins ,la réalité nous la connaissons tous.
    - Amusez-vous à répondre à toutes questions.Essayer c’est délirant et casse-tête à la fois,mais oh !combien utile.
    - Lorsque vous aurez la caboche libre cherchezles réponses !Aller creusez-vous les méninges !
    Surtout n’hésitez pas à poser ces questions aux pseudo savants pour vous aider si le besoin se fait sentir.
    - Dieu,commmes les religions ne sont la propriété de personne ,à chacun de se déterminer en son âme et conscience pour la foi de son choix.C’est ma devise "n’impose pas mais refuse d’être imposé".
    Quant à moi cela fait belles-lurette que je me suis converti à ma nouvelle religion ,ma conscience mon éducation qui s’articulent autour de l’orbite des valeurs universelles me guident dans ma démarche quotidienne et qui s’appellent :
    - Monsieur RESPECT +
    - Madame Tolérance +
    - Madame LIBERTE +
    ’Madame SOLIDARITE +
    = Universalité

    A vos claviers si vous avez des réponses !

    Ifricos Paris le 5 jun 04 I-M


  • - AZUL aux hommes épris de lumière.

    - En tant que profane je relève une incohérence.
    - Comment KAHINA pouvait-elle être juive est musulmane ?
    - Alors qu’elle a été décapitée justement pour ne pas avoir voulu se convertir à l’islam.
    - Elle qui pratiquait le Judaïsme.
    - Je ne puis adhèrer ou être convaincu avec de tels propos nuancés de contradiction.
    - J’aimerais bien que vous adressiez cette réflexion à Monsieur NEBOT.
    N’a-t-il pas voulu par le temps qui court ,vu la conjoncture ,nous dire que les juifs sont musulmans,histoire d’atténuer par le dicours l’ardeur des jeunes qui violentent les juifs que je condamne au demeurant ?
    KAHINA musulmane !c’est un Sacrilège dirons certains .Vous mériteriez une (fetwa) sous
    d’autres sites avec tous mes respests.
    Surtout qu’elle ne vous entende pas Mr Nobet.Au fait que répondrait-elle ?.....
    - Pour moi les religions ce n’est ni plus ni moins la création des êtres humains.
    - Il y a boire et à manger pour ceux à qui sa profite.C’est l’oeuvre et le génie des hommes.
    - Ce qui me fait dire ceci c’est toutes ces questions après leurs réponses :
    - Depuis quand l’humain existe-t-il ?
    - A qu’elle période Adan et Eve ont-t-ils vécu ?
    - Qu’elle estla première religion monothéiste et depuis quand existe-t-elle ?
    - Depuis quand le Judaisme existe-t-il ?
    - Depuis quand le Christianisme exite-t-il ?
    - Depuis quand L’islam existe-t-il ?
    - Dieu dit-on est bon est juste .
    - Pourquoi a-t-il laissé depuis des millions d’années les premiers humains sans religion pour l’offrir juste à nous ?
    - Avec quelle langue le dieu monothéïste a-t-il communiqué ?
    Pourquoi ce choix alors qu’il y avait d’autres parlers avant ?
    Alors que nous humains ,nous avons un seul nom ,pourquoi lui en a-t-il autant de parlers que de langues ?
    Ne pensez-vous pas que ce devrait-être l’inverse,puisqu’il est unique ?
    - Ces trois religions se partagent, sappoprient et se revendiquent de ADAN et EVE D’ABRAHAM,de Moïse Noé etc......
    Pourquoi et pour quelles raisons se sont t-elles faites ou se font la guerre tout en se proclamant du même dieu ? Tiens,tiens, cela m’inspire encore une question.
    - Comment Noé avec sa grande histoire de l’arche de Noé (et ses trois enfants)trés bien avec un bateau de 300 coudées de long 50 de large 30 de haut a-t-il pu d’embarqué avec toutes les espéces animalières sauvages de la planète sans être dévoré ?.

    Je connais la réponse des miracles de la baguette magique etc...mais cela ne me convainc pas....c’est la facilité je trouve.De nos jours le QEEN MERY le paquebot le grand de la terre ne pourra pas contenir un couple de chaque espéces de bêtes.

    La religion musulmane aurait-telle existé sans ses référents le judaïsme et le christianisme ?
    Chez les musulmans d’ailleurs dès que vous poser une question gênante,pertinente voir dérangeante ou sans capacité de réponse on vous sort le mot magique.....
    Haram,la ya djouz.
    En somme c’est une barrière un énorme voile,halte hitoire de dire tu vas trop loin mon fils.Il ne faut surtout pas les démasquer les titiller ils faut rentrer dans leur sphère pour mieux t’engloutir.il est vrai c’est leur gagne pain.Ils cultivent l’ignorance et la détresse des gens..
    - Il suffit de voir l’état de la bleue ,qui roussit.
    - 
    Pourquoi la doctrine Bouddhiste ne s’est-elle pas propagée à travers la planéte pourtant du point de vue phylosophique elle semble être la meilleure pour l’homme ?
    Car simplement elle s’interdit la relation avec l’argent source de conflits permanents.
    Elle n’est pas basée sur la domination la royauté le zaïmisme la servitude la conquête des territoires mais sur l’hygiéne du corps la pureté de l’esprit et la sagesse de l’être.Que peut-on déduire de cette marginalisation du bien qui n’interresse pas les mortels que nous sommes ?Profit,profit,toujours plus pour un jour ne plus en avoir.C’est le choix des hommes heureusement pas tous même s’ils minoritaires c’est rassurant.
    - Vous avez du pain sur la planche.Méditez ça vaut la chandelle.
    - Sachez qu’en même temps je reste ouvert et repectueux pour ceux qui refusent de partager ma vision des choses à eux de faire autant et tout ira pour le mieu du monde, n’es-ce pas ?... si jamais vous rencontrer une personne capable dans ce monde de satisfaire ma soif de savoir,m’éclairer un peu plus et peut-être me faire changer d’avis en répondant aux questions ci-dessus de façon objectives,je suis prêt à me reconvertir.Mais j’en doute car si on veut répondre à toutes questions de maniére inconsidérée cela démontrerait le contraire de ce que l’on veut bien nous faire croire.C’est de la foutaise ce qui est rapporté à mens sens.C’est l’histoire des hommes qui aiment et qui aimeront toujour le pouvoir et l’argent point.
    Mais je sais qu’il y a des individus qui ont besoin de religions par croyance,foi faiblesse d’esprit,ignorance ,fragilité ou je ne sais quoi.Ce que je dénonce et refuse c’est l’asservissement,l’exploitation et la manupilation de l’homme au travers des religions.Cela doit rester une affaire privée. Trouvez-vous normal que l’on définisse l’appartenance religieuse des individus on fonction de leur pays ou de leur lieu de naissance ?Je fais souvent ce paralelle entre les religions et partis politiques .je pense et je me dis qu’elles devraient être choisies,définiies en fonction des critéres et de la volonté personels.Certains se proclament sans être élu propriétaire,commandeurs des croyans et de religions au point de vouloir imposer leur choix à l’ensemble de leurs sujets car nous sommes consisérés ainsi.Ceux-là même qui se réclament de leur religion de surcroît proclament la tolérance mais eux refusent de se l’appliquée.Il est inadmissible.
    Je trouve ceci intolérable et même scandaleux.c’est le choix et la foi qui doivent guider nos pas et rien d’autres.Mais hélas !l’humain se sert toujours de son second pour arriver à ses fins ,la réalité nous la connaissons tous.
    - Amusez-vous à répondre à toutes questions.Essayer c’est délirant et casse-tête à la fois,mais oh !combien utile.
    - Lorsque vous aurez la caboche libre cherchezles réponses !Aller creusez-vous les méninges !
    Surtout n’hésitez pas à poser ces questions aux pseudo savants pour vous aider si le besoin se fait sentir.
    - Dieu,commmes les religions ne sont la propriété de personne ,à chacun de se déterminer en son âme et conscience pour la foi de son choix.C’est ma devise "n’impose pas mais refuse d’être imposé".
    Quant à moi cela fait belles-lurette que je me suis converti à ma nouvelle religion ,ma conscience mon éducation qui s’articulent autour de l’orbite des valeurs universelles me guident dans ma démarche quotidienne et qui s’appellent :
    - Monsieur RESPECT +
    - Madame Tolérance +
    - Madame LIBERTE +
    ’Madame SOLIDARITE +
    = Universalité

    A vos claviers si vous avez des réponses !

    Ifricos Paris le 5 jun 04 I-M


    • Gloire à notre reine notre KAHINA elle a éssayer de boutter les arabo-fanatiques de son royaume qui s’appelle Tamzgha
      malheureusement elle fut viancue part traitrise par l’un de un enfant arabe quelle avait receuillit même adopter comme quoi ulac laman iwaraeven asa azeka,et mourrut décapitée par ces barbares arabos-fanatiques qui le sont toujours comment leur pardonner ulac smah ulac asa azeka le combat continue ulac smah ulac.Ar-tufat SYPHAX..

  • Bien entendu votre dernier mot est le votre, si vous permettez je pense que nous Imazighen, ou plutot moi car je ne represente que moi meme en a assez de me faire endoctriner par les medias que les conflits du moyen orient et le conflit judeo-arabe me concerne de pres, j’en ai assez de voir nos ancetres devenir un symbole de rapprochement pour les autres cultures et ironiquement à l’assimilation de ma culture dans le neant ; et personellement votre dernier mot m’est tres amere, Kahina est à la fois juive et musulmanne ! Pour moi Kahina est une femme amazighe vivant dans une periode ou les Imazighen toleraient la liberté du culte, ni plus ni moins.


  • Dihya Damya dite la Kahina ou kehana juive !!! Humm I don’t buy it ! Je n’achette pas sorry. Kahina n’était pas son vrai nom, elle fût surnomée Kehana par les arabes peuple sémite dont la langue est sémite, qui la pourchassaient, car elle avait le don d’anticiper les événements. Le mot par la suite a été transformé en Kahina. Ce n’est qu’au 19 eme siècle que certains historiens Français ont fait d’une manière erronée le rapprochement de Kahina à Cohen et de là on prit l’anachronisme pour une véracité historique.

    Que signifie être juif ? Le judaïsme a vu le jour en Gallilée région plus connue bibliquement sous le nom de Table des nations. Dans cette région vivaient une multitude d’ethnies ; les Arraméens, les Hebreux, les Philistins, les Assyriens, les Phéniciens, les Kurdes....etc....le judaisme à cette époque ne représentait en aucune façon une ethnie pure, unique et précise mais il était pratiqué par un bon nombre de ces ethnies. Seulement de nos jours le judaisme est confisqué par les Isralites sionistes soucieux de fonder une nation où ils seraient majoritaires. Dés lors on proclame "n’est juif que celui qui est né de mère juive".

    Monsieur Nebot a finement joué sur les noms des lieux de la région d’où Dehya Damya dite al Kehana est native, pour détourner d’une manière habile l’origine de cette héroine historique née sur un sol Nord Africain et d’où l’origine ethnique Berbère n’est plus à contester, pour en faire une Héroine Isralite.

    NON Monsieur Nebot on ne laissera pas faire, Dehya aka Al Kehana n’est pas une sémite, C’est une Berbère pur sang, quant à sa spiritualité cela reste à demontrer. Pour ma part elle n’a jamais été juive non plus, ce malentendu vient du fait que certains imposteurs du 19 eme siècle avaient prit Kahina pour Cohen et avaient déduit qu’elle était juive. Ces Pseudos historiens avaient sans doute oublié que son vrai nom était Dehya un nom bien Berbère.
    Prendre comme base un pseudonyme pour faire des recherches sur un plan anthropologique et ethnique et non le véritable nom d’une figure pour établir une véricité historique est inacceptable.

    J’ai une autre nouvelle pour vous Monsieur Nebot, Guerraoua----> Guerrawa---->A Guerraw----> Agraw----> Agora, mot Greco Berbère qui signifie assemblée, Réunion ; lieu de rencontre et place du village, le centre où il y’a une concentration d’individus d’où la tribut.

    Autre chose je ne pense pas qu’un chef, une reine qui aurait combattu à mort l’envahisseur embrasserait la religion de son enemie ou inviterait les siens à se convertir. Je trouve cela invraisemblable. Croyez-vous que si elle avait embrassé l’islam elle aurait eu la tête tranchée et portée sur un plateau au calif ?

    J’ai une autre version, Dehya a combattu jusqu’à la mort sans jamais se rendre, elle a plutôt, appellé son peuple à une grande résistance. Les arabes auraient fait courrir la rumeur qu’elle s’était rendue et aurait embrassé l’islam pour inviter les Berbères à se convertir et à cesser le combat.
    Ils nous ont bien eu sur ce plan.


    • Azul à tous.
      Comment peut-on dire "n’est juif que celui qui est né de mère juive" ? Tous les juifs sont des convertis, comme tous les musulmans au départ, comme tous ceux de n’importe quelle nouvelle religion. Et le peuple qui sortit d’Egypte contenait beaucoup de non juifs qui se sont convertis dans le désert. Est juif celui qui veut devenir juif, c’est à dire pratiquer ET comprendre. VRAI qu’aujourd’hui il manque beaucoup de tribus en Isral.

      Je découvre le monde Berbère/Juif et j’adore :-)

      Patrick de Paris

  • Sincérement je trouve incorrects ces intervenants qui trouvent du plaisir à tirer à boulets rouges sur un intellectuel juif qui a pris le soin d’écrire sur notre passé. C’est tout à notre honneur si les autres s’intéressent à notre histoire. Et de surcroît lorsque l’auteur de cette oeuvre nous dit qu’il est prêt à construire quelque chose avec nous !
    Des années durant, les arabo-musulmans procédaient à des opérations de lavage de cerveaux et d’endoctrinement idéologiques qui ont causé des ravages et dont certains kabyles gardent encore les traces.
    O est le problème si Dihya était de confession judaique ? De toute les façons s’il y a bien une religion qui nous empêche d’inscrire nos culture et identité dans l’universalité ce n’est sûrement pas le christianisme ou le judaisme.
    Prenez par exemple les pères blancs qui ont travaillé en Kabylie et qui ont formé des lumières. Ont-ils forcé ou obligé qui que ce soit à se convertir au christianisme ? Ceux qui se convertissaient le faisaient en toute liberté de conscience !
    Et ces sectes envoyées par le pouvoir pour les remplacer par la suite qu’ont-elles produit outre des réseaux maléfiques qui ont aidé les intégristes à mettre leurs pieds en Kabylie ?
    Donc moi je pense qu’il faut au contraire tendre la main à tous nos frères, juifs ou autres, qui veulent bien partager l’avenir avec nous. Bravo monsieur Nebot !


  • je suis kabyle et je trouve que c’est trés positif que des livres soient écrits sur notre peuple.
    la reine dyhia doit nous servir d’exemple à nous tous les berberes car elle s’est battu pour la liberté.
    elle ne l’a pas fait contre telle race ou telle religion mais elle s’est battue contre des envahisseurs. aujourd’hui la question berbere ne se trouve pas vraiment dans le probleme de la religion mais elle se trouve dans celui de la cohabitation entre 2 peuples qui ont des mentalités differentes, mais l’un impose ses regles à l’autre. aujourd’hui les berberes sont comme les hotages d’une maison dont le tout le monde ignore l’existense donc personne ne peut les délivrer. mais on peut être libre dans nos esprits en continuant à croire en la richesse de notre peuple et cette richesse ne peut se mesurer qu’avec une seule chose : notre langue.


  • Pourquoi n’écrivez vous pas Israel en toute lettre ? sans carré ni logo ?
    ISRAEL...


  • Eh bien. Trop long pour tout lire, de plus ca se repete trop. Cessez de vous tracasser a savoir qui est juif, chrétien,musulman, athé ou je n’sais pas.Car au fond... on s’en fou un peu, ca ne change rien a nos vies. Sincerement voyez au fond de vous, la perte de temps. De plus, n’importe qui peut changer de convictions religieuses n’importe quand. Moi je suis musulman( el hamdouliLLAH ), berber, et je n’y vois que du positif, et cessez de vous acharner contre cette religion, car vous ne fetes rien d’autre que... perdre votre temps. A la base qui est quoi ? Les berbers n’étaient pas musulmans au départ, ils n’étaient pas non plus juifs ou chrétiens ou je n’sais pas quelles autres absurditées entendre... car toute religion est née a un moment donné . Cela n’avance en rien. Si vous avez eu une revelation ou autre, tant mieux pour vous, mais cessez de vous acharner sur les gens. Nous vivons à une époque ou le fond des religions peut etre percu par n’importe qui... l’information fait le tour du monde... on se renseigne si la religion plait on se convertie sinon basta.
    Les arabo-musulmans ont persécutés les berbers ? cela est a discuter... car il y a eu des guerre de religion partout...ex : les croisades. :-) cessez de faire les victimes de plus... on ne vous a jamais rien obligé ou quoi que ce soit ( ce sont vos ancetres ) et je doute fort que vous resentiez ce qu’ils ont ressenti.
    Maintenant on est en période ou l’on revendique son identitée, on veut que les états reconnaissent les berbers (au maroc, en algerie...) mais les arabes n’y sont pour rien ... la peper avec leur petrole en arabie... le fond se trouve chez les berbers meme dont les ancetres se sont arabisés... et qui se croient 100% arabes ( ds leurs rêves p e , mais pas en réalité)car dans le fond ce sont EUX qui ne veulent pas nous reconnaitre. Maintenant moi étant musulman, je me chargerai de perpetuer la tradition, de l’ancienner a mes enfants, ainsi que la langue, de meme que la langue arabe, et le francais et toute autre langue, car au plus on leur apprends au plus ils auront facilités... je pense que ce ne sont que des avantages. Qu’ALLAH vous vienne en aide ( amin )


  • Monsieur, vous écrivez :"une partie des berberes professaient le judaisme qu’ils avaient reçu de leur puissant voisins les Israelites ?" ...et que faites vous du roi Sheshanq (dit aussi shishak) berbere qui a envahi l’Egypte (et fut pharaon de la XXII eme dynastie)puis qui a envahit le royaume d’Israel ?(Yahvé leur dit, je vous ai envoyé Shishak pour que vous sachiez...etc)enfin bref. Arrêter de rabaisser les imazighens au stades de faibles (leurs puissants voisins), et quand on a massacré Rome ? on était quoi des faibles ?En revanche, je sais que les juifs ont vécu parmi nous en paix et comme nos frères et cela ne m’étonnerait pas que nous ayions en partie pratiqué le judaîsme parce que cela nous plaisait : les imazighens aiment être libres..."ya pas de souci", d’ailleurs les algériens ne se rendent pas compte du nombre de croyances et de traditions qui sont les leurs et qui viennent du judaïsme.Je pense sérieusement que les arabos musulmans ont emporté avec eux une partie de notre âme (histoire et identité, fierté etc...)mais ce n’est pas irrémédiable, j’ose l’espérer...tout comme vous et je dirai même que je comprend cette quête de l’histoire et de la vérité : de l’identité en somme !


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message